• REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)

    REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)   

    Plan ci-dessus de Noviomagus Lexoviorum par Habib M’henni — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=18348072

     

    REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)" Un chantier financé par les Lexoviens, sous l’œil des Anglais par Laurent Ridel  

     

         Les fortifications de Lisieux remontent au 15e siècle, à l'époque de la guerre de Cent Ans entre Anglais et Français. Lisieux est alors une cité quasiment sans défense. Il y a bien un "Fort l’Évêque" mais il ne protège que la cathédrale et le manoir épiscopal.
         La guerre contre l'Angleterre et les conflits internes au royaume rendent nécessaires la construction d'une fortification qui protège les Lexoviens contre les soldats ou les brigands.

     


    REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)     L'évêque Guillaume d'Estouteville décide en 1407 sa construction. Quand les Anglais débarquent à Touques et s'emparent de toute la Normandie en 1417-1419, la muraille n'est qu'"ébauchée" selon l'historien François Neveux. Les travaux se prolongent donc pendant l'occupation anglaise. Les Lexoviens financent les travaux. Bien que les travaux avancent vite pendant l'occupation anglaise, ils ne sont pas terminés lorsque l'armée du roi de France Charles VII arrive devant Lisieux pour reprendre la ville en 1449. De toute façon, l'évêque, Thomas Basin, ne compte pas résister : il négocie la reddition de la ville à bon compte.


    REMPARTS DE LISIEUX (Calvados) REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)     La fortification est probablement bouclée avant la fin du 15e siècle. La tour Sainte-Anne [ci-contre], une des 17 tours qui flanquaient à intervalle régulier les remparts, date sûrement de cette époque. Les portes de la ville sont au nombre de quatre : la porte de la Chaussée, dont la destruction date de 1797 ; la porte de Caen, détruite en 1798 ; la porte de Paris et la porte d’Orbec, démolies en 1808.
         Le tracé des murailles, plus exactement le tracé des fossés, suit grosso modo la ceinture de boulevards qui entoure aujourd'hui le centre-ville (boulevard Jeanne d'Arc, boulevard Saint-Anne, boulevard Carnot, et le bien nommé quai des remparts).

    Photo ci-dessus de la tour Sainte-Anne extraite de http://histoire-lisieux.blogspot.fr/2016/02/la-tour-saint-anne-est-vendre.html

     

    REMPARTS DE LISIEUX (Calvados) REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)Ci-dessus à gauche : mur ouest de la tour Lambert de Lisieux. Cet édifice est inscrit au titre des monuments Historiques. Il est répertorié dans la base Mérimée, base de données sur le patrimoine architectural français du ministère de la Culture, sous la référence PA00111494. Photo Edouard Hue (EdouardHue) : Travail personnel https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_monuments_historiques_de_Lisieux#/media/File:Mur_ouest_de_la_Tour_Lambert_(Lisieux,_Calvados,_France).jpg

     

    REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)Lisieux se libère de ses fortifications

         Nommé à Lisieux en 1676, l'évêque Léonor II de Matignon fait donner les premiers coups de pioche. Il a besoin d'agrandir ses jardins (l'actuel jardin public en est une relique) et le rempart lui bouche la perspective de son palais. Les habitants se plaignent de cette brèche dans le dispositif de fortification puis s'en accommodent. En effet, le spectre des invasions anglaises s'évanouit. La guerre se fait désormais aux frontières du royaume de France. De plus ce rempart corsète le développement démographique et économique de Lisieux. Le démantèlement des remparts et le remplissage des fossés commencent avant la Révolution. Aujourd'hui, seuls subsistent la tour Sainte-Anne, la tour Lambert (quai des remparts) et des éléments de la porte de Caen (au bas de la rue Henry Chéron). » D'après un article de Laurent Ridel extrait du site : http://histoire-lisieux.blogspot.fr/

    Article de Laurent Ridel, historien, membre de la Société historique de Lisieux, ancien guide de la ville. Il vit à Lisieux.

     

    REMPARTS DE LISIEUX (Calvados) REMPARTS DE LISIEUX (Calvados) REMPARTS DE LISIEUX (Calvados) REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)

    Ci-dessus : la tour Lambert à gauche et la tour Sainte-Anne à droite. Plan extrait de http://histoire-lisieux.blogspot.fr/

     

    REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)  REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)

    Plan hypothétique des remparts de la ville de Lisieux ; blason par Anno16 Cette image a été réalisée pour le Projet Blasons de la Wikipédia francophone — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Anno16., Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1261641

     

    REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)

    Vue de Lisieux par Merian, 1657

     

     Plan général de la Ville et Faubourgs de Lisieux levé l'année 1785 : copie faite par les élèves des Frères des Ecoles chrétiennes de Lisieux sur la demande de MM. les Membres de la Société Historique.- Lisieux : Société historique de Lisieux, 1874.- 1 feuille 45 x 56 cm.- [Bm Lx : XI-37]. http://www.bmlisieux.com/galeries/planlx/planlx01.htm 

     

    REMPARTS DE LISIEUX (Calvados) REMPARTS DE LISIEUX (Calvados) REMPARTS DE LISIEUX (Calvados)

    A gauche, la tour Lambert ; à droite, la tour Sainte-Anne - photos Gilloudifs

    « LES REMPARTS DE SAINT-LÔ (Manche)LES REMPARTS DE FALAISE (Calvados) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :