• LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche)

    LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche)

     Photo 1 extraite de http://www.cartesfrance.fr/carte-france-ville/photos_50520_Saint-Martin-le-Hebert.html ; photo 2 extraite de https://www.flickr.com/photos/levalet/28435705676 ; photo 3 extraite de Crédit photo : Xfigpower - Sous licence Creative Commons 3.0 http://www.monumentum.fr/manoir-dit-cour-pa00110592.html

     

         « Le manoir de la Cour est une demeure historique de la Manche, située à Saint-Martin-le-Hébert. » [1] (Bricquebec-en-Cotentin) »

     

         « Le manoir dit La Cour est un des plus prestigieux ensembles du département de la Manche. » [2]

     

         « Cette demeure a été construite en deux campagnes principales, vers 1565 puis vers 1632 avec quelques additions à la fin du 17e siècle, sur l'emplacement d'un ancien manoir fortifié dont on réutilisa certains éléments. » [3]

     

         « Avec sa cour fermée, ses douves, ses tours d’angles et son corps d’entrée, la Cour de Saint-Martin évoque encore les traditions de l’architecture défensive du Moyen-âge. Au-delà de la volonté de s’assurer ainsi une protection contre d’éventuels agresseurs, ces « citations » du passé traduisent probablement tout autant un effort de représentation sociale. Issu d’une famille anoblie seulement en 1580, devenu procureur du roi vers 1618, Guillaume Plessard pouvait ainsi affirmer aux yeux de tous sa remarquable ascension. » [4] 

     

     LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche)   LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche)

     Plan hypothétique du manoir de la Cour à Saint-Martin-le-Hébert ; blason de la famille d'Orglandes, propriétaire du manoir de la Cour durant 6 générations, par Ster3oPro — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=43668315

     

    LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche)

     

         « Le « fief de Saint-Martin » dépendait sur le plan féodal de la baronnie de Bricquebec, dont le château médiéval est toujours visible à quelques kilomètres de là. Il était tenu en 1251 par Guillaume de Saint-Martin, chevalier et passa ensuite en possession de la famille de la Mare, puis de la famille d’Orglandes, qui l’a conservé durant six générations. Au 17e siècle, le domaine est entré par mariage en possession par la famille Plessard, qui a remanié et modernisé les bâtiments du manoir. Passé au 19e siècle en possession des de Chivré, des de Tanouärn puis des Noël, il appartient aujourd’hui à la famille Riblier.

     

    LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche)       Bâti en fonds de vallée, contre le flanc sud d’un relief que domine l’église du village, le manoir de Saint-Martin se compose d’un groupe compact de bâtiments organisés autour d’une vaste cour fermée et entourée de douves. Face au corps de logis principal, qui occupe l’angle nord-est de la cour, se trouvent un imposant colombier circulaire et un corps d’entrée défensif. Ce dernier conserve trace d'anciennes échauguettes d’angles et de son système de pont-levis à flèche. Le bâtiment qui forme l’aile ouest correspond à une portion de l’ancien logis médiéval, qui fut ensuite fortement remanié. Parmi les communs se remarquent l’ancienne charreterie, ouvrant sur la cour par quatre grandes arcades, des étables, un pressoir à cidre, un second colombier formant tour d’angle au sud-est, et d’autres dépendances agricoles (fenils, burets à cochon, remises…).

         Le corps de logis principal, qui semble appartenir en intégralité au premier tiers du 17e siècle, peut être attribué avec vraisemblance à Guillaume Plessard, devenu propriétaire de la Cour en 1612. Il présente une façade soignée, percée de grandes fenêtres à meneaux régulièrement ordonnancées et coiffées en partie haute de frontons triangulaires. Une curieuse échauguette, destinée à loger une cloche pour l’appel du personnel de la maisonnée, vient se loger dans l’angle rentrant entre les deux ailes. Sur l’arrière, le logis est augmenté d’une grosse tour circulaire qui abrite en rez-de-chaussée un surprenant lavoir octogonal. Le grès aux teintes orangées de la région de Bricquebec se marie harmonieusement ici aux calcaires de Valognes et aux schistes bleus du Cotentin, qui en recouvre les 2 000 m2 de toiture. » [4]

     

    LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche)

     

         « Les bâtiments bordent une cour intérieure fermée autrefois par un pont-levis ; ils sont entourés sur trois côtés de douves encore en eau. Leur construction s'échelonne du 16e au 18e siècle, mais la majeure partie des éléments authentiques peut être datée de la reconstruction du logis, vers 1630. Les fenêtres à meneaux plats présentent encore des vitres à plomb. Certaines salles ont conservé leurs boiseries et les sols sont revêtus de pavages de qualité, en schiste et pierre calcaire. La plupart des cheminées sont typiques de la fin du 16e siècle. Un lavoir intérieur, de forme octogonale, occupe la base de la tour sud-ouest. A l'est et à l'ouest du portail d'entrée se situent deux colombiers. Le jardin se présente comme un jardin clos à quatre terrasses qui comportait les trois éléments d'un jardin nourricier : potager, herbier et fruitier. » [2]

     

    LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche)

     

         « Bâtiment de deux étages construit dans la première moitié du 17e siècle, il possède une magnifique façade de type Renaissance. À l'arrière subsistent deux colombiers. Dans la tour sud-ouest, on trouve un lavoir de forme octogonale.

         Le manoir est entouré de tours et de murailles qui se reflètent dans ses douves. Les rainures de l'ancien pont-levis sont encore visibles dans la porterie. 

           Il est classé comme Monument historique (MH) depuis le 6 septembre 1954 (façades et toiture). Les intérieurs, la cour d'honneur, les douves et les ponts, le jardin et les avenues d'accès figurent sur l'Inventaire des monuments historiques (IMH) depuis le 30 avril 1993.

         Il est évoqué par Aristide Frémine (1837-1897) dans son roman Un Bénédictin. » [1]

     

    LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-MARTIN-LE-HEBERT (Manche)

     

         « Propriété privée non accessible au public, la Cour de Saint-Martin-le-Hébert ouvre chaque année ses portes aux visiteurs lors des Journées européennes du Patrimoine. » [4] 

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikimanche.

    [2] Extrait de http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00110592

    [3] Extrait de http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu/manoirs-manche-manoir-a-st-martin-hebert-manoir-de-la-cour.html

    [4] J. Deshayes / pah Clos du Cotentin. Extrait de http://closducotentin.over-blog.fr/2016/01/la-cour-de-saint-martin-le-hebert.html

     

    Bonnes pages :

     

    http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article9024&id_document=13853

    http://cotentin.canalblog.com/archives/2012/09/28/25208417.html

    http://www.chantony.fr/patrimoine_et_histoire/50_st_martin_le_hebert.html

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5470064t/f70.image.r=Saint-Martin-le-H%C3%A9bert

    « LES REMPARTS DU THUIT (Calvados)LES REMPARTS DE HACQUEVILLE (Eure) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :