• LES REMPARTS DE NOROLLES (Calvados)

    LES REMPARTS DE NOROLLES (Calvados) LES REMPARTS DE NOROLLES (Calvados) LES REMPARTS DE NOROLLES (Calvados) 

     Ci-dessus, au centre photo aérienne extraite du site Géoportail.

     

         « Au fond du petit vallon, sur la pente duquel se trouve l’église est le château de Malou. » [1]

     

         « Norolles s'enorgueillit de son manoir de Malou, du 16e ou 17e siècle, d'aspect plus militaire. Il appartenait avant 1789 à la famille de Foye (Foë) et son fief dépendait de la seigneurie de Fauguernon. En pierre et briques à chaînes harpées de pierre, il fait appel également aux damiers et pans de bois. Si le manoir voisin de la Pelletière est du 17e, la ferme de la Vallée remonte au 16e. » [2]

     

         « Le château de Malou ou manoir de Malou est situé au lieu dit « Cour de Malou » à Norolles dans le département du Calvados et la région Normandie. (...)

          Le château est construit au deuxième quart du 16e siècle : de cette époque date la façade principale comportant deux tours à poivrière. Un Jean de Gouvix ou de Gouvis est mentionné comme seigneur à cette époque. L'édifice fait l'objet d'un réaménagement au 18e siècle. » [3]

     

    LES REMPARTS DE NOROLLES (Calvados)    LES REMPARTS DE NOROLLES (Calvados)

    Plan de situation du manoir de Malou à Norolles ; blason de la famille de Gouvis (mais est-ce le bon blason?) http://www.blason-armoiries.org/heraldique/e/emaux.htm

     

    LES REMPARTS DE NOROLLES (Calvados) 

    Photo du manoir de Malou ci-dessus extraite du site : http://instantane.blogspot.fr/2014/06/six-splendides-manoirs-du-pays-dauge.html

     

    Historique

     

         « Le domaine aurait appartenu à un compagnon de Guillaume le Conquérant. » [3]

     

         « L’ensemble du manoir semble dater du règne de François Ier mais il est construit à proximité d’une motte féodale, son implantation doit donc être beaucoup plus ancienne. » [4]

     

    LES REMPARTS DE NOROLLES (Calvados)     « Faut-il compter au nombre des possesseurs de cette terre un Jean Borel qui produisit lors de la recherche de Montfaut dans la paroisse de Norolles ? les documents manquent. On trouve seulement qu’en 1540 un Jean de Gouvis, soubs-âge, était de Malou, mais il ne résidait pas sur la paroisse de Norolles.
         A la fin de ce même 16e siècle on trouve Messire Jehan Ferey, vivant chevalier, seigneur de Durescu, Jamet, Audrey, Fontaines et Mallou, conseiller du Roy etc...
         Toutefois il faut remarquer qu’il existe aussi un château du nom de Mallou à 500 toises environ du bourg de Cormeilles, tout près de la Calonne et que ce château est d’un bien de plus grande importance que celui de la paroisse de Norolles. »
    [1] Ci-dessus, plan extrait du cadastre napoléonien de 1830.

     

    Architecture

     

         Les tours sont en calcaire. Les ailes sont bâties selon un mode de construction différencié : tandis qu'une d'entre elles est en brique et pierres, l'autre est à pans de bois. La partie de l'édifice reprise au 18e siècle reprend cette dichotomie entre un espace à pans de bois et une partie en maçonnerie. Le château était muni autrefois d'un pont-levis et d'un fossé. » [3]

     

    LES REMPARTS DE NOROLLES (Calvados)     « Son aspect est vraiment monumental ; un fossé profond l’entourait et un pont de pierre fort long conduisait à la porte. Cette porte est cintrée flanquée de deux tourelles construites en échiquier de briques rouge et de pierre. A droite et à gauche sont deux autres constructions disposées avec la première de manière à représenter en plan trois côtés d’un hexagone. Celle qui s’étend vers l’ouest est en briques avec chaînes de pierre. Le côté correspondant est construit en bois. Des débris d’épis en terre vernissée garnissent encore les pignons des toits. » [1] Gravure ci-dessus extraite de ce même document.

     

    Protection :

     

          « L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en deux temps ; le 11 octobre 1930 la façade et la toiture font l'objet d'une décision et la façade arrière et la façade arrière et la terrasse font pour leur part l'objet d'une inscription en date du 22 novembre 2006. » [3]

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de la « Statistique monumentale du Calvados », Volume 4 par Arcisse M. de Caumont ; Floch, 1862. https://books.google.fr/books?id=VFZAAAAAcAAJ&pg=PA428&focus=viewport&hl=fr&output=text#c_top http://www.societehistoriquedelisieux.fr/?p=6463

    [2] Extrait de la « Revue du Touring-club de France » ; auteur : Touring-club de France (Paris) ; date d'édition : 1937-08

    [3] Extrait de Wikipédia

    [4] Extrait de https://www.lepaysdauge.org/wiki/geographie/communes/norolles.html

     

    Bonnes pages :

     

    https://www.lepaysdauge.org/wiki/geographie/communes/norolles.html

    http://instantane.blogspot.fr/2014/01/petit-manoir-du-pays-dauge-pres-douilly.html

    « LES REMPARTS DE CHAILLOUE (Orne)LES REMPARTS D'OLONDE (Manche) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :