• LES REMPARTS DE MONTREUIL-AU-HOULME (Orne)

    LES REMPARTS DE MONTREUIL-AU-HOULME (Orne) LES REMPARTS DE MONTREUIL-AU-HOULME (Orne) LES REMPARTS DE MONTREUIL-AU-HOULME (Orne)  

     

          Parfois, en observant des photographies aériennes, on peut soupçonner le site d'anciens châteaux-forts aujourd'hui disparus. C'est le cas de l'emplacement du château de Montreuil-au-Houlme, dans l'Orne, dont il ne reste plus rien. [NDB]

     

    LES REMPARTS DE MONTREUIL-AU-HOULME (Orne)     LES REMPARTS DE MONTREUIL-AU-HOULME (Orne)

     Plan de situation de la motte de Montreuil-au-Houlme ; blason de la famille Basset par Wikimandia - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=60521281

     

         " En 1066, Richard Basset (1035-1080), fils de Foulques d'Aulney, seigneur d'Ouilly (« le Basset »), possède le petit fief de Montreuil-au-Houlme avec son château (de bois ?). Il figure parmi les barons normands qui combattent aux côtés de Guillaume le Conquérant à la bataille d'Hastings. En récompense, il reçoit plusieurs fiefs en Angleterre où il fonde une lignée de nobles anglo-normands : son petit-fils Ralph sera le « grand justicier » d'Angleterre auprès d'Henri Ier.

         Dans la guerre de succession d'Henri Ier, en 1135, le gendre de ce dernier, Geoffroy V, comte d'Anjou (fondateur des « Plantagenêt »), entreprend - contre le nouveau roi d'Angleterre - la conquête du duché de Normandie ; cette action durera plusieurs années. " [1]

     

    LES REMPARTS DE MONTREUIL-AU-HOULME (Orne)     " Le comte d'Alençon fut joint, vers le milieu d'octobre, par le comte d'Anjou, qui arriva à Alençon accompagné de Guillaume, comte de Poitou, de Geoffroi de Vendôme et de Guillaume, fils du comte de Nevers. Ils allèrent tous ensemble assiéger Carrouges : le chevalier Gautier fut obligé de rendre la forteresse au bout de trois jours ; mais dès que l'ennemi se fut retiré, il trouva le moyen de la reprendre. Les habitants d'Ecouché brûlèrent cette place à l'approche du comte d'Anjou, et l'abandonnèrent ; ceux d'Annebecq obtinrent trêve d'une année, parce que Robert du Neubourg, leur seigneur, était connu du comte d'Anjou et qu'on négociait son amitié. Le comte fut repoussé après deux assauts, à Montreuil-au-Houlme, où Richard Basset avait fait bâtir une tour de pierre, lorsqu'il fut fait grand justicier d'Angleterre, pour donner quelque distinction au léger patrimoine de ses pères (Il avait épousé Mathilde de Ridel, petite-fille du comte Hugues de Chester. Sa famille joua un rôle considérable en Angleterre.) ; Guillaume de Montpinçon y commandait alors. Les confédérés prirent ensuite Moutiers-Hubert qui appartenait à Painel..." [2]

     

    Ci-dessus, une photographie aérienne extraite du site Géoportail.

     

    LES REMPARTS DE MONTREUIL-AU-HOULME (Orne)     " Lors d'une de ses expéditions, en 1138, Geoffroy, venant du Maine, s'empare des « châteaux » de Carrouges, Écouché, Bazoches-au-Houlme… Mais il échoue devant le château de Montreuil-au-Houlme, précédemment renforcé par Ralph Basset au moyen d'une solide tour carrée en pierres de taille.

         Aussitôt après, l'ancien assiégé, Guillaume de Montpinçon, complétera encore les défenses du premier château de pierre.

     

    LES REMPARTS DE MONTREUIL-AU-HOULME (Orne)     À la fin du 16e siècle, la seigneurie de Montreuil est achetée par Jacques d'Argouges nouveau baron de Rasnes, (descendant d'une noble famille normande ayant participé en 1066 à la conquête de l'Angleterre, il était précédemment seigneur de Gratot dans le département de la Manche).

     

    Blason de la famille d'Argouges par Image created for the Blazon Project of the French Wikipedia. - Treball propiiEl codi font d'aquest SVG és vàlid.Aquesta imatge vectorial ha estat creada amb Inkscape per User:Spedona., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2687957

     

         En 1672, Montreuil est une des quatre paroisses, avec Faverolles, Annebecq et Rasnes, constituant le nouveau « marquisat de Rannes », (aujourd'hui Rânes), créé par Louis XIV au profit de Nicolas d'Argouges, colonel général des Dragons. " [1]

     

    Ci-dessus, plan extrait du cadastre napoléonien de 1813, la parcelle 391 correspond au site de la motte de Montreuil-au-Houlme, Archives de l'Orne, http://archives.orne.fr/

     

    LES REMPARTS DE MONTREUIL-AU-HOULME (Orne)     Les membres de la famille Basset faisaient partie des premiers colons normands du royaume d’Angleterre. C'est actuellement l'une des rares anciennes familles anglaises à avoir traversé les siècles dans la lignée paternelle. Ils sont originaires de Montreuil-au-Houlme. On peut trouver des informations sur quelques uns de ses membres [NDB] dont :

    Ralph Basset : https://en.wikipedia.org/wiki/Ralph_Basset

    et Richard Basset : https://en.wikipedia.org/wiki/Richard_Basset

     

    Ci-dessus, blason de la famille Basset par Wikimandia - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=60521281

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikipédia

    [2] Extrait des Mémoires historiques sur la ville d'Alençon et sur ses seigneurs ; précédés d'une dissertation sur les peuples qui ont habité anciennement le duché d'Alençon et le comté du Perche, et sur l'état ancien de ces pays (2e édition publiée d'après les corrections et les additions manuscrites de l'auteur) par Odolant Desnos ; Auteur : Odolant Desnos, Pierre Joseph (1722-1801). Auteur du texte : Éditeur : Poulet-Malassis et de Broise (Alençon) - Date d'édition : 1858. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65033649/f400.item.r=%22Montreuil-au-Houlme%22.texteImage

    « LES REMPARTS DE VILLERS-ECALLES (Seine-Maritime)LES REMPARTS DU MESNIL-GUILLAUME (Calvados) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :