• LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche) LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche) LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)

     

         « En sortant du bourg de Marigny pour aller à la grande route de Coutances à Saint-Lô, on voit vers le midi la grande Motte de l'ancien château fort. Cette élévation factice, nommée encore Butte du Castel, est escarpée, quoique peu élevée. Elle était en grande partie defendue par les eaux du vivier qu'on y faisait refluer à volonté. Je n'y ai reconnu aucunes traces de maçonnerie. (...)

         La grande commune de Marigny, chef-lieu du canton qui porte son nom, le fut autrefois d'une baronnie qui donnait droit de séance à l'Echiquier de Normandie parmi les barons du Cotentin.

         Elle offre au faiseur de recherches un emplacement de château très-remarquable et des plus considérables du departement. Cependant je ne vois pas un seigneur du nom de Marigny à la conquête de l'Angleterre ; je présume que celui qui possédait alors cette baronnie figura sous un autre nom à cette expédition mémorable. (...)

     

     LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)    …  il y avait à Marigny un château avec douves et fossés et un vivier à refoul. Le seigneur était patron de la chapelle de Remilly dont il avait l'administration. Le seigneur de Camprond était obligé de passer une nuit à la porte du château, dans la rue du Nord, avec trois flèches ferrées. » [1]

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)

     Plan de situation de la motte de la Butte du Castel à Marigny ; ci-dessus, blason de la famille de Say par Gilloudifs

     

    Historique

     

    La famille de Say

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)     « Les plus anciens barons de Marigny dont j'aie connaissance, dit M. de Gerville, appartiennent à une des principales familles normandes établies en Angleterre dès le temps de la conquête, c'est celle de Say (ou de Sey), qui tirait son origine d'une commune de l'arrondissement d'Argentan.

         Dans le XIe volume du Gallia Christiana, je trouve une charte de 1060, où figure Picot de Say, avec Robert et Henri ses fils ; ils font à Saint-Martin de Séez des donations dans la paroisse de Say....» [1]

     Ci-dessus, blason de la famille de Say par Gilloudifs.

     

         « A la même époque, vers 1050, Enjuger de Say confirmait les donations faites à l'église de Marigny, le jour de sa dédicace, par Robert, fils de Rainfroy de Remilly, et autres, en présence de Robert d'Anières, de Hugues de Say, de Robert de Saint-Ebremond, etc. Nous devons le regarder comme le premier baron de Say (ou de Marigny) : c'est du moins le premier qui nous soit authentiquement connu.

         Dans le siècle suivant, Jourdain, seigneur de Say et d'Aunay, et Luce, sa femme, fondèrent l'abbaye d'Aunay (1131).

         Gilbert de Say confirma en 1151 les donations faites par son père Jourdain à l'abbaye d'Aunay et y en ajouta de nouvelles. Il data sa charte de son château de Marigny, et mourut peu après, sans avoir été marié. (…) [2]

     

    La famille du Hommet

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)     Agnès de Say, dame de Beaumont, sa sœur et unique héritière, épousa Richard Ier Du Hommet, connétable de Normandie, seigneur de Remilly, et lui apporta en mariage tous les biens de sa famille. C'est lui qui, en 1163, s'empara du château de Combourg, en Bretagne. En 1144 il avait donné la foire de Saint-Fromond aux moines du lieu, et il mourut vers 1180. Conjointement avec sa femme et ses trois fils, Guillaume, Enguerrand et Jourdain, il avait confirmé les donations faites par Jourdain de Say à l'abbaye d'Aunay, et parmi celles qu'il y avait ajoutées on voit l'église de Marigny avec le bourg, et on trouve un certain Robert de Marigny qui signe dans cette charte.

    Ci-dessus, blason de la famille du Hommet par TomKrCette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par TomKr., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2583514

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)     Guillaume du Hommet, connétable de Normandie, comme son père, baron du Hommet, fut aussi baron de Remilly et de Marigny, du chef de sa mère, Agnès de Say. Il eut au moins six fils de sa femme, Luce de Bruis (Richard, Guillaume, Henri, Jourdain, Thomas et Enguerrand) ; mais l'aîné, Richard II, mourut vers 1200, et lui même en mourant (1209) laissa son héritage à Guillaume III du Hommet, son petit-fils, moins probablement la baronnie de Marigny. Il avait assisté en 1490 à la dédicace de l'abbaye d'Aunay.

    Ci-dessus, photo aérienne extraite du site Géoportail.

     

         Enguerrand du Hommet eut pour sa part la baronnie de Marigny et de Remilly, dont il faisait déjà le service du vivant de son père.
    Jourdain du Hommet, qui figure en 1253 comme connétable de Normandie, lui.succéda ; mais après lui la baronnie tomba en quenouille, et fut démembrée de l'Honneur du Hommet. L'histoire de l'illustre famille des du Hommet est très obscure à cause du grand nombre des branches qui la composent. Leurs armes étaient d'argent à trois fleurs de lys de gueules. (...)

     

    Famille de Courcy

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)     Richard Ier de Courcy commence la troisième famille des barons de Marigny. La baronnie lui avait été apportée en dot par Mabile sa femme. En 1260, il confirma aux religieux de l'abbaye d'Aunay la donation des églises de Marigny et de Remilly qui leur avait été faite par ses ancêtres. La famille de Courcy , qui subsiste encore aujourd'hui, remonte jusqu'au 11e siècle et a pris son nom de la baronnie de Courcy (élection de Falaise, diocèse de Séez). Elle s'est divisée en plusieurs branches et le nombre des fiefs qu'elle a possédés dans les départements actuels de la Manche et du Calvados est très considérable. Les de Courcy portaient d'azur fretté d'or de six pièces. Plusieurs d'entre eux furent grands sénéchaux de Normandie : c'était la première charge du duché.

    Ci-dessus, blason de la famille de Courcy par I, Regulus, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2410622

     

         Enguerrand de Courcy succéda à Richard Ier comme
    baron de Marigny et de Remilly. En 1261, il donna une charte de confirmation des donations faites par ses ancêtres à l'abbaye d'Aunay, de concert avec Guillaume, Me Jean et Nicolas ses frères.

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)     Guillaume de Courcy, chevalier, probablement le frère du précédent, lui succéda. (...) Il est cité parmi les bienfaiteurs des abbayes d'Ardennes, de Sainte-Barbe et de Saint-André-de-Gouffern.

         Geoffroy de Courcy, « sire et baron de Courcy, seigneur de Montfort et du Bourg-Achard, de Marigny et de Remilly, est connu de tous les généalogistes pour fils de Guillaume de Courcy. Tous parlent de son mariage avec Marie d'Estouteville... On croit qu'il fut tué à la bataille de Crécy. Richard II de Courcy : Ici se présente une difficulté historique sur la question de la transmission de la baronnie. (...)

    Ci-dessus plan extrait du cadastre napoléonien de 1826 ; document des Archives de la Manche,  http://www.archives-manche.fr/

     

    Famille de Malesmains

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)     Typhaine ou Jeanne de Courcy, nièce de Richard, devint baronne de Marigny du vivant de son oncle qui n'avait pas eu d'enfants de son mariage avec Alix Bertrand, mais qui eut deux fils, Guillaume et Gillet, de son second mariage avec Agnès du Plessis. Elle épousa Gilbert de Malesmains, seigneur de Sacey, et lui apporta en dot les baronnies de Marigny et de Remilly, et la seigneurie de St-Louet ; mais cette quatrième famille ne devait pas les conserver longtemps.

    Ci-dessus, blason de la famille de Malesmains extrait de https://www.geneanet.org/gallery/?action=detail&rubrique=blasons&id=6000464&desc=de_malesmains_normandie

     

    Famille de Montauban

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)     Jeanne de Malesmains, leur fille aînée, les porta dans la famille de Montauban, par son mariage avec Olivier IV sire de Montauban, seigneur breton, qui commença la cinquième famille des barons de Marigny et mourut en 1388, cinq ans après sa femme.

         Olivier V, sire de Montauban, leur fils aîné, leur succéda en 1388. Il avait épousé Mahaud d'Aubigné, dame de Landal.
    Renaud de Montauban leur troisième fils fut seigneur de Crespon et de Marigny ; il fit hommage en cette qualité le 14 octobre 1394. Il n'a pas laissé de postérité, et son frère aîné lui succéda à la seigneurie de Marigny.
         Guillaume, sire de Montauban, de Landal, etc., chancelier de la reine Elisabeth de Bavière, était seigneur de Marigny et Remilly, et en rendit aveu au roi en 1408. Il portait le titre de haut et puissant seigneur et chevalier, et avait un château avec douves, fossés et un vivier à refoul. Il est mort en 1432. Il avait épousé en premières noces Marguerite de
    Lohéac de la Roche-Bernard, et en secondes noces (1411 ), Jeanne Visconti de Milan, fille de Charles Visconti, seigneur de Parme, et de Beatrix d'Armagnac. Il eut pour sénéchal Jean Petiot. (...)

         « Alors que, de 1415 à 1450, les baronnies de Marigny et de Remilly furent possédées par des seigneurs anglais, la résistance des paysans et des gentilshommes déshérités rendit précaire la situation des concessionnaires de fiefs et des colons. Richard Le Marié et ses trois fils, notamment, menèrent une guerre de partisans qui coûta la vie du patriarche et leur modeste fortune, mais fit périr un grand nombre d’Anglais. » [2]

    Ci-dessus, blason de la famille de Montauban par Yricordel — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17171329

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)     « Henri V, roi d'Angleterre, devenu maître de la Normandie vers 1418, confisqua la seigneurie de Marigny et la donna à un seigneur de Thiboutot qui avait suivi son parti ; mais en 1450, Jean sire de Montauban, maréchal de Bretagne, en fut remis en possession et fut nommé grand bailly du Cotentin à la place de son père. » [1] Ci-dessus, carte postale de Marigny : on aperçoit en bas à droite, la butte du castel.

     

         « Jean ; sire de Montauban, de Landal, de Remilly, de Marigny, de Gonneville, de Crespon, etc., conseiller et chambellan du roi, maréchal de Bretagne, grand-bailli du Cotentin de 1451 à 1454, était né du second mariage de Guillaume, sire de Montauban. Il épousa Anne de Kerenrais, dame de Kerenrais et de la Rigaudière. En 1450 il était grand-maître des eaux et forêts ; en 1461 il était amiral de France. Rentré en possession de ses biens après l'expulsion des Anglais, il rendit aveu au roi le 20 mai 1450 des baronnies de Marigny, Remilly et Say (...)
         Il acquit en 1461, pour 1,800 écus d'or, de Guyon d'Espi-
    nay, seigneur du Bois-du-Lys, le fief, terre et sieurie de Hauteville-la-Guichard qu'il réunit à la baronnie de Marigny.
         En 1466, peu de temps avant sa mort, il prit place à l'Echiquier de Normandie, parmi les grands barons du Cotentin. »

     

    Familles de Rohan-Guéméné/Manière de Guer

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)     « En 1450, la propriété retourna dans les mains de Jean de Montauban. Après sa mort, elle fut portée par sa fille Marie, unique héritière, dans la famille de Rohan par son mariage en 1443 avec Louis de Rohan seigneur de Guémené, Guingamp et autres terres. Jules-Hercule-Mériadec de Rohan, fils d'Hercule-Mériadec de Rohan, duc de Montbazon et de Louise-Gabrielle-Julie de Rohan-Soubise, prince de Rohan-Guéméné, duc de Montbazon, vendit le marquisat, le 20 septembre 1766, aux de Manière de Guer. (...)  

    Ci-dessus, à gauche : blason de la famille de Rohan extrait de http://dechav.free.fr/armorial/blason.php?id=Rohan ; à droite : blason de la famille de Rohan-Guémené extrait de http://dechav.free.fr/armorial/blason.php?id=Rohan_Guemene

     

    Les fiefs du marquisat

     

         « A la fin du 18e siècle, le marquisat de Marigny s’étendait sur plus de vingt paroisses de l’élection de Coutances. Cette transformation successive de la baronnie de Marigny ne se fit cependant pas sans difficulté. Plus d’une fois les détenteurs de certains fiefs contestèrent leur mouvance ; ce qui donna lieu à d’interminables procès. Le bourg de Marigny, situé près de la voie romaine de Coutances à Bayeux, conserve quelques traces du carcan de la justice qui trônait près de la grande route de Saint-Lô. »

         Il est difficile de suivre dans l'histoire les vicissitudes de ce marquisat, du moins jusque vers la fin du 15e siècle. Toutefois la bibliothèque de Coutances possède un Inventaire in-folio de plus de 1600 pages, fait en 1761, — un Journal, papier cueilloir et recette des rentes, cens et redevances de 1785, — deux registres d'aveux des arrière-fiefs et tènements. (...) [2]


    Description

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)     « En sortant du bourg pour aller à la grande route de Coutances à Saint-Lo, vers le midi, on voit encore la motte de l'ancien château-fort, appelé la Butte-du-Castel. Elle est escarpée, quoique peu élevée, mais on n'y remarque aucune trace de maçonnerie. Elle était en grande partie défendue par les eaux du vivier voisin qu'on faisait refluer à volonté dans les fossés, et elle dominait tout le pays excepté du côté du sud. »  [2]

     Ci-dessus, photo extraite du site Google Map.

     

    Sources :

     

    [1] Extrait des Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, Volume 4 Société des antiquaires de Normandie, 1830 https://books.google.fr/books?id=uQdeAAAAIAAJ&hl=fr&output=text&source=gbs_navlinks_s

    [2] Extrait de l'Etude historique sur le marquisat de Marigny (Manche) , par Ch. Fierville,... Éditeur :  Impr. de Daireaux (Coutances) Date d'édition :  1874  https://fr.geneawiki.com/index.php/50292_-_Marquisat_de_Marigny http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5407531d/f28.item.r=%22butte%20du%20Castel%22.texteImage

     

    LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche) LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche) LES REMPARTS DE MARIGNY (Manche)

     

    Bonnes pages

     

    https://fr.geneawiki.com/index.php/50292_-_Marquisat_de_Marigny

    http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article11969

    http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article17522

    http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article11970

    http://www.persee.fr/doc/annor_0003-4134_1997_num_47_5_4801

    « LES REMPARTS DE LA HOUBLONNIERE (Calvados)LES REMPARTS DE DANGU (Eure) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :