• LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)

    LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)

    Au centre, photo extraite du site http://maintenance-et-batiment.blogspot.com/2017/06/fiche-historique-les-chateaux-forts_3.html ; à droite, photo aérienne extraite du site Éditer Géoportail.

     

    LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)      « Dampierre-en-Bray s'est formée des paroisses de Dampierre et de Beuvreuil. » [1]

     

         « Entre Amiens et Rouen, à deux pas de la limite départementale avec l'Oise, Beuvreuil placé aux bords de l'Epte sur un plateau calcaire du Pays de Bray, un peu plus loin que la célèbre frontière anglo-normande, a bénéficié elle aussi de sa place forte en son temps. » [2]

     

         « Le château dit des Huguenots (Beuvreuil) daté du 14e siècle. Son nom vient du fait qu'il y avait plusieurs familles seigneuriales huguenotes qui y vivaient. » [1]

     

      LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)   LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)

     Plan de situation du château des Huguenots à Beuvreuil, commune de Dampierre-en-Bray ; blason de la famille Le Cat par infofiltrageCette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par infofiltrage., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3545966

     

    Histoire

     

    LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)     « Situé à proximité de l'église du hameau de Beuvreuil, ce manoir est dit « des Huguenots » du simple fait qu'au 15ème siècle son propriétaire Jean le Cat, seigneur de Beuvreuil y accueillait des calvinistes. » [3]

     

         Au 15e siècle, on trouve un François le Cat qui avait épousé Marguerite de Monsures, et qui était seigneur de Beuvreuil, puis Jean le Cat, son petit-fils, Gilles le Cat, écuyer, seigneur de Beuvreuil au 16e s iècle, qui avait épousé Françoise Vadequarre. Leur arrière petit-fils Samuel le Cat était seigneur de Beuvreuil. Cette famille portait de gueules à une croix ancrée d'or. Son origine remonte a Giroldus le Cat, écuyer qui vivait en 1118. En 1205, on trouve Nicolaus Catus et Guillelmus Pastor, domini régis milites et Baillivi. En 1677, David de la Louel était seigneur de Beuvreuil.
         Beuvreuil a appartenu aux Sarous, aux Pont-carré, aux Sassetot, aux Sommesnil, aux Fumechon : c'est aujourd'hui la propriété de M. Lefilleul.
         On appelle encore, dans le pays, Beuvreuil le château des Huguenots, probablement parce qu'au 16e siècle les Huguenots s'en emparèrent et s'y établirent. »
    [4] 

     

         « Quant à la paroisse de Beuvreuil (qui sera plus tard rattachée à Dampierre), elle relevait de l'abbaye de Saint-Germer (Oise). C'était en 1118 une seigneurie appartenant à la famille Le Cat. » [1]

     

    L'architecture

     

    LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)     1844 : « Un ancien château fort du 14e ou 15e siècle est toujours debout a Beuvreuil. Il est bien conserve, et semble défendre encore la vallée avec les quatre tourelles à cul de lampe, dont il est flanqué. Les fossés qui l'entouraient ont été comblés. Des croisées à meneaux existent auprès de nouvelles fenêtres percées dans les épaisses murailles de la construction primitive ; c'est de l'habillement moderne ajusté à l'armure d'un preux. Un ancien bâtiment appelé indistinctement chapelle ou prison, a été entièrement démoli depuis peu. En revanche quelques constructions nouvelles, sans aucun caractère ont été appliquées au vieux château. Du contrefort de chaque pignon, sort une cheminée de forme ronde comme une petite tourelle.
         A quelque distance de là, à une extrémité de la cour, on voit un bâtiment moderne porté sur les arceaux surbaissés d'une voûte soutenue par des piliers courts et massifs comme ceux d'une crypte souterraine ou d'un sombre cachot. » [4]

     

    LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)     1861 : « Auprès de l'église de Beuvreuil, il existe un ancien château fortifié, nommé dans le pays Château-des-Huguenot, soit parce que ceux-ci s'en seraient emparé au 16e siècle, soit parce qu'il aurait appartenu à quelque protestant. Cet édifice, construit sur d'assez grandes dimensions, est flanqué de tourelles en encorbellement, et conserve encore, au milieu de travaux modernes, ses contreforts et ses fenêtres partagées en croix par des meneaux. C'est une construction de la fin du 15e siècle.

         En 1118, la seigneurie appartenait déjà à la famille Le Cat, dont un membre, Jean Le Cat, seigneur de Beuvreuil, était commissaire des étapes pour les gens de guerre, à Gournay, en 1555. Dans la suite, cette seigneurie a appartenu aux familles de la Loueu Sarcus, Pontcarré, Sasselot, Sommesnil et Fumechon. C'est aujourd'hui la propriété de Mme veuve Lefilleul, de Rouen. » [6]

     

         « Le superbe manoir de Beuvreuil est resté « dans son jus » depuis plus de cinq cents ans !

         Entièrement construit en pierre, ne laissant à la brique que quelques rares encadrements de baies, le manoir se présente sur un plan rectangulaire, cantonné de tours cylindriques en encorbellement prenant leur assise sur de puissants contreforts.

         Les fenêtres à croisées de pierre de l'étage, avec leurs linteaux de forme ogivale sont les premiers signes annonciateurs d'une Renaissance non encore affirmée, l'ensemble ayant conservé son aspect de maison forte. » [3]

     

    LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)     « Vieux château, dit le Château des Huguenots, transformé en ferme près de l'église fut construit en pierre du pays au 13e siècle se compose d' un corps carré long flanqué à chacun de ses quatre angles d'une tourelle circulaire placée en encorbellement sur des contreforts énormes. Les façades, comme les pignons, sont soutenues par des contreforts gigantesques, ceux de chaque bout renferment deux cheminées circulaires dont une est double. Ce grand et austère bâtiment est encore éclairé par des fenêtres ogivales dont une a gardé ses meneaux de pierre. A droite et à gauche de ce castel sont de vieux bâtiments en ruine qui remontent également au 13e siècle. Il s' y rattache des traditions et des légendes mystérieuses...

    Document ci-dessus : plan extrait du cadastre napoléonien, archives de la Seine-Maritime, http://www.archivesdepartementales76.net/


         Le superbe manoir de Beuvreuil est resté tel que depuis plus de cinq cents ans, entièrement construit en pierre, ne laissant à la brique que quelques rares encadrements de baies, le manoir se présente sur un plan rectangulaire, cantonné de tours cylindriques en encorbellement prenant leur assise sur de puissants contreforts. Les fenêtres à croisées de pierre de l'étage, avec leurs linteaux de forme ogivale sont les premiers signes annonciateurs d'une Renaissance non encore affirmée, l'ensemble ayant conservé son aspect de maison forte. » [5]

     

    Protection :

     

         « Il a été classé par arrêté du 2 mai 1921 (…) (propriété privée, ne se visite pas). » [1]

     

    LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)

    Photo à gauche extraite de https://monumentum.fr/chateau-dit-des-huguenots-beuvreuil-pa00100615.html ; photo au centre extraite de http://maintenance-et-batiment.blogspot.com/2017/06/fiche-historique-les-chateaux-forts_3.html ; photo à droite extraite de http://www.cabinet-lebourg.fr/annonce/ref/101155/

     

    A proximité :

     

    LES REMPARTS DE DAMPIERRE-EN-BRAY (Seine-Maritime)     La chapelle de Beuvreuil est l’une des plus anciennes chapelles du pays de Bray. Elle est classée Monument historique en 1920. (NDB)

         « Beuvreuil possédait une église dès 1308. Le pape Alexandre III en confirma la possession et la dîme à l'abbaye de Saint-Germer. L'abbaye présentait à la cure. L'église actuelle porte plusieurs dates, le chœur et le clocher rappellent le 14e siècle. La nef est moderne avec un plafond à solives, parsemé de fleurs grossièrement peintes. Elle a pour patrons Saint-Pierre et Saint-Paul. » [4]

    Photo ci-dessus extraite du site : https://www.tourismedes4rivieresenbray.com/nos-communes/dampierre-en-bray/

     

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikipédia

    [2] Extrait de http://maintenance-et-batiment.blogspot.com/2017/06/fiche-historique-les-chateaux-forts_3.html

    [3] Extait de http://chateau.over-blog.net/article-seine-maritime-chateau-beuvreuil-dampierre-en-bray-122580962.html

    [4] Extrait de Supplément aux Recherches historiques sur la ville de Gournay-en-Bray par M. N.-R. [Potin] de La Mairie ; Éditeur :  Vve Folloppe (Gournay) ; Date d'édition : 1844

    [5] Extrait de http://maintenance-et-batiment.blogspot.com/2017/06/fiche-historique-les-chateaux-forts_3.html

    [6] Extrait de Essai historique et archéologique sur le canton de Gournay par l'abbé J.-E. Decorde, curé de Bures-en-Bray ; A Paris : Derache, libraire, rue du Bouloi, 7 ; Didron, libraire, rue St-Dominique, St-Germain, 23. A Rouen : chez Lebrument, libraire, quai Napoléon, 45 ; 1861 https://archive.org/stream/bub_gb_RPNAAAAAcAAJ/bub_gb_RPNAAAAAcAAJ_djvu.txt

     

    Bonnes pages :

     

    http://maia-blog.eklablog.com/beuvreuil-et-le-manoir-des-huguenots-a108899562

    « LES REMPARTS D'ALIZAY (Eure)LES REMPARTS DE JOUE-DU-BOIS (Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :