• LES REMPARTS DE BELLEVILLE-SUR-MER (Seine-Maritime)

     LES REMPARTS DE BELLEVILLE-SUR-MER (Seine-Maritime)  LES REMPARTS DE BELLEVILLE-SUR-MER (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BELLEVILLE-SUR-MER (Seine-Maritime)

    Ci-dessus : à gauche, une photo aérienne extraite du site Géoportail ; au centre et à droite, deux photos extraites de http://genpouymayon.e-monsite.com/pages/le-talou-ancestral/les-mottes-castrales.html

     

         « Belleville-sur-mer (Seine-Maritime). — Feuille Dieppe-Est. Dominant la mer, au bord de la falaise et d'une valleuse, petite enceinte ronde avec fossé, du genre motte (très petit). Mission Dieppe - Amiens 1952, n° 196-197. » [1] 

     

    LES REMPARTS DE BELLEVILLE-SUR-MER (Seine-Maritime)     LES REMPARTS DE BELLEVILLE-SUR-MER (Seine-Maritime)

    Plan de situation de la motte de Belleville-sur-Mer ; blason de la commune actuelle de Belleville-sur-Mer par Chatsam — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=9454893

     

    « La motte castrale de Belleville-sur-Mer 

     

    LES REMPARTS DE BELLEVILLE-SUR-MER (Seine-Maritime)     Erigée sur le flanc sud du vallon descendant au Pâtis-du-Port, la motte castrale de Belleville-sur-Mer domine les rives de la Manche sur un promontoire haut de 60 mètres.

         Constitué d’un monticule cerné par un fossé circulaire le tertre de le Torniole, ainsi nommé par P.J Féret en 1827, est une construction typique du 10e-11e siècle. Le tertre, d’un diamètre de 25 mètres est ceinturé par un fossé circulaire de 45 mètres de diamètre. L'ensemble est cerné par un puissant contrescarpe. Ce dernier résulte de l'excavation massive dû à l'établissement du fossé.

         Au sud-est du tertre, se profile une basse-cour. D'aspect rectangulaire, cette dernière épouse les dénivelés géologiques.

     

    Photo ci-dessus extraite de http://genpouymayon.e-monsite.com/pages/le-talou-ancestral/les-mottes-castrales.html

     

    LES REMPARTS DE BELLEVILLE-SUR-MER (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE BELLEVILLE-SUR-MER (Seine-Maritime)     Les défrichements médiévaux sont orientés sud-ouest et sont perpendiculaires à la pente générale du terrain et il se retourne à angle droit. Les rideaux de culture de Belleville-sur-mer se situent sur le versant opposé à la motte castrale. Constitué de six talus, ils constituent une surface agraire oscillant de 7 mètres à 35 mètres. En partant du vallon, les trois premiers coteaux ont une dénivellation de 12°, qui s’accentue à 21° pour les deux suivants  avant de se conclure par un dernier tiers beaucoup plus arasé et large à 10°. L’ensemble constituait ainsi une surface agraire de 3 à 4 hectares. » [2] 

     

    Ci-dessus, à gauche : « Belleville-sur-Mer (Seine-Maritime). Les rideaux de cultures médiévales épousent les courbes de niveaux curvilignes. Sur le côté gauche, on discerne une motte castrale. » Extrait de http://www.archeologie-aerienne.culture.gouv.fr/fr/decou6-pg5.htm ; à droite, une photo extraite de http://genpouymayon.e-monsite.com/pages/le-talou-ancestral/les-mottes-castrales.html

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Les fortifications circulaires isolées en France par Jacqueline Soyer ; Annales de Normandie Année 1965 15-3 pp. 353-414, fait partie d'un numéro thématique : Etudes d'archéologie normande

    [2] Extrait de http://genpouymayon.e-monsite.com/pages/le-talou-ancestral/les-mottes-castrales.html

    « LES REMPARTS DE SAINT-MARDS-de-FRESNE (Eure)LES REMPARTS DE VILLERAY (Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :