• LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure) LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure) LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)

     

         « Le château d'Harcourt est situé sur le territoire de la commune d'Harcourt en Normandie (France). C'est un modèle d’architecture médiévale, dont l'origine est liée à la famille d'Harcourt. (...) Si les premiers seigneurs d'Harcourt semblent en place autour de l'an 1000, ce n'est que dans la seconde moitié du 12e siècle que l'existence d'un château est avérée par les textes. » [Wikipédia]

     

         « Beau spécimen de l'architecture militaire médiévale, Harcourt a conservé son enceinte fortifiée surplombant d'impressionnants fossés, sa basse-cour, son châtelet et son haut logis seigneurial aménagé « à la moderne » à la fin du 17e siècle. » http://www.casteland.com/pfr/chateau/hnormand/eure/harcourt/harcourt.htm

         « Il possède l'un des plus anciens arboretums que l'on puisse trouver en France. » [Wikipédia]

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)   LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)

    Plan hypothétique du château d'Harcourt d'après SWG d'après M Duval A.C.M.H. ; blason par User:SpedonaCette image a été réalisée pour le Projet Blasons de la Wikipédia francophone — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par User:Spedona., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2697928

     LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)  LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)

    Plan du château extrait du site : http://chateau.over-blog.net/article-eure-chateau-de-harcourt-interieur-94515953.html

     

         « Harcourt du latin « Hariulfi Curtis » signifie « le domaine d'Harolf » ou « le domaine du loup ». Il s'agit peut-être là d'un indice d'une occupation à l'époque carolingienne. » http://www.richesheures.net/epoque-6-15/chateau/27harcourt-historique.htm

     

         « Au 10ème siècle, Rollon, le premier comte de Normandie donne les terres d'Harcourt à Bernard le Danois (certains historiens contestent ce fait) »  http://chateau.over-blog.net/article-eure-chateau-de-harcourt-interieur-94515953.html « dont descendent les Harcourt. Berceau de cette illustre famille et dont les Rieux, les Lorraine-Elbeuf, les Beauvau et les Noailles-Poix continuèrent la lignée durant neuf siècles. » http://www.casteland.com/pfr/chateau/hnormand/eure/harcourt/harcourt.htm

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)     « Anchetil, quatrième seigneur des lieux, prend le nom du domaine dans le courant du 11e siècle (avant 1066). » « Au milieu du 11ème siècle, un château en bois est bâti par le seigneur Anquetil d'Harcourt. » http://chateau.over-blog.net/article-eure-chateau-de-harcourt-interieur-94515953.html « Errand, son fils aîné et successeur, accompagne Guillaume le Conquérant en Angleterre et participe à la bataille d'Hastings (14 octobre 1066). Vers 1078, il revient en Normandie auréolé de gloire et se retire à Harcourt. » http://www.richesheures.net/epoque-6-15/chateau/27harcourt-historique.htm

     

          « Au regard du site, on pense qu'à l'origine le château d'Harcourt consistait en une motte entourée par un fossé, comme beaucoup d'autres forteresses de l'époque. Au 12e siècle, une tour carrée en pierre succède aux constructions de bois. » [Wikipédia]

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)     « Robert II d'Harcourt, compagnon de croisade de Richard Cœur de Lion, « fait construire un rempart en pierres autour d'un épais donjon carré. L'ensemble est protégé par un fossé profond entouré d'une palissade en bois. Un puits est creusé. » http://chateau.over-blog.net/article-eure-chateau-de-harcourt-interieur-94515953.html « L'architecture castrale évolue ensuite selon les progrès de la poliorcétique et avec l'ascension de ses propriétaires. » [Wikipédia]

     

         « En 1204, après la chute du Château-Gaillard, le roi Philippe Auguste met la main sur la Normandie et les Harcourt deviennent rapidement de fidèles vassaux des Capétiens. Jean Ier accompagne saint Louis lors de ses deux croisades (1248 et 1270). C'est très certainement ce même Jean Ier qui donne à la forteresse l'aspect philippien qu'on lui connaît encore de nos jours. » http://www.richesheures.net/epoque-6-15/chateau/27harcourt-historique.htm

         « Au 13e siècle, l'ancien donjon est intégré dans un château de forme polygonale. La basse-cour est protégée par une courtine ponctuée de 9 tours rondes. Au-devant de cette courtine, un profond fossé, la plupart du temps sec (il n'y a pas de rivière pour l'alimenter), ceinture l'ensemble. » [Wikipédia]

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)     Au 14ème siècle, le site reçoit des aménagements défensifs et de confort. « Une monumentale porte fortifiée, un châtelet, défend l'une des deux entrées, la plus exposée en fait.  Des archères sont élargies afin de permettre des tirs d'arbalètes. » [Wikipédia] "Le puits reçoit une roue en bois et la basse-cour possède un véritable village : logement pour soldats, chapelle, écuries, etc..» http://chateau.over-blog.net/article-eure-chateau-de-harcourt-interieur-94515953.html

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)  LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure) LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure) LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure) 

     

         « Les Harcourt figurent dès lors parmi les plus importants barons de Normandie. Jean II d'Harcourt est nommé par exemple maréchal de France et accueille dans sa demeure le roi Philippe le Hardi. En 1338, un autre roi de France, Philippe VI de Valois, érige la seigneurie d'Harcourt en comté ; le château en devient le chef-lieu. » [Wikipédia]

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)     « Jean IV, premier Comte d'Harcourt, pousse la fidélité envers son suzerain, le roi de France Philippe VI de Valois, jusqu'à mourir sur le champ de bataille de Crécy (25 août 1346). Pour la petite histoire, son frère cadet, Geoffroi d'Harcourt, combat alors aux côtés du roi d'Angleterre Édouard III. Jean VI sert d'otage de 1360 à 1364 à Londres pour garantir l'exécution du traité de Brétigny. Il reçoit plus tard une confortable subvention royale et entreprend de nombreux travaux au château d'Harcourt. » http://www.richesheures.net/epoque-6-15/chateau/27harcourt-historique.htm

         « La forteresse semble rarement assiégée au cours de l'Histoire. Ce n'est que lors de la Guerre de Cent Ans que Harcourt devient un enjeu militaire. En 1418, il se rend aux Anglais mais ces derniers sont expulsés par les comtes Dunois, d'Eu et de Saint-Pol en 1449. » [Wikipédia]

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)     « L’artillerie française y est présente en force, comme l'attestent les « Vigiles de Charles VII » de Martial d'Auvergne : « le siège y fut près de huit jours et puis les engins si tirèrent si fort contre carneaulx [créneaux] et tous que les murs tout oultre percèrent ». Après 31 ans d’occupation, les Anglais abandonnent Harcourt le 15 septembre 1449. » http://www.richesheures.net/epoque-6-15/chateau/27harcourt-historique.htm ; Légende de l'enluminure : BNF, Ms. Fr. 5054, fol. 161V° : Le siège d'Harcourt (1449) par Dunois, dans les « Vigiles de Charles VII » de Martial d'Auvergne. L'enluminure représente une forteresse idéale et ne ressemble en rien au véritable château d'Harcourt.

         « À la sortie de la guerre, le domaine revient à la famille de Rieux puis à partir de la seconde moitié du 16e siècle à la puissante maison de Lorraine-Guise. » [Wikipédia]

         « C’est Charles de Lorraine (le comté est passé dans cette famille en 1452), farouche catholique, qui fait subir une nouvelle fois au château les fureurs de la guerre. Entre 1589 et 1591, les troupes de la Ligue, retranchées à Harcourt, subissent les assauts des troupes royales d’Henri III, puis de celles d'Henri IV. Chaque camp prend par deux fois le château, alors fortement endommagé par l’artillerie. » http://www.richesheures.net/epoque-6-15/chateau/27harcourt-historique.htm

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)     « Au 17e siècle, il perd tout intérêt militaire. (…) Françoise de Brancas, épouse du comte d'Harcourt, Alphonse de Lorraine, entreprend de réaménager la forteresse médiévale afin de la rendre plus habitable. Cette amie de Madame de Maintenon détruit trois côtés du château polygonal et ouvre ainsi ses appartements à la lumière. Dans le même but, de grandes baies rectangulaires sont percées. La disposition intérieure est revue. » [Wikipédia] « Les fossés sont comblés, (...) Les pierres récupérées permettent la construction du "nouveau château".

         « Vers 1792, les révolutionnaires confisquent le château. » http://chateau.over-blog.net/article-eure-chateau-de-harcourt-interieur-94515953.html « Il est (…) à l'abandon et envahi par la végétation lorsqu'un amoureux de vieilles pierres Louis Gervais Delamarre l'acquiert en 1802. » [Wikipédia]

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)     « Pendant un quart de siècle, cet homme de loi, féru de sylviculture, se consacra au boisement des terres d'Harcourt dont il entendait faire un lieu d'expérimentation forestière et un modèle propre à l'enseignement." « De nombreux pins sont plantés dans les terres adjacentes. » "Il légua le domaine à la Société Royale d'Agriculture (l'actuelle Académie d'Agriculture de France) qui en prit possession en 1828. » http://www.normandieweb.org/27/brionne/harcourt/chateauharc.html

         « En 1833, un arboretum est créé. En 1862, le château et ses remparts sont classés aux Monuments Historiques.». http://chateau.over-blog.net/article-eure-chateau-de-harcourt-interieur-94515953.html L'Académie d'Agriculture « cède par acte de donation le château et l'arboretum au département de l'Eure. » [Wikipédia] « Des fouilles sont organisés. » « Depuis le 1er janvier 2000, le Conseil Général de l'Eure en est le propriétaire. » « Harcourt est aujourd'hui enchâssé dans un arboreturn réputé d'un millier d'essences rares. Parc boisé de 100 hectares. » http://www.casteland.com/pfr/chateau/hnormand/eure/harcourt/harcourt.htm

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)     « On peut encore admirer de nos jours : L'enceinte : sur 125 m environ ; haute de 6 à 7 m, avec 9 tours de 5 m de diamètre aux archères élargies à mi-hauteur pour le passage d'une arme à feu, est encore impressionnante. La cour d'armes ou basse-Cour qui s'ouvrait sur la campagne environnante par deux portes (au nord et au sud) ne possède plus qu'une seule construction d'époque : La chambre des comptes, cependant qu'il est raisonnable de penser qu'existaient aussi une grange et une chapelle. Le château proprement dit, qui étire ses bâtiments en pans coupés suivant un arc orienté NO/SSE.

         La partie nord, carrée, de 12 m sur 10 est la plus ancienne.

         Sous la tour de l'extrémité sud-est du château, des fouilles ont révélé une fosse profonde de 8 m 60 par rapport au niveau du sol actuel. L'usage de ces sous sols reste encore une énigme.

         Un pont de bois jeté sur le fossé intérieur et prolongé par un escalier de pierre permet l'accès au château à partir de la cour d'armes. Une passerelle l'a remplacé.

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)     A l'intérieur on remarquera : L'escalier du 17e siècle qui conduit au premier étage et se poursuit par un escalier à rampe droite, massive avec des limons d'une seule pièce. Au rez-de-chaussée, le vestibule, les anciennes cuisines et les deux pièces occupées par Delamarre pendant ses séjours à Harcourt. Au premier étage, de style Louis XIV, les parquets à compartiment, les petites cheminées de la fin du 17e siècle et les lambris artisanaux. Au second étage, les pièces affectées aux officiers et aux dames d'atour.

         La cour d'honneur, côté Sud a été réalisée par Madame de Brancas en fin de 17e siècle. Le parterre actuel, vers l'Est devant le château, fut réalisé en partie sur l'emplacement des anciens fossés comblés. Traité de nos jours en pelouses, il a dû être conduit en jardin à la française aux 17e et 18e siècles. Le vivier recevant les eaux de ruissellement est destiné à transformer le fond des fossés en marécage en cas d'attaque. Le puits par 70 m de profondeur se situe une importante nappe d'eau. Le rouet en cage d'écureuil permettait de remonter 50 litres d'eau à la fois. La margelle est d'une seule pièce. Les fossés en partie comblés vers l'Est à la fin du 17e siècle. Ils mesurent de 15 à 20 m de largeur pour 12 à 15 m de profondeur. » http://www.normandieweb.org/27/brionne/harcourt/chateauharc.html

     

    LES REMPARTS D'HARCOURT (Eure)     Après avoir été remanié au 17ème siècle, par Françoise de Brancas,    « le château médiéval d'Harcourt apparaît aujourd'hui tronqué d'autant plus que le sommet du donjon a été arasé de manière à le mettre au niveau des autres bâtiments. Il n'y a plus aucun bâtiment dans la basse-cour mais autrefois, la chapelle s'y trouvait probablement. » (…) » [Wikipédia] 

     

    Bonnes pages :

     

    http://chateau.over-blog.net/article-eure-chateau-de-harcourt-interieur-94515953.html

    http://www.hosiho.com/fr/-/galleries/accueil/videos-aeriennes/-/medias/51312acf-7c3f-4ecc-9eda-5a31a5ff7ecf-harcourt-castle-seen-by-drone

    http://www.normandie-heritage.com/spip.php?article905

     

    Ci-dessous : dépliant touristique du château d'Harcourt :

    Ci-dessous Harcourt, château et arboretum : https://www.youtube.com/watch?v=3GHqvVPAz-8

    « LES REMPARTS DE PIROU (Manche)LES REMPARTS DE MOULINEAUX (Seine-Maritime) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :