• LES REMPARTS D'ANGIENS (Seine-Maritime)

    LES REMPARTS D'ANGIENS (Seine-Maritime) LES REMPARTS D'ANGIENS (Seine-Maritime) LES REMPARTS D'ANGIENS (Seine-Maritime)

     

          Angiens est situé dans le Pays de Caux, dans le département de la Seine-Maritime en Normandie à 6 km de Fontaine-le-Dun et à 8 km de Saint-Valery-en-Caux. (NDB)

     

         « Près de l'église d'Angiens est une motte circulaire, vaste et élevée, dont l'origine et la destination nous sont inconnues. » [1]  

     

         « Motte féodale des 10e et 11e siècles avec à proximité des calvaires de l'époque de Guillaume le Conquérant. » [2]

     

    LES REMPARTS D'ANGIENS (Seine-Maritime)   LES REMPARTS D'ANGIENS (Seine-Maritime)

     Plan hypothétique de l'emplacement de la motte d'Angiens ; blason moderne de la commune d'Angiens extrait de http://blasonsdefrance.free.fr/departements/76.htm

     

    LES REMPARTS D'ANGIENS (Seine-Maritime)     « Angiens (Seine-Maritime) : la motte

         Le village d'Angiens est situé sur le plateau du Pays de Caux, entre les vallées du Dun et de la Durdent. La motte, implantée au cœur du village actuel, est relativement bien conservée mais son éventuelle basse-cour a totalement disparu, vraisemblablement détruite par l'implantation d'un garage à l'est du site. La motte consiste en un tertre ovoïde de 15 m de diamètre sommital pour une élévation d'environ 4 m ; un fossé comblé, partiellement discernable, entourait toute ou partie de la motte.

     

    Photo de la motte ci-dessus extraite de http://seine76.fr/communes/popup_img.php?var_commune=ANGIENS%20&%20var_img=angiens-motte-feodale

     

    LES REMPARTS D'ANGIENS (Seine-Maritime)      Le village d'Angiens est mentionné pour la première fois en 1150 et un Guillaume, seigneur d'Angiens, est évoqué en 1180. La fortification est probablement érigée à cette date sans que l'on puisse être plus précis. Néanmoins, les troubles consécutifs à la mort du Conquérant pourraient être une période favorable à cette édification. Ci-dessus, photo de la motte d'Angiens extraite du site Google map.

          La motte connaît une réaffectation inhabituelle en 1943 lorsque l'occupant allemand décide de la construction, sous la motte, d'une chambre souterraine pour se protéger des bombardements alliés. Cette chambre, imparfaitement comblée, pourrait éventuellement participer à la dégradation du site (Responsable de l’étude et du relevé : Etienne Daniel). » [3] 

     

    LES REMPARTS D'ANGIENS (Seine-Maritime) LES REMPARTS D'ANGIENS (Seine-Maritime)

     Ci-dessus, à gauche : plan extrait du cadastre napoléonien , à droite : vue aérienne extraite du site Géoportail.

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de La Seine-Inférieure historique et archéologique par Jean Benoît Désiré Cochet ; Le Portulan, 1866 - 616 pages

    [2] Extrait de Wikipédia

    [3] Extrait de Étude microtopographique des fortifications de terre de Haute-Normandie ; Responsable(s) des opérations : Anne-Marie Flambard-Héricher, Bruno Lepeuple, Daniel Étienne, Gilles Deshayes, Sébastien Lefèvre, Jimmy Mouchard, Thomas Guérin et Aude Painchault https://adlfi.revues.org/5262#tocto1n3

    « LES REMPARTS DE GASNY (Eure)LES REMPARTS D'ECOUCHE ( Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :