• LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE)

    LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE) LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE) LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE)

    Photo 1 extraite de http://www.bedouk.fr/chateau-du-blanc-buisson,L85873 ; photo 2 extraite de http://nanienormandie.canalblog.com/archives/2015/07/24/32398328.html ; photo 3 extraite de http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/eure/chateau-du-blanc-buisson-site-son-lumiere-decouvrir-cet-ete-eure-763154.html

     

         « Le château du Blanc-Buisson est une demeure féodale (parfois nommé manoir) datant de la fin du 13e siècle, situé sur la commune de Saint-Pierre-du-Mesnil, dans le département de l'Eure en Normandie. » [1]

         « Le Manoir du Blanc-Buisson est une demeure féodale dont les origines remontent à la fin du 13è siècle. Au cours des 7 siècles suivants, il n'a appartenu qu'à trois familles et ne fut vendu qu'une seule fois, sinon toujours transmis par mariage ou héritage familial. » [2]

     

    LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE)   LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE)

    Plan hypothétique du château du Blanc-Buisson (en attendant de trouver mieux) ; blason (au-dessus) de la famille Le Conte : http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr&p=colinet&n=le+conte et blason (au-dessous) de la famille Du Merle : http://dechav.free.fr/armorial/blason.php?id=Merle

     

    LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE)Photo extraite du site http://www.bedouk.fr/chateau-du-blanc-buisson,L85873

     

         Le château est construit en 1290 par Collinet Le Conte, (connétable de Philippe de Navarre et allié des Anglais). Sa forme principale en "I" est un logis à ailes, renforcé d'un donjon carré [1] « ...coiffé de 5 échauguettes : ultime lieu d'histoire et de défense qui semble incorporé à l'ensemble de la construction et ne communique que par un étroit escalier intérieur défendu par un pont levis intérieur, de nombreuses meurtrières et une ouverture... » [2] « Il sera en partie détruit lors de la guerre de Cent Ans et les pierres seront réutilisées pour les restaurations successives. » [1]

     

    LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE) LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE)

    A gauche, plan extrait du cadastre napoléonien ; à droite, vue aérienne extraite du site Géoportail.

     

         « En 1474, Marie Le Conte apporte en dot à son futur mari Jean du Merle, la ruine de la forteresse détruite par l'armée française. 

         Durant la première moitié du 16ème siècle, Jacques Ier du Merle se charge d'une grande partie de la reconstruction du château. Curieusement, il conserve les éléments défensifs de la forteresse primitive.

         Durant la deuxième moitié du 16ème siècle, Jacques II du Merle, achève les travaux.

         En 1801, la famille du Merle vend Blanc-Buisson à la famille Pillons de Saint-Philbert.

         En 1872, le château échoit à M. de Baudicourt. Il réalise quelques restaurations.» [3]

     

    LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE) LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE) LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE)

     

         « Lors de l’installation de la famille de La Fresnaye, cet édifice se trouvait dans un redoutable état d’abandon nécessitant une réhabilitation immédiate. Tout a été fait pour assurer le « sauvetage » du Blanc-Buisson qui a duré près d’une vingtaine d’années et, est aujourd’hui pratiquement achevé. »

         « La légende veut aussi qu'il existe des souterrains passant sous les douves qui permettaient de s’échapper dans la campagne. La bâtisse est également pourvue d'une large cour intérieur cernée par un mur de défense percé de meurtrières et marqué sur trois angles par des tourelles de défense, le tout ayant une forme de pentagone entouré de douves qui ne pouvaient être franchies que par un pont levis. » [2]

     

    LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE) LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE) LES REMPARTS DU BLANC-BUISSON (EURE)

     

         « Les façades et toitures de ce château, ainsi que les douves et les constructions élevées sur le terre-plein, font l’objet d’une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 22 novembre 1949. Le parc du château est également inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 28 mars 1952.

        Le château est restauré depuis une trentaine d'années, promu et animé par l'Association pour la promotion du Blanc Buisson (ASPROB). Il accueille de nombreuses manifestations (Sons et lumière, Festival des arts du spectacle, visites scolaires, etc.). » [1]

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikipédia

    [2] Extrait de https://www.blancbuisson.com/7-siecles-d-histoire

    [3] Extrait de http://chateau.over-blog.net/article-eure-chateau-blanc-buisson-saint-pierre-du-mesnil-122666117.html

     

    Bonnes pages :

     

    O https://www.blancbuisson.com/

    O http://chateau.over-blog.net/article-eure-chateau-blanc-buisson-saint-pierre-du-mesnil-122666117.html

    O Notice sur la seigneurie et le château du Blanc-Buisson / par Adolphe-André Porée (1848-1939) ; Éditeur : impr. de F. Le Blanc-Hardel (Caen) 1884. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63480h/f9.image.r=.langEN

     

    « LES REMPARTS DU PLESSIS-LASTELLE (Manche)LES REMPARTS DE BELLENCOMBRE (Seine-Maritime) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :