• LES REMPARTS DE CUY-SAINT-FIACRE (Seine-Maritime)

    LES REMPARTS DE CUY-SAINT-FIACRE (Seine-Maritime)      Selon le site http://www.basaarts, il y aurait une motte féodale près du hameau de Saint-Fiacre sur la commune de Cuy-Saint-Fiacre. Le lieu-dit se nomme la Butte. Je n'ai trouvé aucune information historique ou archéologique sur cette motte. [NdB]

     

    Ci-dessus, une photo extraite d'un site néerlandais très complet et fort bien documenté sur les mottes en Europe dont celles de Normandie : http://www.basaarts.nl/vraagbaak.php

     

    LES REMPARTS DE CUY-SAINT-FIACRE (Seine-Maritime)   LES REMPARTS DE CUY-SAINT-FIACRE (Seine-Maritime)

     

    Plan de situation de la motte de Cuy-Saint-Fiacre ; blason du département de la Seine-Maritime par I, Koro, CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2487547

     

          Cuy : " Il existe en France deux autres communes portant ce même nom. L’une dans l’Oise et l’autre dans l’Yonne ainsi qu’un lieu-dit sur la commune de la Baule. L’origine la plus admise relève d’un terme gaulois "coius" signifiant "domaine".

          Le patronyme de Saint Fiacre trouverait son origine dans une maison religieuse située au Mont Louvet (actuellement sur la D 915) où les reliques de ce saint furent vénérées jusqu’au 19e siècle. La paroisse de Cuy Saint Fiacre est sous le patronage de St Martin vers 316-397 soldat romain par force, moine fondateur par choix puis évêque missionnaire par devoir, très connu pour son esprit de charité. Cette paroisse est donc d’origine très ancienne. Un prieuré fût établi au Mont-Louvet, en bordure de la Morette relevant de l’abbaye de Saint Riquier (Somme). " [1]

     

    LES REMPARTS DE CUY-SAINT-FIACRE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE CUY-SAINT-FIACRE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE CUY-SAINT-FIACRE (Seine-Maritime)

     

    Ci-dessus : à gauche, une photo extraite de http://www.basaarts.nl/vraagbaak.php ; au centre, une photo extraite du site Google Earth ; à droite, une photo extraite du site Géoportail.

     

    Le prieuré du Mont Louvet

     

          " Ancien prieuré bénédictin de Saint-Fiacre, dépendant de Saint-Faron de Meaux. Il apparaît pour la première fois en 1240, pour durer jusqu'à la Révolution. ll était près d'une haute colline appelée le Mont Louvet* ou les Monts Louvets. Il est devenu une ferme.

     

    LES REMPARTS DE CUY-SAINT-FIACRE (Seine-Maritime)      La chapelle, lieu de pèlerinage pour les jardiniers, qui n'a pas de caractère, a été transformée en grange, où sont restées les statues des saints. L'étang du Mont Louvet, d'une étendue considérable au 12e siècle, mais depuis longtemps desséché, alimentait un moulin qui forgea du fer au moyen age et dont on montre encore les restes. " [2] 

     

    * Est-ce sur cette colline du " mont Louvet " que se dresse la motte féodale ? L'étang, situé à l'est, en constituait-il une des défenses ? [NdB] 

     

    Ci-dessus, une photo aérienne extraite du site Google Earth.

     

    A proximité, à Cuy-Saint-Fiacre :

     

    LES REMPARTS DE CUY-SAINT-FIACRE (Seine-Maritime)     

         " L’église Saint-Martin du 12e et 16e siècle. Bel ameublement intérieur : une Vierge de René de Saint-Marceaux (1845-1915), une charité de Saint Martin du 15e ou 16e siècle. " [1]

     

     

    LES REMPARTS DE CUY-SAINT-FIACRE (Seine-Maritime)     " Au milieu du 12e siècle, il y avait à Cuy un plein fief de haubert dont le chef manage était assis au hameau du Quesnoy et dépendait de la châtellenie de Gournay. Ce hameau existe encore aujourd'hui. L'église paroissiale date de la même période.

         Les seigneurs de ce fief furent : Raoul de Belleville, au milieu du 12e siècle ; Hugues de Belleville, fils du précédent ; Guillaume de Cuy, en 1202 ; Hugues de Mainemare, en 1220 ; Philippe de Harcourt, en 1391 ; Jeanne de Monsures, en 1417 ; Le chapitre de Notre-Dame de Paris en 1434 ; Jacques de Buisy, en 1466 ; Jean des Courtils, fils en secondes noces de Jeanne de Canny, veuve du précédent, en 1481. Le fief du Quesnoy demeura dans la famille des Courtils jusqu'en 1655, année de la mort de la dernière héritière, Louise des Courtils. " [3]

     

    AVA : Refuge d'Aide aux Vieux Animaux à la ferme du Quesnoy

         " Depuis plus de 30 ans sur le domaine normand du Quesnoy à Cuy-Saint-Fiacre, les fondateurs et les passionnés qui font de l’association AVA l’un des plus grands refuges de France, œuvrent pour faire changer les mentalités, et prendre en charge les animaux en détresse. Cette véritable Arche de Noé accueille sur 75 ha, chats, chiens, équidés, vaches et même une centaine de daims. " [4]

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de l'Association " Les Amis de l'Ours " à Cuy Saint Fiacre https://www.tourismedes4rivieresenbray.com/nos-communes/cuy-saint-fiacre/

    [2] Extrait du Répertoire archéologique du département de la Seine-Inférieure rédigé sous les auspices de l'Académique des sciences, belles-lettres et art de Rouen, par M. l'abbé Jean Benoît Désiré Cochet, (1812-1875) Paris, 1871 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36742w.r=%22Cuy-Saint-Fiacre%22?rk=64378;0

    [3] Extrait de Wikipédia

    [4] Extrait de https://actu.fr/normandie/cuy-saint-fiacre_76208/cuy-saint-fiacre-refuge-animaux-avaet-proteges-sont-danger_16888191.html

    « LES REMPARTS DE LA PUTHENAYE (Eure)LES REMPARTS DE GLATIGNY (Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :