• LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)

     

         NDB : Pas facile de retrouver l'emplacement précis des remparts disparus du Neubourg. Ne demeurent aujourd'hui que les vestiges de l'ancien château-fort, une rue des Remparts (que je trouve bien éloignée du tracé que je propose) et une place de la Mare des Fossés. Même l'étude du cadastre ancien ne révèle pas de tracés plus précis, aussi est-ce un dessin très hypothétique que je propose ici. Pas de renseignements non plus sur les portes de la cité... Si d'aventure quelqu'un dispose d'informations plus précises, je suis preneur...

    Alors l'enquête continue...

         « Fondé par les romains, « Novus burgus » fut donc rapidement fortifié : dès le Moyen Age, la petite cité était retranchée derrière d’épaisses fortifications et défendues par deux ouvrages défensifs en haut et en bas du bourg.

         Dans plusieurs chartes de l’époque, Le Neubourg est indiqué sous le nom de « Castel novum » : l’expression « novus burgus » ne signifie donc pas nouveau bourg comme on l’a souvent pensé mais désigne plutôt la nouvelle fortification et par extension le groupe d’habitations venues s’abriter derrière les murailles. » Texte fourni par Séverine Reymond, animatrice touristique du Pays du Neubourg-Office de tourisme du Pays du Neubourg [ Place du Maréchal Leclerc – 27110 Le Neubourg 02 32 35 40 57 – 06 48 09 63 88 www.tourisme.paysduneubourg.fr ] à laquelle j'adresse tous mes remerciements.

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)  LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)

    Plan très hypothétique du tracé des remparts du Neubourg

    Blason par User:SpedonaCette image a été réalisée pour le Projet Blasons de la Wikipédia francophone — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par User:Spedona., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2791475

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)

    Plan ci-dessus extrait du document PDF sur le vieux château du Neubourg par Francis Durand, 9 pages à découvrir ci-après : http://www.leneubourg.fr/upload/Neubourg_chateau.pdf

     

    « Novus Burgus

          Le Neubourg a sans doute été créé à cette époque vers 900- 1000 et c'est peut-être appelé « Nyja Borg » avant que la langue latine ne lui donne l'appellation de « Novus Burgus ». On y parle le Norois qui est un dialecte scandinave, et dont la langue islandaise se rapproche le plus. De nombreux villages actuels ont des noms venant du Norois : « Criquetot » vient de « Kirkjutoftir » et signifie « établissement de l'église », Epegard vient de « Eplagardur » qui signifie « la pommeraie », et « Hondouville » veut dire « le domaine de Hundolfr ». Le sud du plateau est resté avec sa population d'origine, mélange de celtes et de francs, et n'a été défriché qu'un ou deux siècles plus tard vers l'an mil.

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)

     

    Le Neubourg joua un rôle important dans l'histoire normande

         Sa forteresse, bâtie vers l'an mil fut prise d'assaut par Henri Beauclerc, roi d’Angleterre et quatrième fils de Guillaume le Conquérant. (...) »

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)     « C'est au Neubourg, au début du 12e siècle, que les barons anglo-normands se réunissent à la mort du roi Henri Beauclerc (4e fils de Guillaume le Conquérant), pour désigner un successeur. Pendant ce temps, un des neveux d'Henri, Étienne de Blois, s'empare du trésor royal de Winchester et cet événement marque le début d'une guerre civile anglaise qui se terminera dix-neuf ans après, par l'accession au trône de l'angevin Henri Plantagenêt, époux d'Aliénor d'Aquitaine. » [Wikipédia]

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)

    Dessins ci-dessus extraits du document PDF sur le vieux château du Neubourg par Francis Durand, 9 pages à découvrir ci-après : http://www.leneubourg.fr/upload/Neubourg_chateau.pdf

     

          « En 1160, fut célébré le mariage de Marguerite de France, fille de Louis VII avec Henri Court Mantel fils du roi d'Angleterre.
    Puis Philippe Auguste, roi de France s'empara de la Normandie, et au cours de cette guerre, Le Neubourg fut ravagé en 1198.
          Pendant la guerre de Cent Ans, les Anglais réoccupèrent Le Neubourg en 1356. Les guerres de religion virent la ville occupée par les Ligueurs et au moment de la Fronde, le Comte de Clères, au nom du comte d'Harcourt, général de l'armée du roi, s'empara du château. De ce château en partie détruit en 1785, il reste d'épais remparts à créneaux et mâchicoulis.
          C'est dans la grande salle de ce château que fut joué ,en avant-première la première pièce de Corneille, La Toison d'Or. »

    http://www.leneubourg.fr/decouvrir/2897-histoire/2783-un_peu_d_histoire/

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)« L'histoire

         Du 11e au 13e siècle, il fut un des hauts lieux de l'histoire normande. Les ducs normands, plusieurs rois de France y séjournèrent.
          Place-forte du duché normand au Moyen-Age, le château est le chef-lieu d'une seigneurie appartenant aux Beaumont (11e siècle), il fut construit par Roger de Beaumont (1015-1094).
    Les sources mentionnent des fossés, tours, murailles et pont-levis. Son rôle militaire est terminé lorsqu'en novembre 1660 le Marquis de Sourdéac, Alexandre de Rieux, seigneur du lieu et baron du Neubourg fait représenter par la troupe royale du Marais, l'opéra la Toison d'Or, de Pierre Corneille, le premier opéra de féeries qui ait été joué en France, dans la grande salle. En 1782-1783, le donjon, la chapelle Saint-Barthélémy et les murs d'enceinte furent démolis pour doter la ville d'une nouvelle place de marché.

    Dessin ci-dessus de Jacqueline Le Guell extrait du document PDF sur le vieux château du Neubourg par Francis Durand, 9 pages à découvrir ci-après : http://www.leneubourg.fr/upload/Neubourg_chateau.pdf

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)     Aujourd'hui

         Seuls subsistent "La Maison Neufve", corps de logis à pans de bois du 17e siècle,la salle des Préaux du 13e siècle et la tour de Madame du Bouley.
    Le château comprend côté nord un front fortifié (tours, courtine, porte à pont-levis), sur environ 120 mètres de développement, correspondant côté sud à un logis du 13e siècle à grande salle sous charpente (dite Ancienne Comédie), et à la Maison Neuve (début 16e siècle).
    Dans le bas de la rue du Tour-de-Ville-Nord, on peut apercevoir dans plusieurs propriétés particulières les vestiges des murs d'enceinte du bourg.
    Le château est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)

     

    L'actualité

         Le vieux château est désormais propriété de la ville du Neubourg. »

    http://www.leneubourg.fr/decouvrir/2897-histoire/2785-le_vieux_chateau/

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)

     

         « Rebâtie au 15e siècle sur un ancien sanctuaire disparu, l’église Saint-Paul Saint-Pierre porte l’empreinte de la fin du style ogival ; elle se distingue par son chœur en forme de triangle, reposant sur six colonnes rondes, et ses trois nefs ; mais c’est à l’extérieur que cette structure absidiale originale émerge le mieux. A l’intérieur, vous pourrez également apprécier le riche mobilier, ainsi que les vitraux modernes signés Barillet. » Elle est classée aux titres des Monuments Historiques le 6 août 1938.

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)L'histoire du clocher

         Le clocher à été détruit en 1940, au cours d'un tir d'artilleurs, ainsi que le campanile qui datait de 1853.
    - "En juin 40, la vérité oblige à dire qu'au premier coup de canon tiré par une unité française, ce fut le clocher de Saint-Paul qui trinqua "(d'après Armand Jardillier) du Courrier de l'Eure de l'époque
    - "J'avais 4 ans en 40, mais après la guerre de 40, j'ai entendu bien des fois le récit de mes parents dont il ressort les éléments suivants : des artilleurs français, qui devaient avoir passablement bu, avaient fait le pari de toucher le clocher avec un tir de canon. Leurs canons étaient devant l'hôtel du Soleil d'Or." Témoignage de François VALOIS.

    http://www.leneubourg.fr/decouvrir/2897-histoire/2787-les_edifices_religieux/3040-l_eglise_saint_paul_saint_pierre/

    Ci-dessous : document PDF de 9 pages sur le vieux château du Neubourg par Francis Durand : http://www.leneubourg.fr/upload/Neubourg_chateau.pdf

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)  Un article du site Le journal de l'Eure du 21/09/2015 par Jean-Paul Adam : http://www.lecourrierdeleure.fr/2015/09/20/jacqueline-le-guell-a-reconstitue-l-ancien-chateau-en-aquarelle/

     

    « Le Neubourg Jacqueline Le Guell a reconstitué l’ancien château en aquarelle

    Elle s'est inspirée de la photo aérienne du Neubourg prise depuis un cerf-volant et de documents d'époque pour mettre son art au service de l'histoire.

     

    LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure) LES REMPARTS DU NEUBOURG (Eure)

    Jacqueline Le Guell présente son oeuvre. Le Vieux Château du Neubourg, comme vous ne l'avez jamais vu.

     

         La renommée de l’artiste Jacqueline Le Guell, domiciliée à Vitot, n’est plus à faire. La communauté de communes du Pays du Neubourg avait rendu un bel hommage à l’aquarelliste du Plateau il y a quelques années. Passionnée par le costume ancien, Jacqueline Le Guell s’intéresse aussi à l’histoire locale. En janvier 2014, Le Courrier de l’Eure avait eu le plaisir d’exposer dans sa vitrine un tableau sur lequel elle avait reconstitué la halle qui se trouvait autrefois devant l’église, sur la place actuelle.

         Le 19 août dernier, en publiant en poster une photo aérienne du centre-ville prise par Yves Leroy à partir d’un cerf-volant, nous n’imaginions pas que nous allions lui inspirer une nouvelle œuvre… Jacqueline Le Guell s’est emparée de ce cliché qui offre une perspective très intéressante sur le bourg du Neubourg. Elle a consulté les archives qu’elle a réunies sur l’ancien château du Neubourg, dont subsistent seulement deux bâtiments de nos jours. La main de l’artiste a fait le reste ! Elle nous offre aujourd’hui cette vue aérienne sur le château du Neubourg, tel qu’il se présentait avant sa démolition. Il occupait alors un vaste espace, incluant notamment l’actuel carrefour de la Fontaine de l’Envol.

    Deux ponts-levis

         Jacqueline Le Guell nous fait aujourd’hui l’honneur de partager cette œuvre avec les lecteurs du Courrier de l’Eure, à la veille des Journées du patrimoine. Elle l’assortit de commentaires extraits de la thèse « La Baronnie du Neubourg » publiée en 1961 par André Plaisse. « Le vieux château du Neubourg, auquel on accédait par deux ponts-levis, était fortifié de larges murailles, de quatre tours, d’un donjon et de fossés qui en défendaient l’entrée ».

         De l’enceinte elliptique de ce château qui avait 139 toises de tour (270,911 mètres) et 6,5 pieds d’épaisseur (2,106 mètres), il ne subsiste plus aujourd’hui que la partie occidentale : épais murs à mâchicoulis et à meurtrières reliant un bastion carré et une grosse tour semi-circulaire. Le donjon logeable de quatre grandes chambres avec leurs garde-robes et cabines l’une sur l’autre, avait 11 toises de hauteur (21 mètres). Il était terminé par une plate forme flanquée de quatre tourelles en échauguettes. » LJDE

    « LES REMPARTS DE PONTORSON (Manche)LES REMPARTS DE QUILLEBEUF-SUR-SEINE (Eure) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :