• LES REMPARTS DE VITTEFLEUR (Seine-Maritime)

     

    Ci-dessus : à gauche, une photo extraite de https://www.auxpaysdemesancetres.com/

     

    L'hôtel, hostel ou ostel de la Baronnie à Vittefleur :

     

          " Au début du Moyen-âge, les Saxons connaissaient déjà cet endroit qu’ils nommaient : « Whit Flow » signifiant « flot blanchi ». Plus tard, les Vikings utilisaient le suffixe « floch » pour désigner un flot, une marée ou une étendue d’eau. Cette terminologie évolua pour donner « fleur ». Le nom de « Vik Fjord », signifiant « une baie envahie par la mer », fut également donné par les Vikings. L’ensemble de ces dénominations héritées des langues nordiques permet de penser que la mer remontait jusqu’à Vittefleur. " [1] 

     

     

     Ci-dessus, à gauche, une photo extraite de https://www.auxpaysdemesancetres.com/

     

          " Le site de Vittefleur est occupé depuis la plus haute Antiquité mais la paroisse a été fondée à l’époque mérovingienne par le comte Warreng, fondateur de l’abbaye de Fécamp.
    En 988, Richard Ier de Normandie restitua à l’abbaye de Fécamp les prairies, vignes, bois, églises et moulins situés sur le domaine de Vittefleur.

         Richard II, duc de Normandie, céda une partie de ses paroisses à l’archevêque de Rouen pour y imposer la juridiction de Saint-Siège. L’abbé de Fécamp récupéra ainsi les droits sur ces communes, dont Vittefleur, et en devint le haut justicier. " [2]

     

    LES REMPARTS DE VITTEFLEUR (Seine-Maritime)     " A Vittefleur, près de l’église, le manoir des 15e et 16e siècles, siège d’une baronnie de l’abbaye de Fécamp, est une maison forte ainsi que le confirment l’enceinte quadrangulaire renforcée de tours circulaires aux angles, la présence de larges douves à fond plat, aujourd’hui en partie remblayées. L'une des tours passe pour avoir abrité le cachot de la haute justice de l’abbé de Fécamp. " [3]

     

    Ci-dessus, blason actuel de la commune de Vittefleur par chatsam https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/38/Blason_Vittefleur.svg

     

       

     

    Plan de situation de l'hôtel de la Baronnie à Vittefleur : bâtiments en marron clair et fossés en bleu clair, aujourd'hui disparus, et que l'on voyait sur le cadastre napoléonien au 19 ème siècle; blason du couvent des religieux de Fécamp (Seine-Maritime)  : D'argent à six branches de laurier de sinople, les tiges passées en sautoir, et trois mitres d'or, doublées de gueules, brochantes sur le tout, deux en chef et une en pointe par Yves https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Blason_du_Couvent_des_Religieux_de_F%C3%A9camp_(Seine-Maritime).svg

     

     

     

    Ci-dessus, photos extraites de http://routardenvadrouille.e-monsite.com/pages/la-france/normandie-2015/page-6.html

     

         " L’Hôtel de la Baronnie, ancienne place forte, est édifié au 14ème siècle, sa façade en grès et silex est agrémentée de tuffeaux (calcaire crayeux renfermant notamment des grains de quartz ou de mica).
    Transformé en citadelle pendant la Guerre de Cent Ans, il est ensuite rattaché à l'abbaye de Fécamp jusqu'à la Révolution avant d'être vendu comme bien national et acheté par un ancêtre des barons de Lapointe, dont les descendants sont toujours les actuels propriétaires.

     

    Ci-dessus : à gauche, une photo aérienne extraite du site Géoportail ; à droite, plan extrait du cadastre napoléonien du 19e siècle - Archives de la Seine-Maritime, http://www.archivesdepartementales76.net/


         Jusqu’à la dernière guerre, la geôle du vieux château sert de prison. Elle est divisée en trois étages, ses murailles épaisses sont recouvertes d’inscriptions et de dessins gravés dans la pierre à la pointe du couteau, les nombreux navires qui y sont représentés autorisent à croire qu’elle a été occupée par des marins. (...) " [4] 

     

     

     

         " Pour l’Hôtel de la baronnie, on trouve :


         -
    Antoine du Val, fils de Dominique du Val et de Catherine de Bourbel, seigneur d’Amonville et des Guerrots, épouse en 1678 Marie Le Chevallier et décède en 1727.
         -
    Antoine Louis du Val d’Amonville, fils du précédent, chevalier, seigneur d’Amonville, les Guerrots et Bournichel, épouse en 1717 Catherine de Verduzan.


    Ci-dessus, blason de la famille du Val d'Amonville : d'argent au lion d'azur armé et lampassé de gueules extrait de https://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=12509

     

         - Pierre Antoine Louis Duval d’Amonville, fils du précédent, seigneur d'Amonville et des Guerrots, épouse en 1749 Marie Elisabeth Amable Grandin de Mesnil. Marie Elisabeth Amable Duval d’Amonville, fille du précédent, dame des Guerrots, épouse en 1774 Jean Charles Le Filleul de la Hélinière 1740/1789, chevau-léger de la garde du roi, seigneur de La Hélinière, des Monts et de La Moissonière, seigneur de Longthuit et des Guerrots en 1775. 


         -
    Désiré François Le Filleul des Guerrots 1778/1857 dit Florian de Normandie, fils du précédent qui, à la mort de son père, hérite du fief des Guerrots et prend le nom de Le Filleul des Guerrots. Il est chevau-léger de la garde du roi, seigneur des Guerrots, chevalier de Saint-Louis et de l'Eperon d'Or de Rome, poète et fabuliste, membre de l'Académie de Rouen, époux de Charlotte de Giverville et en 1818 de Louise Armande de la Flèche.


    Ci-dessus, blason de la famille Le Filleul de Guerrots : de gueules à un lion d'or à la tierce d'azur en fasce brochante sur le lion au franc quartier d'or plain extrait de http://www.genheral.com/adm20191201/index.php?page=blason&status=$status&id=811 

     

         - Stanislas Alexandre Amable Le Filleul des Guerrots 1820/1893, fils du précédent, époux de Louise Marie Varin de Beautot en 1851.
         -
    Aymar Le Filleul des Guerrots 1859/1939, fils du précédent, époux de Marie Emilie Thérèse Allard en 1890.
    Marie Huguette Le Filleul des Guerrots 1891/1985, fille du précédent, épouse Jean Le Bon, baron de Lapointe 1887/1965, dont la descendance est toujours propriétaire du château de Vittefleur. " [4]

     

     

    A proximité :

     

    Le manoir de la motte ou des Guerrots

     

         " Le manoir de la Motte est construit en 1632 par Robert de La Cour qui possède le privilège royal de pouvoir présenter les armes de son suzerain sur les grilles d’entrée, et d’être exempté d’accueillir les gens d’armes en campagne dans le pays.
         En 1577, son père, Jean de La Cour, achète 22 acres à Vittefleur. 55 ans après, Robert fait édifier le corps central du manoir dont la partie Nord est en colombage. Les deux ailes datent de 1777. (...) " [4]

     

    Ci-dessus, une photo extraite de http://routardenvadrouille.e-monsite.com/pages/la-france/normandie-2015/page-6.html

     

     L’église Saint Martin

     

          " La première mention de cette église date de 988 (donation de Richard II de Normandie en faveur de l’Abbaye de Fécamp). (...)
    L’église primitive comporte deux nefs entre lesquelles s’élève la tour du clocher.
         Le chœur est du 13ème siècle et la nef actuelle est restaurée en 1740 (date figurant au-dessus du portail). Une jolie contretable en bois avec colonne et tabernacle date également de cette époque et provient de l'église de Crosville. (...)
         Une statue de Sainte Wilgeforte (vierge forte, miraculeusement barbue et martyre crucifiée), que l’on invoque pour reprendre des forces et pour diverses maladies incurables ou désespérées, attire jadis plus de 3000 pélerins chaque 14 septembre. (...) " [4]

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de http://www.leboncoindenormandie.com/visites-touristiques/decouverte-du-patrimoine/vittefleur-cite-historique-et-culturelle/

    [2] Extrait de http://routardenvadrouille.e-monsite.com/pages/la-france/normandie-2015/page-6.html

    [3] Extrait de https://seine76.fr/communes/communes_result.php?var=VITTEFLEUR

    [4] Extrait de https://www.auxpaysdemesancetres.com/pages/haute-normandie/seine-maritime-76/vittefleur.html

     

    Bonnes pages :

     

    O https://www.auxpaysdemesancetres.com/pages/haute-normandie/seine-maritime-76/vittefleur.html

    O https://ericpreudhomme.wixsite.com/photosdupaysdecaux/fullscreen-page/comp-iv15uxzd/e2b42dff-088b-4f4c-8801-ce896215a357/51/%3Fi%3D51%26p%3D%26s%3D

    O http://routardenvadrouille.e-monsite.com/pages/la-france/normandie-2015/page-6.html 

     

    « LES REMPARTS DU PUITS-DES-BUTTES (Eure)LES REMPARTS DE BOISCORDE ET DE VAUJOURS (Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Rynski d'Argence
    Mercredi 20 Mai à 13:31

    Cher Gilloudif

    A propos de votre article je tenais à préciser que dès le début du XIIIème siècle et peu avant sa mort en 1219, l'abbé Raoul d'Argences avait fait fortifier le bourg de Vittefleur d'après:

    Les églises de l'arrondissement d'Yvetot, Volume 1

    De Jean Benoît Désiré Cochet

    d'ailleurs la façade fortifiée du manoir est tout à fait dans l'esprit de celle du manoir du Catel à Ecretteville-lès-Baons, autre fortification abbatiale de Fécamp de la fin du XIIIème siècle.

    Par ailleurs je pourrai si cela vous intéresse vous éclairer sur les d'Argences sgr du Parc et Olonde ainsi que leurs liens avec  le bourg d'Argences près de Caen car j'achève cette année mon ouvrage sur "La Maison d'Argences de 1083 à nos jours" fruit et aboutissement de mes très longues recherches depuis maintenant plus de 30 ans où j'accorde une place majeure aux blasons et sceaux ainsi que tous les lieux fortifiés ou non, possédés ou simplement occupés par les d'Argences.

    L'année 2020 "très particulière" et jouant un tour à plus d'un va repousser l'édition et la sortie de l'ouvrage.

    tout comme vous les lieux fortifiés existants ou ayant existé notamment en Normandie sont l'une de mes passions d'enfance ainsi que l'héraldique et l'étude des sceaux.

    Je tenais à vous remercier pour vos articles clairement mis en page et très pédagogiques.

    Bonne santé et continuation et au plaisir de vous lire et d'apprendre !

    Féliks Rynski d'Argence

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :