• LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados) LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados) LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

     

    Ci-dessus, à gauche, une photo aérienne extraite de https://www.capital.fr/economie-politique/lincroyable-train-de-vie-des-al-thani-les-proprietaires-du-psg-1259718

     

          " Le château de Victot est un édifice situé à Victot-Pontfol, en France. " [1] 

     

         " Dans le Pays d’Auge, la commune de Victot-Pontfol se situe à 30 km à l’est de Caen. Le château de Victot se trouve au sud de Beuvron-en-Auge, face à l’église paroissiale, dans le vallon de la Dorette. (...)

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)     En 1943, le rapport d’inspection pour le classement au titre des sites décrit le château et ses abords : « Il comporte un château… en brique et chaînage de pierres, recouvert de tuiles émaillées, qui est un des plus purs joyaux du Pays d’Auge… Planté au milieu d’une douve qui s’insinue dans tout le domaine, et dans laquelle il se mire… Les beaux herbages qui l’entourent sont ceints d’une frange d’arbres magnifiques en travers desquels le château et sa chapelle (16e siècle)… font un charmant effet. Il faut signaler tout particulièrement les magnifiques platanes bicentenaires qui bordent la route et qui ne sont que trop tentants pour la concupiscence des abatteurs d’arbres ». [2]

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)   LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

     

    Plan de situation du château de Victot ; blason de la famille Boutin qui a construit le château par Gilloudifs " D'azur, à la fasce d'or, accompagnée en chef de trois étoiles d'argent, et en pointe de deux canettes affrontées du même. "

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)  LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

     

    Ci-dessus, plans extraits du Cadastre Napoléonien de 1811 [ à gauche : section B ; à droite : tableau d'assemblage ] ; Archives du Calvados, https://archives.calvados.fr/

     

    Histoire

     

         « Victot eut d’abord des seigneurs qui portèrent son nom. " [3]

     

    12e ? - 14e siècles : la famille de Victot

     

         " En 1160, le fief de Victot est entre les mains d’Hugues de Victot. Une première forteresse se dresse dans le vallon de la Dorette, affluent de la Vie, qui alimente ses douves. " [2]

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

     

    14e siècle : les familles Labbey / Caperon / Gosse

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)     " Colin Labbey, écuyer du connétable Du Guesclin, qui fait la tige de la maison de Labbey de la Roque, épousa Isabelle de Victot, fille de Jean de Victot, écuyer. A la fin du 14e siècle, Robert Caperon était seigneur patron de Saint-Denis de Victot. " A. de C. [3]

     

    Blason de la famille Labbey de la Roque extrait de https://www.armorialgeneral.fr/tag/bretagne/page/34/

     

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)     « Aux premières années du 15e siècle, les Caperon n’étaient plus à Victot, cette terre appartenait alors, il est vrai, à la famille Gosse et cette possession il est vrai paraît même un peu antérieure, ce qui rend les Caperon tout à fait éphémère, car le 16 août 1382, Me Jean Gosse, chanoine, et le 10 septembre 1390, Jean Gosse écuyer, rendent aveu au roi pour la terre de Victot (Note de monsieur le vicomte de Neuville.) " [4]

     

    Blason de la famille Gosse par Gilloudifs.

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

     

    15e - 18e siècles : la famille Boutin

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)      " Le château demeure dans la même famille jusqu’au 15e siècle où Jeanne Gosse, dernière de la lignée, épouse Guillaume Boutin. " [2]

     

     

         Il semble que Jean Boutin, seigneur de Victot, est tué à la bataille d'Azincourt le 25 octobre 1415. [NDB]

     

    Voir à ce sujet : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/azincourt-1415-d-ou-venaient-les-chevaliers-francais-morts-la-bataille-797853.html

      

    Ci-dessus, blason de la famille Boutin par Gilloudifs " D'azur, à la fasce d'or, accompagnée en chef de trois étoiles d'argent, et en pointe de deux canettes affrontées du même. "

     

         " En 1540 Michel Boutin fit ses preuves devant les élus de Lisieux. Philippe Boutin, seigneur de Victot, entra en partage avec Robert de Tournebu, seigneur de Pont-Mauvoisin et bailli de Lisieux, des biens du président de Croismare, le 15 mars 1595 comme ayant épousé Geneviève de Boutin. " A. de C. [3]

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)     " Le château durement éprouvé par la guerre de cent ans est complètement reconstruit en 1570-1574. Son constructeur, Philippe Boutin, fait édifier deux châteaux sur l’esplanade de la vieille forteresse, sans doute pour y loger toute sa famille. En cette période de guerre, la demeure conserve une fonction défensive avec douves, pont-levis et meurtrières. Mais c’est également une agréable demeure de la Renaissance avec ses grandes fenêtres à meneaux et la richesse colorée de son décor, damiers de briques roses et de pierres calcaires. " [2]

     

         " Les Boutin étaient encore en possession de Victot à la fin du 18e siècle. Cette famille était originaire de la vicomté de Vire ». A. de C. [3]

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

     

    18e - 21e siècles : la famille Aumont

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)     " En 1798, le château est vendu à Pierre Aumont, issu d’une famille réputée pour ses compétences dans l’élevage du cheval. Fournisseur général des chevaux de la Grande Armée, sous le Premier empire, il fait bâtir les écuries qui encadrent la cour d’accès, au début du 19è siècle (elles figurent sur le cadastre napoléonien de 1811). Son troisième fils, Alexandre, est un passionné d’élevage qui fait la renommée du haras de Victot tout au long du 19e siècle. Ses descendants maintiennent la réputation du célèbre élevage. " [2]

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados) LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados) LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

     

         " Si Pierre-Alexandre Aumont doit être considéré comme le véritable fondateur de l'écurie de course de Victot, il n'est pas le constructeur des bâtiments des haras de Victot, bâtis en pan de bois. Ces derniers figurent déjà sur le cadastre napoléonien levé en 1812. On doit donc en faire remonter logiquement la construction à son père, Pierre, fournisseur général de la grande Armée, qui acquit Victot en 1798. Il avait déjà consacré sa vie à l'élevage dans les domaines nombreux de Beuvron, Corbon, Thiéville et Victot. La passion chevaline animait la famille d'Aumont depuis le 17e siècle. A sa mort survenue en 1836, Pierre-Alexandre, son fils préféré, reçut en héritage Victot, les autres sites étant partagés entre ses autres enfants. Aussi, nous avons un ensemble qui remonte au tout début du 19e siècle avec quelques modifications intervenues dans les soubassements et des extensions des écuries latéralement qui ne gênent nullement la perception d'ensemble depuis cette grande cour. Lorsque l'on regarde plus en détail ces constructions à un seul niveau, la structure du pan de bois diffère entre l'aile est et l'aile ouest, cette dernière paraissant issue d'une reprise ultérieure. Toutefois, les cartes postales du début du siècle nous les montrent identiques à l'état actuel. L'extension des écuries à l'est modifia simplement les lieux par le percement d'un passage donnant accès aux nouveaux bâtiments. Un seul bâtiment, à l'angle sud-ouest est venu en extension contre le pignon de l'aile ouest. Pour le reste, les bâtiments n'ont guère été modifiés. " [6]

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

     

         " Depuis Pierre Aumont, le château de Victot est la propriété de la même famille. Le haras, toujours réputé pour la qualité de ses chevaux, est loué à un éleveur. " [2]

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)     " Sur 130 ha, le haras de Victot-Pontfol est connu pour avoir hébergé les chevaux du marchand d'art milliardaire Daniel Wildenstein, que sa veuve Sylvia Wildenstein a vendu aux enchères en 2012. « Il a surtout été le tout premier haras de France à faire de l'élevage de purs sangs une activité régulière », explique le locataire, Roland Monnier, qui après dix-neuf ans de bons et loyaux services, va passer la main d'ici la fin de l'année. « Nous sommes ici dans le paradis du cheval, tout près du haras du prince de l'Aga Khan, sur une terre de premier choix. » Avec des champions comme Hippomène, King Salsa, Rose Verte ou Allez France, Victot s'est assuré une renommée mondiale dans les courses de plat et d'obstacles." [5]

     

    21e siècle : la famille Al-Thani

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)      En 2014, le haras est racheté aux deux soeurs descendantes de M. Aumont pour 6,5 millions d'euros par le cheikh Abdullah Al-Thani, oncle de l'émir du Qatar. [NDB]

     

    Photo extraite de https://www.worldnewsmedias.com/blog/2014/03/21/abdallah-al-thani-acquiere-le-haras-de-victot/

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados) LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados) LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)  LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados) LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

     

    Architecture

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)     « Le château de Victot construit en brique et pierre de taille avec ses tourelles, ses toits garnis encore de tuiles vernissées nous montre ce qu’était à la fin du 16e siècle l’architecture des châteaux de pierre dans cette région du Calvados. M. Bouet en a fait un dessin sur ma demande. " A. de C. [3]

     

    Ci-dessus, "La vue que nous donnons d'une partie du château n'est pas la plus intéressante : elle est prise du côté de la cour. Nous la devons à M. le docteur Pépin. Vu extérieurement, le château se développe mieux et offre l'aspect le plus gracieux et le plus pittoresque. De Caumont." Annuaire des cinq départements de la Normandie publié par l'Association normande – Éditeur : (Caen) 1866. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54527204/f662.item.r=%22ch%C3%A2teau%20de%20Victot%22.zoom.texteImage

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)     " Les hautes toitures sont constituées de tuiles vernissées aux tons jaunes, bruns et verts avec des épis de faîtage en faïence. Deux ailes en équerre ferment le côté nord et ouest d’une cour carrée. On y accède en franchissant un pont-levis qui aboutit à la porte d’entrée de l’aile nord. C’est sans doute la partie la plus ancienne, en damiers de briques et de pierres sur deux niveaux, elle est encadrée de deux tours carrées formant pavillons. L’aile Est est construite en bandes alternées de briques et de pierres, tandis que des communs s’étendent au nord, sur 3 côtés d’une cour carrée. Des murs d’enceinte longent probablement les douves qui se prolongent au sud par des plans d’eau. Au 17e sièle, les deux châteaux sont réunis par un bâtiment à colombages, aujourd’hui essenté d’ardoises. " [2]

     

    Protections :

     

         " Le château, à l'exclusion des parties classées, est inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 9 février 1927, les façades et les toitures du château, les douves qui l'entourent avec le miroir d'eau qui les alimente et le sol de la cour intérieure sont classés depuis le 27 juillet 1953, les bâtiments du haras en totalité, la chapelle en totalité et le système hydraulique des douves sont inscrits depuis le 28 novembre 2003.

         Les abords du château constituent un site classé depuis le 19 mars 1943. " [1]

     

         Le château de Victot ne se visite pas. C'est une propriété privée, acquise par la famille de l'émir du Qatar. [NDB]

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)

     A doite, une photo aérienne extraite du site Géoportail.

     

    A proximité :

     

    LES REMPARTS DE VICTOT (Calvados)     La Chapelle Saint-Denis du château de Victot :

     

         " Cette chapelle se situe au milieu du cimetière et à proximité du château de Victot, lui-même situé non loin de la D49 au sein du village.

         La chapelle orientée est constituée de deux travées et se termine par un chevet plat constitué d’un mur pignon. La première travée est surmontée du clocher de base carrée, la seconde est ouverte d’une baie. La façade d’entrée se compose d’un petit porche encadré par quatre contreforts. Elle est percée d’un portail en arc à anse de panier, surmonté de deux baies en arc à plein cintre. La tour du clocher est polygonale et ouverte d’abat-sons. La toiture de l’édifice est en bâtière." [7]

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikipédia

    [2] Extrait de la fiche de la DREAL / P. Galineau N° 14021 - Date de parution : septembre 2013 (voir ci-après) www.donnees.normandie.developpement-durable.gouv.fr/pdf/SITES/14021f.pdf

    [3] Extrait de Arcisse de Caumont : Statistique monumentale du Calvados, réédition Floch, tome IV, pp. 148-150 https://books.google.fr/books?id=VFZAAAAAcAAJ&hl=fr&pg=PA3#v=onepage&q&f=false ou https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9662166n/f163.image.r=%22ch%C3%A2teau%20de%20Victot%22?rk=42918;4

    [4] Extrait de La Normandie Monumentale et Pittoresque par Le Court Henry, Le Havre, 1895, 2, pp. 252-255 http://www.societehistoriquedelisieux.fr/?p=6925

    [5] Extrait de https://www.ouest-france.fr/normandie/le-haras-de-victot-vendu-au-cheikh-du-qatar-2032832

    [6] Extrait de http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00111796

    [7] Extrait de https://www.patrimoine-religieux.fr/eglises_edifices/14-Calvados/14743-Victot-Pontfol/182536-ChapelleSaint-Denisduch%c3%a2teaudeVictot


    Bonnes pages :

     

    O https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6419843r/f326.image.r=%22ch%C3%A2teau%20de%20Victot%22

    O http://www.societehistoriquedelisieux.fr/?p=6925

    O https://www.ouest-france.fr/normandie/le-haras-de-victot-vendu-au-cheikh-du-qatar-2032832

    O http://www.france-sire.com/actu_etablissement-12634-visite_guidee_du_haras_de_victot_avec_roland_monnier.php 

     

         Ci-dessous, fiche de la DREAL / P. Galineau N° 14021 - Date de parution : septembre 2013 www.donnees.normandie.developpement-durable.gouv.fr/pdf/SITES/14021f.pdf

    « LES REMPARTS DE NEAUPHE-SUR-DIVE (Orne)LES REMPARTS DE CERISY-LA-SALLE (Manche) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :