• LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)

    LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)     « Guatta-Villa fût fondée dès 142, et Watteville en 1025. Le qualificatif de la Rue rappelle que cette voie romaine la traversait, et par extension la Rue devint le nom du quartier proche de l'église. Située donc au bord de la Seine, sur une voie passante ce village a été traversé par pas moins de vingt siècles de notre histoire. »
    Rien que trois résidences royales y furent édifiées ! :

         - Le Jucundum Palatium, des rois mérovingiens, détruit par les envahisseurs, dont il ne reste rien.

         - Le château fort du Quesney, dit des comtes de Meulan, ou Vieux Château, pratiquement rasé par ordre du fils de Guillaume Le Conquérant : vestiges du château : motte, basse-cour et fossés adjacents.

         - La résidence de François Ier, dont il ne reste la maison renaissance de son piqueur, appellée à tort: " la maison de François Ier ". Elle est située sur la route des chaumières à droite en partant dans La Rue. » [1] Photo ci-dessus extraite de http://levaillant.pascal.over-blog.com/2016/03/randonnee-pedestre-en-bord-de-seine-normande-de-poses-a-l-estuaire-etape-28-vatteville-la-rue-rive-gauche-seine-maritime.html

     

         « Le château primitif date du 11e (motte féodale avec un donjon en bois). Il est détruit en 1124. Il sera reconstruit 5 ans plus tard (entre 1128 et 1154) le donjon en bois devient une tour polygonale. Il possédait une chapelle de la Vierge Marie. Ce sera lors de la guerre de Cent Ans qu'il sera détruit et non reconstruit. » [2]

     

         « Les vestiges comprennent une motte entourée d'un fossé et une basse-cour constituée d'une plate-forme en contrebas de la motte ; ils sont représentatifs des châteaux en shell-keep. » [3]

     

    LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)  LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)

    Plan hypothétique du château de Vatteville-la-Rue ; blason de Vatteville-la-Rue Par Chatsam — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10348403

     

         « Dès le 6ème siècle, les seigneurs de Normandie, accompagnés du roi, venaient chasser dans la forêt d’Arelaune.

         Vers 1050, Guillaume le Conquérant, pour remercier Robert de Beaumont et sa famille d’avoir combattu à ses côtés, lui donne la forêt et le fief de Vatteville.

         Le château daterait de cette époque. C’était un modeste donjon de bois, octogonal, édifié sur une motte féodale. Robert de Beaumont y construisit son château fort entouré de profonds fossés, pour se défendre des envahisseurs. » [4]

     

    LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)

     

    Plans ci-dessus extraits de "Le château des comtes de Meulan à Vatteville-la-Rue : approche comparative d'une demeure aristocratique normande" - Actes du VIIe Congrès international d'Archéologie Médiévale (Le Mans – Mayenne 9-11 septembre 1999) - Anne-Marie Flambard Héricher - Actes des congrès de la Société d'archéologie médiévale Année 2001 Volume 7 Numéro 1 pp. 213-221 (voir ci-après)

     

         « Au début du 12e siècle, le château appartenait aux comtes de Meulan, seigneurs de Pont-Audemer et détenteurs d’une grande partie de la forêt de Brotonne. Sa première mention se trouve dans la chronique d’Orderic Vital, à propos du siège qui fut mené par le duc/roi Henri Ier Beauclerc contre cette place lors de la rébellion de Galeran de Meulan en 1123-1124. Pour empêcher les hommes de Galeran d’aller se ravitailler dans la forêt, le duc fit construire un « contre-château » à l’entrée de celle-ci, probablement la motte dont se voit encore un vestige auprès de l’actuelle route départementale n° 65, au sud de Vatteville. Vainqueur de Galeran au printemps 1124, le duc/roi fit raser le château.

     

         Après avoir récupéré Vatteville, Galeran reconstruisit la forteresse. » [5] « Vers 1140, il fait élever dans la basse-cour près du château, une chapelle dédiée à Sainte-Marie et une tour polygonale sur la motte féodale. » [4] « Un acte de 1154 évoque la chapelle Notre-Dame édifiée par le même Galeran « devant l’entrée du château ». [5]

     

         « Il existe une particularité située à la base de l’un des murs : un « opus spicatum » (arêtes de poisson).

         Vers 1195, Jean Sans Terre, roi d’Angleterre, occupa Vatteville : les bâtiments seigneuriaux furent reconstruits.

         Jusqu’au 13e, la terre et la forêt vont rester propriété de la famille Beaumont-Meulan.

         Le château résistera jusqu’aux années 1400, mais ses fortifications deviennent archaïques et inefficaces et cet édifice fut confisqué par le roi de France. » [4]

     

         Ci-dessous, photos extraites de différents sites :

    Le shell-keep :

    LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)

    Photos 1 et 2 extraites de http://www.mondes-normands.caen.fr/france/Patrimoine_architectural/Normandie/Pays_caux/caudebec/0323Vatteville/C.htm ; photo 3 extraite de http://levaillant.pascal.over-blog.com/2016/03/randonnee-pedestre-en-bord-de-seine-normande-de-poses-a-l-estuaire-etape-28-vatteville-la-rue-rive-gauche-seine-maritime.html

    Le logis :

     LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)

    Photo 1 extraite de https://pierrickauger.files.wordpress.com/2010/10/chateau-des-comtes-de-meulans1.jpg ; photos 2 et 3 extraites de http://www.mondes-normands.caen.fr/france/Patrimoine_architectural/Normandie/Pays_caux/caudebec/0323Vatteville/C.htm ; photo 4 extraite de http://36000communes.canalblog.com/archives/2013/04/16/26938450.html ; photo 5 extraite de http://levaillant.pascal.over-blog.com/2016/03/randonnee-pedestre-en-bord-de-seine-normande-de-poses-a-l-estuaire-etape-28-vatteville-la-rue-rive-gauche-seine-maritime.html ; photo 6 extraite de http://www.communes.com/haute-normandie/seine-maritime/vatteville-la-rue_76940/photos,260482.html

     

         « Les ruines du château se trouvent au sud du village, à proximité de l’ancienne rive de la Seine. Elles comportent deux parties. A l’ouest se dresse une imposante motte avec à son sommet  les vestiges d’une petite enceinte polygonale du type dit du « donjon-coquille » (shell-keep). Construits en petit appareil de calcaire et épaulés par une série de contreforts, les murs en sont conservés sur une hauteur de plusieurs mètres. A l’est, séparé de la motte par un fossé, s’étend un terre-plein en forme de croissant. Sur cette plate-forme s’élèvent encore deux grands pans de murs, vestiges d’un vaste bâtiment résidentiel qui a fait récemment l’objet d’une fouille complète sous la direction d’Anne-Marie Flambard. Ces recherches ont montré que le rez-de-chaussée était occupé par des locaux de service, cuisine, celliers, réserves et cuisines annexes. L’étage devait avoir une fonction résidentielle, comme le suggère la présence, dans le mur oriental, d’une large fenêtre et d’une porte qui devait donner sur des latrines en surplomb au-dessus du fossé. » [5]

     

         « En 1987, ce site a été protégé et entretenu grâce à l’intervention de la mairie, des adhérents du centre d’histoire sociale de Haute-Normandie, de bénévoles, amis du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande et des jeunes de Vatteville.

         En 1994, le groupe archéologique du Val de Seine, la commune de Vatteville et le Parc Naturel Régional de Brotonne ont favorisé des fouilles dans ce château. Dans le cadre de « Science en Fête », il a été découvert des poteries, des pièces de monnaie, et d’autres objets.

         En avril 1996, la motte féodale, la basse-cour et les fossés adjacents ont été inscrits à l’inventaire des monuments historiques. » [4]

     

         « Éléments protégés : vestiges du château : motte, basse-cour et fossés adjacents (cad. ZB 125, 126) : inscription par arrêté du 4 avril 1996 ; Périodes de construction : 12e siècle ; Propriété de la commune ; propriété d'une personne privée. » [6]

     

    Sources

     

    [1] http://brotonne.free.fr/pistes/pistpagesweb/vathistoire.htm

    [2] http://36000communes.canalblog.com/archives/2013/04/16/26938450.html

    [3] http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA76000022

    [4] source : Le Patrimoine de Vatteville la Rue, février 2006 ; Les fouilles ont fait l’objet de plusieurs publications de Mme Anne-Marie Flambart-Hericher, professeur de l’Université de Caen, Basse-Normandie » http://www.vattevillelarue.fr/votre-commune/un-peu-dhistoire/le-vieux-chateau/

    [5] http://www.mondes-normands.caen.fr/france/Patrimoine_architectural/Normandie/Pays_caux/caudebec/0323Vatteville/index.htm

    [6] http://www.monumentum.fr/chateau-quesney-dit-des-comtes-meulan-vieux-chateau-pa76000022.html

     

    LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE VATTEVILLE-LA-RUE (Seine-Maritime)

     Ci-dessus : "reportage photo" réalisé par Gilloudifs en 2017.

     

    Bonnes pages :

    https://pierrickauger.wordpress.com/2010/10/22/les-fouilles-archeologiques-du-vieux-chateau-de-vatteville-la-rue/

     

    Bibliographie extraite de http://www.mondes-normands.caen.fr

     

    - Flambard-Héricher, A.-M.  Le shell-keep du « Vieux-Château » de Vatteville-la-Rue (Seine-Maritime) , Proximus n° 2, Actes de la table-ronde archéologique de Dieppe, D.R.A.C. Haute-Normandie, p. 169-177
    - Flambard-Héricher, A.-M. La construction dans la basse vallée de la Seine : l’exemple du château de Vatteville-la-Rue , Château-Gaillard XVIII, Actes du colloque international tenu à Gilleleje (Danemark), Caen, p. 93-102
    - Le Maho, Jacques. Notes de castellologie Haut-Normande : châteaux à motte, enceintes et églises fortifiées (11e-12e s.), Autour du château médiéval, Société Historique et Archéologique de l’Orne, Mémoires et documents n°1, 1998, p. 229-233

     ----------------------------------------------------------------

    Ci-dessous : "Le château des comtes de Meulan à Vatteville-la-Rue : approche comparative d'une demeure aristocratique normande" - Actes du VIIe Congrès international d'Archéologie Médiévale (Le Mans – Mayenne 9-11 septembre 1999) - Anne-Marie Flambard Héricher - Actes des congrès de la Société d'archéologie médiévale Année 2001 Volume 7 Numéro 1 pp. 213-221 ; Fait partie d'un numéro thématique : « Aux marches du Palais ». Qu'est-ce qu'un palais médiéval ? Données historiques et archéologiques http://www.persee.fr/doc/acsam_0000-0000_2001_act_7_1_1191 

     

    « LES REMPARTS DE NEAUFLES-SAINT-MARTIN (Eure)LES REMPARTS DE LA HAUTE-CHAPELLE (Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :