• LES REMPARTS DE VARNEVILLE-BRETTEVILLE (Seine-Maritime)

    LES REMPARTS DE VARNEVILLE-BRETTEVILLE (Seine-Maritime)

         La motte castrale ou camp de la Bouteillerie à Varneville-Bretteville, canton de Tôtes, Seine-Maritime.

     

    Photo ci-dessus extraite de http://genpouymayon.e-monsite.com/pages/le-talou-ancestral/les-mottes-castrales.html

     

    LES REMPARTS DE VARNEVILLE-BRETTEVILLE (Seine-Maritime)     1871, abbé Cochet : « Varneville-Bretteville : Formée par la réunion des deux communes de Varneville et de Bretteville. — Varneville : Epoque romaine. Plusieurs voies antiques se croisant, l'une qui allait de Pavilly (Pauliacum) à Envermeu (Edremau), et le chemin des Fées, allant de Rouen au bel-d'Arques et à la Cité de Limes. (…) On trouve des puits, des maçonneries, des briques à rebords et des meules à broyer autour du Camp de la Bouteillerie. Epoque incertaine. Enceinte fossoyée que l'on appelle dans le pays le Camp de la Bouteillerie. M. César Marette l'avait décrite en 1838. Cette enceinte, couverte de bois, peut contenir un hectare et demi. La plate-forme, circulaire, est entourée de deux douves ou fossés. Ces fossés ont encore 4 mètres de profondeur. (César Marette, le Camp de la Bouteillerie à Varneville-les-Grés, in-12 de 23 pages ; Rouen, 1838. » [1]

     

    Ci-dessus, photo aérienne années 1950-1965 ci-dessus extraite du site Géoportail.

     

         1884 : « Le Camp de la Bouteillerie, commune de Varneville-Bretteville, est une enceinte d'un hectare et demi, aujourd'hui couverte de bois. Une plate-forme circulaire est entourée de deux fossés de 4 mètres de profondeur. On y a trouvé des tuiles à rebords et des meules. » [2]

     

    LES REMPARTS DE VARNEVILLE-BRETTEVILLE (Seine-Maritime)     1898 : « Varneville-aux-Grès, commune réunie à celle de Bretteville sous le nom de Varneville-Bretteville, canton de Totes. La terre de Varneville appartenait à une riche famille dont un des membres, Raoul de Vénneville ou Varneville, devint chancelier d'Angleterre en 1173. Il fut aussi trésorier de la cathédrale d'York, archidiacre de Rouen, évêque de Lisieux. Stapleton, Rotuli scacarii Normannioe, t. I, p. 117. Pommeraye, Histoire de la cathédrale de Rouen, p. 339. » [3]

     

    LES REMPARTS DE VARNEVILLE-BRETTEVILLE (Seine-Maritime)     « Raoul de Varneville : trésorier de Rouen (1146-1172) et d'York (1167-1181), il devient archidiacre de Rouen (1170-1181). Chancelier du roi d'Angleterre Henri II (1173-1181), il est critiqué par Pierre de Blois pour son caractère parcimonieux. Il se déchargeait sur le vice-chancelier Gautier de Coutances pour préserver son existence tranquille. Il devient évêque de Lisieux de 1181, jusqu'en 1191. » [4]

     

    Ci-dessus : Sceau de Raoul de Varneville par Société des Antiquaires de Normandie — Atlas de la Société des Antiquaires de Normandie, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=38086600

     

    LES REMPARTS DE VARNEVILLE-BRETTEVILLE (Seine-Maritime)    LES REMPARTS DE VARNEVILLE-BRETTEVILLE (Seine-Maritime)

     Plan de situation de la motte de Varneville-Bretteville ; blason de Raoul de Varneville, évêque de Lisieux (1182-1193) par Giogo — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20830093

     

    La motte castrale de Varneville-Bretteville

     

    LES REMPARTS DE VARNEVILLE-BRETTEVILLE (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE VARNEVILLE-BRETTEVILLE (Seine-Maritime)

    Photos ci-dessus extraites du site http://genpouymayon.e-monsite.com/pages/le-talou-ancestral/les-mottes-castrales.html

     

    LES REMPARTS DE VARNEVILLE-BRETTEVILLE (Seine-Maritime)     « La motte castrale de Varneville-Bretteville prend position sur le plateau de la Bouteillerie sur un point culminant à 168 mètres d’altitude. L’ensemble fossoyé s’étend sur un axe nord-ouest / sud-est et avoisine les deux hectares. L’édifice est constitué d’un tertre et de deux basse-cours.

         Le tertre, d’un diamètre avoisinant les trente mètres, occupe une superficie sommitale avoisinant les 500m2. La circonférence est fossoyée sur sa globalité. Cependant l’aspect défensif a été accentué sur l’axe nord-ouest. En effet, une forte excavation a été effectuée sur cette partie où l’on peut remarquer un profond et large fossé (dix mètres de largeur pour une profondeur de cinq mètres) tandis qu’à l’opposé un léger fossé délimité l’enceinte castrale (deux mètres de largeur pour une profondeur de un mètre). 

         Une première basse-cour, en forme de demi-lune, prend position dans le prolongement nord-ouest du tertre. D’une superficie avoisinant les 1000 m2 , la basse-cour est également fossoyé sur tout son pourtour avec une excavation plus conséquente sur sa partie orientale.

         La seconde basse-cour prend position sur la partie orientale de la précédente. Légèrement fossoyé, elle s’appuie sur le chemin reliant la motte à l’axe antique Rouen/Arques.

         La motte castrale était la demeure seigneuriale des bouteillers du duc de Normandie. Considéré comme l’un des quatre grands officiers à la cour, sa place était donc prédominante d’où l’imposante édification. Cette fonction acquise perdura dans le temps pour donné son nom à la localité : La Bouteillerie. » [5]

     

    Photo aérienne ci-dessus extraite du site Géoportail.

     

    Sources :

     

    [1] Extrait du Répertoire archéologique du département de la Seine-Inférieure rédigé sous les auspices de l'Académique des sciences, belles-lettres et art de Rouen, par M. l'abbé Jean Benoît Désiré Cochet (1812-1875) ; Éditeur : impr. nationale (Paris), Date d'édition : 1871

    [2] Extrait des Mémoires de la Société des antiquaires de l'Ouest ; Éditeur : Fradet (Poitiers) ; Date d'édition : 1884.

    [3] Extrait des Mélanges : documents / Société de l'histoire de Normandie ; Éditeur :  A. Lestringant (Rouen) ; Date d'édition : 1898.

    [4] Extrait de Wikipédia

    [5] Extrait du site http://genpouymayon.e-monsite.com/pages/le-talou-ancestral/les-mottes-castrales.html

    « LES REMPARTS DE SAINT-PHILBERT-SUR-RISLE (Eure)LES REMPARTS DE LONGPONT (Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :