• LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche) LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche) LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)

     

           " Le château de Sotteville est un monument situé sur la commune de Sotteville, dans le département de la Manche en France. (...)

         Le château de Sotteville est aussi connu sous le nom de manoir de Sotteville, c'est ainsi qu'il est mentionné sur le cadastre napoléonien. " [1] 

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)

     Ci-dessus, une vue aérienne du château de Sotteville extraite de http://chateaudesotteville.fr/wp-content/uploads/2019/02/VueFace-1170x460.jpg

     

         1899 : " Le château actuel, construit dans le courant du siècle, en a remplacé un plus ancien dont on ne connaît ni l'origine, ni la forme ; on sait seulement que c'était une vieille demeure féodale ayant pont-levis et fossés, car on en voyait encore les traces à la fin du siècle dernier. Avec ses hautes futaies, ses longues avenues de chênes, ses deux tourelles quadrangulaires, percées de meurtrières pour défendre l'entrée principale, le château de Sotteville, situé dans un vallon arrosé par la Divette, est certainement une noble et agréable demeure. " [2]

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)     LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)   

     Plan de situation du château de Sotteville ; blason de la famille Durevie qui aurait construit l'actuel château par User:ArocheCette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par User:Aroche., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4572702

     

    Historique

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)     " Sur les fondations d'une demeure qui daterait du Haut Moyen-Âge, le château est élevé entre 1593 et 1610, par un bourgeois valognais fraîchement anobli, dans un style typique du Cotentin. " [3]

     

         1899 : " Le domaine seigneurial de Sotteville comprenait deux fiefs nobles, l'un nommé le fief de Sotteville ; relevant de la châtellenie d'Oslonde et de la baronnie de Bricquebec ; l'autre, nommé le fief du Buisson, relevant également de la baronnie de Bricquebec et réuni par achat au fief de Sotteville, le 26 août 1643. La seigneurie de Sotteville existait au moyen âge... " [2]

     

         " Du Moyen Age jusqu'au début du 20ème siècle, quatre familles ont possédé Sotteville :

         - Les La Haye Sotteville, originaires de Valognes

         - Les Le Marchand (ayant vraisemblablement des rapports de famille avec les Le Marchand de Raffoville (Chartrier de Réville, Rapport de l'archiviste, 1877, p.271-272).

         - Les Durevie qui achetèrent Sotteville à Ferrault Le Marchand, fils de Jean (mort en 1470). Ce fut Jean Durevie qui acheta Sotteville vers 1490

         - Les Beaudrap par le mariage en 1700 d'Anne Durevie avec Guillaume de Beaudrap (mort en 1726) " [4]

     

    Famille La Haye Sotteville ( - 15ème siècle)

     

         Avant 1340, Sotteville appartenait à Jean de La Haye Sotteville qui a fait faire la chapelle méridionale de l'église de Valognes et Guillaume de La Haye, puis Pierre et Jean de La Haye Sotteville qui furent capitaines du château de Valognes ensuite. Les armes de Ia branche de Ia Haye Sotteville et Lieusaint : d'argent, chargé d'un cœur de gueules, accompagné de sept hermines 4 , 2 et 1 au chef d'azur chargé de deux sautoirs d'or. " [4]

     

    Famille Le Marchand (15ème siècle)

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)      " Les plus anciens seigneurs de Sotteville sont les Le Marchand, dont le nom et le souvenir sont tout à fait oubliés dans la paroisse et dont on sait du reste fort peu de chose." [2]

     

         " Anne de La Haye épouse, le 5 février 1475 à Thorigny, Ferrand Le Marchand. C'est lui qui vend Sotteville à Jean Durevie le 6 mars 1490, pour la somme de 2700 livres (et 8 livres pour le moulin).

         On sait par ailleurs que vers la fin du 15ème siècle, une fille du seigneur de Sotteville, Jeanne Le Marchand, épousa Jean Bazan, seigneur de Flamanville.

         Jean Lemarchand était seigneur de Sotteville il portait : de gueules à une croix d'argent pommelée d'or, alésée de 3 besans d'or au bout de chaque branche. " [4]

     

    Ci-dessus, blason de la famille Lemarchand (?) par Gilloudifs.


    Famille Durevie (15ème au 18ème siècle)

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)     " Jean Durevie, bourgeois de Valognes - anobli en 1518 - achète le château médiéval de Sotteville (avec pont-levis et fossés) en 1490. " [4]

     

         " A peine entrée en possession de la seigneurie de Sotteville, la famille Durevie entreprit d'importants travaux : le château actuel est son œuvre..." [2]

     

          " L'actuel château de Sotteville a été construit soit par Gauthier Durevie, soit par son fils ou son neveu François, soit encore par son petit-fils Jean Durevie. " [4]

     

    Ci-dessus, blason de la famille Durevie par User:ArocheCette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par User:Aroche., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4572702

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)     ...il en est de même de la tour de l'église que Gauthier Durevie, seigneur et patron, fit construire, l'an 1500, ainsi que l'atteste l'inscription placée sur la porte de la dite tour (...)

         Quoique originaires de Valognes, ville qui était alors le séjour habituel de la noblesse du Cotentin et qu'on appelait le petit Versailles, les Durevie paraissent avoir fait de Sotteville leur résidence ordinaire : plusieurs pierres tombales portant leurs noms existent encore sous les bancs du chœur, du côté de l'évangile, où était le banc seigneurial et sous lequel fut inhumé le dernier des Durevie, le 8 juillet 1678. Les Durevie, comme leurs prédécesseurs, les Le Marchand, seraient depuis longtemps oubliés à Sotteville, - sic transit gloria mundi - si, du haut de la chaire, on ne les recommandait de temps à autre aux prières des fidèles.
         En 1700, par son mariage, Anne Durevie fit passer la seigneurie de Sotteville dans une autre famille, la famille Beaudrap de la Prunerie qui la possède encore aujourd'hui. " [2]

     

    Famille de Beaudrap (18ème au 20ème siècle)

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)     " Le mariage d'Anne Durevie en 1700 fit passer le château de Sotteville dans la famille de Beaudrap. " [4]

     

         " Comme toutes les bonnes familles nobles de la contrée et de l'époque la famille Beaudrap de la Prunerie résidait ordinairement à Valognes où elle avait son hôtel ; aussi les registres de catholicité de la paroisse de Sotteville ne contiennent-ils aucun acte la concernant, avant le 16 août 1776, où l'on trouve l'acte d'inhumation de noble homme Jean-Bonaventure de Beaudrap, chevalier, seigneur et patron de Sotteville, seigneur en partie de Saint- Christophe-du-Faocq, de Malassis au Vrétot et autres lieux, maire de ville en la ville de Valognes, etc. C'est ce seigneur qui abandonna le titre seigneur de la Prunerie, pour prendre celui de Sotteville, et, à partir de cette époque, les divers membres de cette famille ont toujours signé de Beaudrap de Sotteville ou de Beaudrap, à partir du commencement du 19e siècle.
         Pierre-François de Beaudrap
    (29 novembre 1742, Valognes - 1823), fils de Jean-Bonaventure et d'une demoiselle Jallot de Beaumont, succéda à son père comme seigneur de Sotteville et résida continuellement dans son château, à partir de 1780. Il fut député de la noblesse aux États généraux et mourut en 1823. " [2]

     

    Ci-dessus, blason de la famille de Beaudrap extrait de https://www.facebook.com/120677675281176/photos/a.166944247321185/166945763987700/?type=3&theater

     

    Pierre Beaudrap Seigneur de Sotteville

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)     " Pierre Beaudrap de Sotteville, né à Valognes en 1742, décédé en 1823, est un homme politique de la Manche, militaire de profession.

        Il est élu député de la Manche en mars 1789 comme représentant de la noblesse. Il est seigneur de Sotteville. Il est un ancien officier d'artillerie.

         Demeurant en son château de Sotteville, le chevalier Pierre Beaudrap, ancien officier de cavalerie, est élu député de la noblesse aux États Généraux pour le bailliage du Cotentin. Il s’y montre un des adversaires les plus résolus à toute idée de changement et de remise en cause des privilèges de son ordre. Dès que les choses commencent à se gâter, après la prise de la Bastille, Pierre Beaudrap prend la fuite.

         Dans leur Dictionnaire des parlementaires français de 1789 et 1889, Adolphe Robert et Gaston Cougny indiquent sobrement : « Il disparaît sous la Révolution et l’on ignore ce qu’il est devenu. » On peut néanmoins imaginer qu’il parvient à trouver asile à l’étranger. Il revient dans son Cotentin à une date inconnue et il y meurt sous la Restauration en 1823. " [5]

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)     " De son mariage avec dame Barbe Duchemin de Claids, il eut plusieurs enfants dont les noms suivent : M. Charles Camille de Beaudrap, mort, maire de Sotteville en 1808 ; M. Pierre-Hyacinthe-Bonaventure de Beaudrap, né en 1781, mort en 1878, homme d'une piété douce et austère et d'une charité inépuisable ; Mademoiselle Sophie-Désirée de Beaudrap, mariée en premières noces à M. Le Forestier de Saint-Malo, et en secondes noces à M. Labbey de Druval ; Mademoiselle Marie-Joséphine de Beaudrap qui épousa M. de Vauquelin, le 10 février 1813 ; et enfin M. Charles-Marie-Désiré de Beaudrap, décédé, maire de Sotteville, en 1848. De son mariage avec Mademoiselle Julie Lefebvre d'Annéville, M. Charles de Beaudrap laissa quatre enfants : M. Pierre-Désiré-Alfred de Beaudrap, actuellement maire de Denneville ; Mademoiselle Marie-Élisabeth de Beaudrap , bienfaitrice de tous les pauvres de la contrée, M. Charles-Ernest-Gaston de Beaudrap, décédé en 1869, lieutenant au 3e hussards, et M. Jules-Octave-Ernest de Beaudrap, décédé, maire de Sotteville, en 1880. Les habitants de Sotteville conserveront longtemps le souvenir de cet habile administrateur qui sut, en vingt ans, transformer cette petite commune et en faire une des plus agréables de la contrée.
         De son mariage avec Mademoiselle Marie-Françoise-Caroline de Trimond , M. Ernest de Beaudrap a laissé deux enfants : Mademoiselle Claire-Marie-Marguerite de Beaudrap, aujourd'hui vicomtesse Edmond Le Mintier, et M. Marie-Charles-Joseph-Henri de Beaudrap, marié récemment à Mademoiselle Marie-Thérèse Lucas de Saint-Luc de Couville, et possesseur actuel du château de Sotteville. "
    [2]

     

    Ci-dessus, une photo aérienne extraite du site Géoportail.

     

         " Henri de Beaudrap, époux de Mademoiselle Marie Lucas de Couville, fut jusqu'en 1920 le dernier Beaudrap propriétaire de Sotteville. " [4]

     

         " Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est réquisitionné par l'armée allemande pour servir de quartier général pour son artillerie côtière ouest. Le général Rommel y a même séjourné, ainsi qu'il le relate dans ses mémoires. (...)

         Erwin Rommel y dort le 18 juin 1940.

     

         LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)     Ancienne propriété de la famille Beaudrap, il est acheté dans les années 1940 par Marie Josèphe Couraye du Parc, épouse de Jean Jacques de La Huppe de Larturière. Il appartient à leur fille, Laure de Larturière, maire de Sotteville de 2008 à 2014, ses trois sœurs et une de ses nièces. " [3]

     

    Blason de la famille de la Huppe de Larturière par Gilloudifs, " D'argent à trois huppes de sable "

     

    Description

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)     " On remarque une fort belle cheminée dans la salle à manger et on regrette que le mauvais goût du siècle dernier ait fait disparaître les meneaux des fenêtres, ouvrant ainsi de larges baies qui donnent plus de clarté, il est vrai, mais qui enlèvent tout cachet à l'édifice. Heureusement le châtelain actuel, M. Henri de Beaudrap, se propose de remettre dans son état primitif la demeure de ses aïeux, et, dans peu, on pourra admirer, dans le château de Sotteville restauré, un nouveau spécimen de la gracieuse architecture du 16e siècle. " [2]

     

         "Il se compose d'un corps central de deux étages aux larges fenêtres de deux pavillons médiévaux latéraux (ils devaient être quatre originellement) et d'un pavillon du 19e siècle au nord-est. " [1]

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)     " Le décor est caractéristique de l'école cotentinaise (meneaux sans mouluration de section carrée, frontons triangulaires, lucarnes doubles en plein cintre sous frontons triangulaires, bandeaux horizontaux prolongeant les appuis ou les linteaux de fenêtres, etc.). Un grand pavillon dans le style du 17e siècle a été accolé au 19e siècle à l'extrémité nord-est du pavillon central. Le château a été modernisé dans les années 1900. Les meneaux disparus au 18e siècle ont été refaits à ce moment-là, et un pavillon façon 17e siècle a été ajouté contre le pignon nord. " [6]

     

    Ci-dessus, plan extrait du cadastre napoléonien de 1825, Archives de la Manche, http://www.archives-manche.fr/

     

         " Les communs (boulangerie, écuries, colombiers, grange, chapelle) qui encadrent la cour d'honneur datent de la fin du 16e siècle. Ceux situés à droite de la cour sont sur rez-de-chaussée, avec des lucarnes doubles à frontons curvilignes.

         Le parc, doté d'un plan d'eau, est redessiné à l'anglaise vers 1899. " [1]

     

    Protection

     

          " Le château fait l'objet de plusieurs protections au titre des monuments historiques. Les façades et toitures du château (à l'exception de celles du pavillon nord-est) et des communs sont inscrits par arrêté du 12 octobre 1964. Celles du pavillon Nord-Est du logis et de la ferme, ainsi que le parc avec le système hydraulique (lavoir, pièce d'eau et canal), le jardin potager et ses murs de clôture, les jardins en terrasses et leur serre, et les avenues de Face et de l'Église, sont inscrits par arrêté du 21 décembre 2000. Le 13 février 2002, le corps de logis est inscrit, tandis que les trois cheminées de la cuisine, de la salle des gardes et de la salle à manger, les deux colombiers et la boulangerie, en totalité, les façades et les toitures des communs entourant la cour d'honneur, y compris celles de la grange attenante au colombier nord, sont classés. " [1]

     

    LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche) LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche) LES REMPARTS DE SOTTEVILLE (Manche)

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikipédia

    [2] Extrait de l'article de J. Avoyne extrait de La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc.. Manche 1re [-2e] partie. Partie 2 / Héliogravures de P. Dujardin ; d'après les photographies de E. Durand, D. Freuler et A. Thiébaut ; Éditeur : Lemale & Cie, impr. édit. (Le Havre) ; Date d'édition : 1899 ; Contributeur : Travers, Émile (1840-1913). https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6480990w/f79.item.texteImage http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article13689

    [3] Extrait de https://www.wikimanche.fr/Ch%C3%A2teau_de_Sotteville

    [4] Extrait de http://chateaudesotteville.fr/

    [5] Extrait du Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche Tome 1, Éditions Eurocibles, Marigny, 2001, ISBN:2-914541-09-0. Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier https://www.le-petit-manchot.fr/cc-13-13-sotteville-le-chateau/articles/

    [6] Extrait de http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00110615

     

    Bonnes pages :

     

    Site officiel : http://chateaudesotteville.fr/

     

    O https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6480990w/f79.item

    O https://www.le-petit-manchot.fr/cc-13-13-sotteville-le-chateau/articles/

    « LES REMPARTS DU MESNIL-GUILLAUME (Calvados)LES REMPARTS DE FOURGES (Eure) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :