• LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne) LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne) LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne) 

    Ci-dessus, à droite, la motte de Sept-Forges, photo extraite de https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/diaporama/1509515

     

         « Sept-Forges est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le 1er janvier 2016 une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Juvigny-Val-d'Andaine. » [4]

     

    M. de Beauchêne, en 1889 :

         « Quand, par une belle matinée ou par une belle soirée d'été, on arrive à Septforges, en suivant la route qui vient de Lassay, le bourg, pittoresquement étagé sur la rive normande de la Mayenne, présente un tableau des plus agréables. C'est d'abord, en bas et au premier plan, le pont de pierre à plusieurs arches, qu'on voit de biais, et, au bout, le moulin, avec sa double roue plongeant dans l'eau de la rivière ; c'est ensuite, un peu plus haut, vers le centre du tableau, le clocher de l'église, dont la gracieuse silhouette se détache harmonieusement d'un fouillis de toits entremêlés de verdure ; c'est enfin, à gauche et dominant le tout, un magnifique groupe de hêtres surmontant un tertre relativement élevé dont la base vient mourir à pic au fond de la vallée. Ensemble assurément des plus agréables à contempler, dont maint touriste de notre connaissance a gardé, après de longues années, un souvenir aussi vif qu'ineffaçable et que plus d'un peintre de talent a essayé, non sans succès, de fixer sur la toile ! » [6]

     

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)     LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)

     Plan de situation de la motte féodale de Sept-Forges ; blason de la famille de Chauvigné qui posséda Sept-Forges du 15e au 17e siècle et qui fit construire le clocher Renaissance de l'église du village ; blason créé par Gilloudifs.

     

    La motte féodale de Sept-Forges

     

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)     « Son origine remonterait au 11ème siècle. Elle est plantée de hêtres et mesure approximativement 35 mètres de long pour 30 mètres de large. La motte constituait un excellent poste d’observation sur toute la vallée de la Mayenne, frontière avec le Maine. » [1] 

     

    Ci-dessus, la motte féodale de Sept-Forges, photo extraite de https://clubcitroendelabaie.jimdo.com/activites-du-club/vie-du-club-historique-sortie/2018/

     

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)     « Située au sud du Pays d’Andaine, Sept-Forges est bordée par la rivière la Mayenne. Le village tire son nom d’un nombre important de forges de fer qui étaient effectivement installées en ce lieu au Moyen-âge.

         D’abord lieu de passage des voies romaines en direction du Nord-Cotentin et de la Basse-Normandie, sa position lui valût par la suite de connaître une histoire mouvementée. Ce fief, déjà cité au 10e siècle, était un des plus importants de la châtellenie de Domfront. Mais il se trouvait à la frontière du duché de Normandie. Les anglais et les français se sont affrontés sur ce territoire du règne de Guillaume le Conquérant aux guerres de religion. Tous ces événements n’ont pas favorisé l’économie locale. Ainsi les forges qui ont donné leur nom au pays, autrefois nombreuses, ont disparu dès le 17ème siècle.

         De nombreuses traces du passé sont encore visibles à Sept-Forges et, notamment, une motte féodale imposante qui s’élève au milieu du village. Elle faisait partie d’une propriété appelée la « Baronnie » qui comprenait un bâtiment abritant actuellement la Mairie, le jardin public, l’église paroissiale Saint-Aignan et des bois attenants. Le tout, d’une superficie d’un hectare, constituait le presbytère. M. l’abbé Tuvache, ancien curé de Sept-Forges en fît don à la commune en 1985. Le Manoir de Mebzon, la chapelle Saint-Joseph et la chapelle d’Etrigé, qui datent toutes les deux du 16ème siècle, complètent le patrimoine de la commune.

         Au pied de la butte, un petit jardin public de style classique (école française) offre un magnifique point de vue sur la vallée bocagère. Les berges de la Mayenne et les chemins aménagés accueillent beaucoup de pêcheurs et de randonneurs. » [2]

     

    Ci-dessus, une photo aérienne de Sept-Forges extraite du site Géoportail.

     

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne) LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne) LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)

     Ci-dessus, trois cartes postales de Sept-Forges prises depuis la vallée de la Mayenne. On distingue en haut à gauche l'emplacement de la motte féodale de Sept-Forges.

     

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)     « Origine ancienne attestée par la présence d'une belle motte féodale qui permettait de surveiller la Mayenne, frontière avec le Maine. Située dans les jardins de l'actuelle mairie. Le nom du bourg viendrait de la présence de forges de fer. Ce fief, déjà cité au 10e siècle, était un des plus important de la châtellenie de Domfront. Belle église du 16e, aux armes des Chauvigné dont Christophe de Chauvigné (1475.1560) fut seigneur de Sept-Forges et évêque de Léon. C'est lui qui fit construire, vers 1560, le château de Cheviers afin de s'y retirer. La chapelle Saint Joseph qui date de la fin du 16e, témoigne d'un culte particulier à St Joseph (Légende du bâton de St Joseph). Elle est située dans l'actuel cimetière. La chapelle d'Etrigé, aussi du 16e, est située sur la route de Geneslay. Bien que situé sur la rive opposée de la Mayenne, il faut citer le château de Bois de Maine qui, pendant la guerre de Cent ans fut le siège d'une garnison anglaise. » [3]

     

    Ci-dessus, une carte postale où on aperçoit la motte de Sept-Forges en arrière-plan.

     

    Les seigneurs successifs de Sept-Forges :

     

         « ... Ce n'est, il faut bien l'avouer, qu'à partir du 13e siècle que nous savons quelque chose sur les seigneurs qui possédaient ce fief. Le premier d'entre eux qui nous soit connu, est « Hamelin, chevalier, seigneur de Sept-Forges », qui vivait en 1227. (...)

         Ce n'est que dans la première moitie du siècle suivant, sous Yves et surtout sous Guillaume de Bellesme, créateurs et premiers seigneurs de la ville et de la châtellenie de Domfront, que la féodalité s'organisa d'une façon complète et à peu près définitive dans le Passais normand, et, c'est alors probablement que, selon nos conjectures, le fief de Septforges fut créé. (...)

         « On sait maintenant qu'elle fut la charte constitutive, si j'ose ainsi m'exprimer, du fief de Septforges, quand, vers le second quart du 11e siècle, le seigneur de Domfront en investit son vassal, le premier seigneur propriétaire de la terre qui fait l'objet de cette étude. Ce fut également dans ces années-la que, selon toute vraisemblance, ce premier seigneur de Septforges construisit à l'Ouest et tout près du bourg le manoir dont on ne distingue plus aujourd’hui que l'emplacement et éleva à côté, conformément à l'usage féodal, la motte que nous y voyons encore. » [6]

     

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne) LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne) LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)

     Ci-dessus : à gauche, blason de la famille de Chateaubriant par S@mCette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par S@m., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1073542 ; au centre, blason de la famille de Chauvigné par Gilloudifs ; à droite, blason de la famille de Madaillan par GretazCette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Gretaz., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2806865

     

         Famille de Mondamer (13e-14e siècles)

         Famille de Boullay (14e siècle)

         Famille de Chateaubriant (14e-15e siècles)

         Famille du Boisfroust (15e s.)

         Famille de Chauvigné (15e-17e s.)

         Famille de Beauville (17e siècle)

         Famille de Madaillan (17e siècle)

         Famille de Royers de la Brissollière (17e-18e siècle)

         Famille Pitard de la Brissollière (18e s.-1789) 

     

    [NDB d'après Notice sur Sept-Forges et ses seigneurs, par M. de Beauchêne, 1889, voir "Bonnes pages".]

     

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne) LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne) LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)

     

    A proximité :

     

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)     O L'église Saint-Aignan de Sept-Forges :

     

         « L'église primitive semble dater de l'époque romane. Le clocher, datant du 16e siècle, est inscrit au titre des monuments historiques depuis le 17 février 1928.

    Le clocher est d'architecture Renaissance. Sa tour carrée comporte des baies jumelées à la hauteur des cloches. Sur chaque face, un pignon est orné de crochets, ajouré par une fenêtre étroite, surmonté d'une statuette et accompagné d'une gargouille. Une flèche surmonte l'ensemble. » [4]

     

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)     O Le manoir de Mebzon :

    « Le manoir de Mebzon se trouve entre la chapelle d'Etrigé et Geneslay, au bord de la Mayenne. Il est inscrit depuis 1998 à l'inventaire des monuments historiques. C'est un bel exemple d'architecture du bas Moyen Age avec ses fenêtres à sous-sièges et sa très belle charpente à chevrons formant des fermes. Une « cache à curé » est à découvrir au deuxième étage dans l'épaisseur du mur, ainsi que la restauration des « coyaux » à la base de la toiture qui permettent l'écoulement des eaux pluviales.

         Son aspect historique aussi bien qu'architectural a été commenté par le marquis de Beauchêne dans ses écrits. Il a été racheté en 2003 par Christophe Derouet qui, petit, y passait ses vacances scolaires, car ce manoir appartenait jadis à ses grands-parents qui exploitaient alors une ferme pour la famille De Lauriston. Chaque année, une tranche de travaux est prévue. Ceux de la couverture de la tour d'escalier sont terminés et l'épi de faîtage vient d'être posé. » article de maville.com 15/11/2011 [5]

     

    Ci-dessus : à gauche, le Manoir de Mebzon, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 22 décembre 1998, photo extraite de https://www.routes-touristiques.com/tourisme/les-circuits/basse-normandie/route-du-poire-61-orne-et-50-manche.html ; à droite, https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/diaporama/1509515

     

    LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)LES REMPARTS DE SEPT-FORGES (Orne)     O « Le château de Bois-du-Maine est situé sur la commune de Rennes-en-Grenouilles sur la rive sud de la Mayenne. La présence d'un château est attestée depuis le 11e. Les façades et toitures sont inscrites aux monuments historiques depuis 1967. » [4]

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de http://www.cdcdupaysdandaine.fr/?page_id=4456

    [2] Extrait de http://www.cdcdupaysdandaine.fr/?page_id=4451

    [3] Extrait de http://www.normandieweb.org/61/juvignysousandaine/septforges/index.html

    [4] Extrait de Wikipédia

    [5] Extrait d'un article de maville.com 15/11/2011 https://alencon.maville.com/actu/actudet_-sept-forges.-le-manoir-de-mebzon-ouvert-aux-journees-du-patrimoine_53410-1991339_actu.Htm

    [6] Extrait de la Notice sur Sept-Forges et ses Seigneurs, par M. de Beauchêne, 1889 – tome VIII, bulletin de la Société historique et archéologique de l'Orne https://mebzon.files.wordpress.com/2012/01/notice-sur-sept-forges-et-ses-seigneurs.pdf

     

    Bonnes pages :

     

    O Notice sur Sept-Forges et ses Seigneurs, par M. de Beauchêne, 1889 – tome VIII, bulletin de la Société historique et archéologique de l'Orne https://mebzon.files.wordpress.com/2012/01/notice-sur-sept-forges-et-ses-seigneurs.pdf ou http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article12747

     

    Ce même document en PDF ci-dessous :

    « LES REMPARTS D'AUBERVILLE-LA-MANUEL (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE LINGEVRES (Calvados) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Katrina Hunt
    Lundi 22 Juillet à 15:54
    Bonjour! Je suis Australienne et j’ai acheté un petit maison à Sept Forges. J'adore votre post
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :