• LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)

           Des remparts de Saint-James, dans la Manche, ne demeure qu'une tour de défense ouest, la tour de la Redoute du 11ème siècle et le chemin de ronde où on distingue des vestiges du rempart et de la ligne de fortification de la ville.

     

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)

     

    Histoire

         « Saint-James, petite ville située aux confins de la Normandie et de la Bretagne, possède un riche passé. De par la configuration de son terrain et sa situation sur un éperon rocheux elle a joué jadis un rôle important dans cette région. » (…)

         Saint-James est un lieu de passage depuis l’Antiquité, voie romaine au début du premier millénaire et chemin de Paradis pour les pèlerins du Mont Saint-Michel.

     

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)Ci-dessus restitution conjecturale de la "Haye de Terre" et de la forteresse de Saint-James extraite de Mémoires de la Société d'archéologie, de littérature, sciences et arts d'Avranches ; Auteur : Société d'archéologie, de littérature, sciences et arts d'Avranches, Mortain et Granville. Éditeur : E. Tostain (Avranches) Date d'édition : 1884 http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article13449 ou http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62111634/f7.image.swfv

     

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)     Son histoire « est mieux connue à partir du 10e siècle. Pour verrouiller de façon efficace la frontière avec la Bretagne, les premiers ducs normands ont construit la "Haye de Terre", énorme talus haut de 4 mètres, de 9 mètres de large à la base avec un fossé rempli d’eau de chaque côté. Cette levée de terre mesurait 1 300 mètres de long et joignait la vallée du Beuvron à celle de la Guerge.

     

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)

    Stèle Guillaume le Conquérant, photos extraites de http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=50487_1

     

         Mais c’est à partir du 11e siècle que notre cité va prendre son essor. Vers 1027 les ducs Robert III, Robert le Magnifique (son frère et père de Guillaume le Conquérant) et élevèrent le prieuré et son église dédicacée à Saint-Jacques le Majeur et donnée à l’abbaye royale de Fleury-sur-Loire.

         Quarante ans plus tard, Guillaume le Conquérant bâtit le château (à l’emplacement de la place du calvaire actuel) et édifia les remparts, dont il ne reste aujourd'hui que la tour de la Redoute. Pour renforcer la défense, il fit noyer la vallée du Beuvron pour former trois étangs très profonds, séparés par des digues. Deux lignes de fortifications protégeaient Saint-James du côté de Pontorson à l’ouest. La ville était donc à l’abri des invasions.

     

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)

     

         Peu à peu, la population de Saint-James va croître et le Moyen Âge va voir la pleine expansion de notre cité. Un commerce très fleurissant va faire notre renommée. Le bourg va devenir un bourg drapier. Une cinquantaine de drapiers va fabriquer jusqu’à 5 000 draps par an. L’artisanat parallèle va se développer : la pelleterie, la tannerie, etc. Les moulins à blé, à tan, à foulon vont tourner à plein rendement. Quatre foires annuelles voient le jour (il ne subsiste que la Saint-Mathieu ou Saint-Macé, qui a lieu le dernier lundi du mois de septembre).

         Malheureusement, la peste en 1362-1364 va ralentir l’activité.

     

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)     Au 15e siècle, la cité - qui s’appelait jusqu’alors Saint-Jacques-du-Beuvron - va devenir Saint-James suite à l’occupation anglaise (1378-1419). Au 16e siècle, les guerres de religions affaiblissent la place forte (démantèlement du château en 1590).

         Pendant la Révolution de 1789, la ville devient le siège de combat entre les Bleus et les Chouans. Saint-James s’appelle Beuvron-les-Monts. » D'après WikiManche.

     

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)  LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)

    Plan hypothétique des remparts de Saint-James ; blason par Adoinel50 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25967966

     

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)

     ci-dessus photo aérienne de la tour de la Redoute extraite du site Géoportail

     

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)    « Tour de la Redoute : La tour de la Redoute est un monument de la Manche, situé à Saint-James. À l’entrée de la rue Saint-Martin, la porte d’Avranches était défendue par deux tours et un pont-levis appelé pont Saint-Martin. La tour de la Redoute semble être une des tours appelée tour de La Paluelle, d’après un aveu de 1663. » Article extrait de WikiManche ; photo extraite de http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/emissions/normandie-matin/actu/nathalie-pannassie-maire-de-saint-james-dans-la-manche-nous-raconte-sa-commune.html

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche) LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)

    Photos de Giloudifs : 1. tour de défense Est ; 2-3. tour de la Redoute ; 4. chemin de ronde ; 5-6. ruelle Cardin : vestiges des remparts ; 7. tour de défense Ouest ; 8. stèle de Guillaume le Conquérant.

     

    LES REMPARTS DE SAINT-JAMES (Manche)

    Plan de Saint-James extrait de Histoire religieuse, civile et militaire de Saint-James de Beuvron, depuis sa fondation jusqu'à nos jours, d'après les documents d'archives, avec le plan de la ville et du château au moyen âge, par V. Menard - 1897

     

    Dépliant de l'Office de Tourisme de Saint-James "Sur les Pas de Guillaume le Conquérant" : http://www.saintjamestourisme.fr/fr/patrimoine-et-decouverte/sur-les-pas-de-guillaume-le-conquerant/default.asp :

    « LES REMPARTS D'EU (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE MONTIVILLIERS (Seine-Maritime) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :