• LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)

    LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)      « Au 11e siècle, la paroisse de Matervilla est mentionnée pour la première fois. Au 13e siècle, le nom semble avoir évolué en Merravilla, puis Merville. En 1898, un lotissement de bord de mer voit le jour et prend le nom de Franceville. Ce n'est qu'en 1931 que par décret la commune change de nom et devient Merville-Franceville plage. » [4]

     

         « La tour de Merville, avec l’église Saint-Germain voisine et rénovée en 2010, est sans doute le dernier vestige d’un château du moyen âge détruit en 1467 lors d’une expédition punitive des Bretons. Les inscriptions gravées dans l’escalier de pierre rappellent son histoire. Notamment, des inscriptions allemandes laissent penser qu’elle a été utilisée pour observer les alentours pendant la guerre, et rappellent le contexte historique de cette région où le débarquement du 6 juin 1944 a laissé de nombreuses traces. La tour offre un magnifique panorama sur les environs.

         Le charme de la propriété tient aussi à sa situation dans un hameau de belles maisons anciennes en pierre, qui jouxtent l’église Saint-Germain. Le hameau d’Escanneville dont la plus ancienne trace remonte au 11eme siècle avait été offert par Guillaume, duc de Normandie, et Mathilde, son épouse, à l’abbaye-aux- Dames de Caen.

         L’église placée sous l’invocation de Saint-Germain-l’Auxerrois en fait partie. Elle constitue avec la vieille tour, le dernier élément du château brûlé en 1467. Un petit porche encore existant permettait au seigneur d’accéder directement à l’église. » [1]

     

    LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)

     

    LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)   LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)

     Plan de situation de la vieille tour de Merville ; blason moderne de la commune de Merville-Franceville par Bruno Cette image a été réalisée pour le Projet Blasons de la Wikipédia francophone — Travail personnel iLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Bruno., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1506738

     

    LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)  LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)

    A droite, plan extrait du cadastre napoléonien 

     

    LE CHÂTEAU DE MERVILLE :

    LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)     « Une tourelle renfermant un escalier style fin du 15ème siècle faisant partie d’un manoir qui a dû être entouré de fossés, quelques pans de mur, c’est ce qui reste du château de Merville. Ce château était au 14ème siècle une place forte : il fut visité en 1371 par les commissaires de Charles V pour en organiser la défense. En janvier 1434, Henri VI d’Angleterre fait don à André Ogard chevalier, conseiller et chambellan du duc de Bedford du fief de Jean de Vaux, chevalier seigneur de Merville et de Guyot de Vaux son fils. Cette confiscation était faite sans doute pour punir les de Vaux, sires de Merville, d’avoir pris part, cette même année1434 à une révolte. » [2]

     

    LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)

     Diverses cartes postales montrant la vieille tour de Merville. Le nombre de vues de ce monument s'explique par la proximité de la station balnéaire de Franceville-plage.

     

         Arcisse de Caumont dans le premier volume de sa « Statistique Monumentale du Calvados » (1874) donne ces informations sur le château de Merville, détruit en 1467 : 

    LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)     « Par suite d’un accord entre le comte d’Alençon et le duc de Bretagne (François de Bretagne allié au comte Charles de Charolais futur duc de Bourgogne appelé aussi Charles le Téméraire, celui-ci fit en 1467 une excursion (ou incursion) en Normandie et s’empara des villes d’Alençon, de Caen, Bayeux et de toute la Basse Normandie. Dès que Louis XI en fut informé, il envoya le Maréchal de Lohéac pour s’opposer au progrès des Bretons. Il fit assembler des troupes de toutes parts et se mit lui même en marche pour aller au secours de la Normandie.

         La duchesse et le comte du Perche, son fils, jugèrent alors qu’ils allaient être accablés s’ils ne se hâtaient de se soumettre, et ils engagèrent les bourgeois d’Alençon à chasser les Bretons de la ville ; ils obéirent à ces suggestions et le roi entra, sans coup férir à Alençon. Les bretons dit l’histoire de Bretagne, se vengèrent de cet échec par la prise d’un château appelé Merville entre Caen et Saint-Sauveur (de Dives), ils tuèrent tout ce qui se trouva dans le château, le pillèrent et mirent le feu après avoir pendu le seigneur du lieu (Histoire ecclésiastique et civile de Bretagne continuée par Dom Taillandier page 105 tome 2).

         Il ne peut s’agir que du château de Merville ; il n’y a pas d’autre commune de ce nom en Basse-Normandie et d’ailleurs elle se trouve précisément sur le chemin de Caen à Dives. » [3] gravure extraite du même document.

     

     LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados) LES REMPARTS DE MERVILLE (Calvados)

    Photos de la vieille tour de Merville prise en 2016 par Gilloudifs

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de http://www.latourdemerville.com/?page_id=7

    [2] Extrait de Mémoire de Michel Béziers édition G Le Hardy pour la société de l’histoire de Normandie (Tome III) et texte de A. Verdaguer maire-adjoint http://www.mairie-mervillefranceville.fr/fr/decouvrir-merville-franceville/la-tour-du-ch-teau.htm

    [3] Extrait de Statistique monumentale du Calvados - A de Caumont - Volume 1 - page 431.

    [4] Extrait de Wikipédia

    « LES REMPARTS DE MOULINS-LA-MARCHE (Orne)LES REMPARTS DE REMILLY-SUR-LOZON (Manche) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :