• LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)     « La motte féodale de Tourville est un site historique de la Manche, situé à Lestre. [NDB]

         « Il se situe dans l'enceinte du château de Tourville. » [ En 1812, Lestre (568 habitants en 1806) absorbe Hautmoitiers (85 habitants, au nord-ouest du territoire) et Tourville (65 habitants, au sud). ] [2]

         « Il s'agit plus d'un ensemble que d'une simple butte, qui est resté « à peu près intact ».

    Photo ci-dessus, extraite du site Géoportail.

     

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)     L'emplacement du cimetière, depuis longtemps abandonné, est marqué par une « délicieuse tour gothique en ruines », restes d'une petite église. » [ Clocher de l'église Saint-Jean-Baptiste, seul vestige de l'église de Tourville. ] [2]

         « Une mitrailleuse lourde y est installée peu après le débarquement allié de 1944. » [1]

    Photos ci-dessus : à gauche, photo extraite de http://www.photo-paramoteur.com/photographies-aeriennes/normandie-manche/content/lestre-2_large.html ; à droite photo extraite de http://baguette.over-blog.net/article-randonnee-le-circuit-bouillon-lestre-124032846.html

     

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)

     Plan de situation de la motte de Tourville et du château de Tourville à Lestre ; blason du département de la Manche par User:Spedona 01/11/2007Cette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Labour an-unaniLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par User:Spedona 01/11/2007., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3003953

     

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)     « M. le Commandant A. Martin a remarqué, sur la rive droite de la Sinope, à quelques cents mètres en amont du château de Tourville (Manche), une motte importante, qui, pour emprunter à l'eau, plutôt qu'à l'altitude, sa défense, s'était entourée, à sa base même (Fig. 4), d'une première douve, de 135 mètres de circonférence, en partie comblée aujourd'hui, mais évidemment en communication avec la rivière autrefois ; puis, à distance, d'un autre large cercle de fossés, allant jusqu'à 4 mètres de profondeur et interrompu seulement au sud, pour rattacher l'enceinte intérieure à la pente mourante de la colline par une entrée, défendue par un haut talus en travers. La culture a fait presque totalement disparaître les douves de l'ouest ; et la butte présente, du côté de la rivière, des traces de fouille ancienne. L'ensemble paraît attribuable à la période obscure qui sépara la fin de l'occupation romaine de l'apparition du donjon féodal en pierres. » [3] 

     

         « Une voie romaine passait par Tourville. Les noms de Perray et de Moncheaux paraissent à M. de Gerville indiquer cette voie. Une motte considérable, nommée la Butte, pourrait être, suivant lui, l'emplacement d'un ancien château. (Etudes sur le département de la Manche, page 209. Mémoires de la société des Antiquaires de Normandie, tome 1, page 317) » [4]

         Voir : http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article11517

     

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)     M. de Gerville, 1824 : « J'ai déjà indiqué la place d'un château à motte à Tourville près de Montebourg. Si le berceau d'une ancienne famille, faiblement indiquée sur quelques listes de la conquête, est dans notre département, il est probable qu'il faut le chercher plutôt dans le canton de Montebourg que dans celui de Saint-Malo. Mais le Tourville, qui fait l'objet de cet article, a des titres qui le recommandent bien autrement à nos souvenirs. C'est la patrie du maréchal de Tourville, le plus grand homme de mer du siècle de Louis XIV. Sa vie appartient toute entière à l'histoire, et je n'en parle ici que pour signaler le lieu de sa naissance. » [5]

    Gerville ne confond-il pas ce « Tourville » avec la commune de Tourville-sur-Sienne, patrie de la famille du vice-amiral et maréchal de Tourville ? [NDB]

    Plan ci-dessus extrait du cadastre napoléonien de 1810, Archives de la Manche, http://www.archives-manche.fr/ ; Le site de la motte de Tourville se situe à gauche du hameau de Tourville dont il ne subsiste plus aujourd'hui que le clocher de l'ancienne église.

     

    A proximité :

     

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)     « Château de Tourville, du 18e siècle construit par Louis de La Couldre de La Bretonnière, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 13 septembre 2006. » [2] 

         « Le château remplace un édifice plus ancien dont témoignent les deux communs bordant l'avant-cour. L'ensemble des fonctions du grand domaine subsiste (verger, boulangerie, chenil). Un parc a été dessiné, avec un grand parterre délimité au sud par un saut-de-loup, qui permet de continuer la perspective jusqu'à la route de l'ancienne église. » [6]

         « Louis Bon Jean de la Couldre, vicomte puis comte de La Bretonnière, né le 6 ou 8 juillet 1741 au château de la Bretonnière à Marchésieux, décédé le 25 novembre 1809 à Paris, est un officier de marine français des 18e et 19e siècles. Il est le premier concepteur de la rade de Cherbourg. » [2]

    Photo ci-dessus du château de Tourville extraite de https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/19/Ch%C3%A2teau_de_Tourville_%286%29.jpg

     

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)     Église Saint-Martin (12e) de Lestre :

         « L'église d'Englesqueville-Lestre est sous le vocable de de Saint-Martin, celle de Tourville est sous le vocable de saint-Jean et celle d'Hautmoitiers sous le vocable de Notre-Dame. Dès le 12e et depuis on trouve les paroisses de Lestre et d'Englesqueville parfois unies, parfois séparées mais Englesqueville et Lestre étaient réunies définitivement dès avant le le 15e siècle. » [7]

    Photo ci-dessus de l'église de Lestre par Xfigpower — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26047623

     

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche) LES REMPARTS DE LESTRE (Manche) LES REMPARTS DE LESTRE (Manche) LES REMPARTS DE LESTRE (Manche) LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)

     

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)     « La chapelle Saint-Michel date du premier tiers du 12e siècle. Ses vestiges se dressent sur la commune de Lestre dans le département de la Manche, région Normandie. Elle est classée sur la liste des monuments historiques de 1862.

         Sa situation et sa dédicace semblent suggérer qu'elle a remplacé un sanctuaire païen. Une tradition populaire y situe l'emplacement d'une vigie antique. Elle a certainement servi de chapelle castrale ; à ses abords, on voyait encore en 1900 les vestiges d'un « château ». Les différents cultes auxquels elle est associée et sa proximité de Barfleur donnent à penser qu'elle était un lieu de passage pour les pèlerins d'outre-Manche se rendant au Mont-Saint-Michel ou à Saint-Jacques-de-Compostelle.

         La chapelle dépendait de l'abbaye de Blanchelande. Elle est mentionnée pour la première fois vers 1160. Vendue après la Révolution française, en 1817, elle sert de carrière et ses pierres sont pillées.

         Au 14e siècle, la chapelle romane à nef unique et transept que termine une abside semi-circulaire a été complétée au nord par une chapelle gothique latérale. À la même époque, la nef a été augmentée d'un bas-côté. » [2]

     

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)   

     

         La Cour de Lestre, manoir-ferme des 12e et 17e siècles, qui fut la demeure des seigneurs de Lestre. (...)

         Guillaume Dursus ou Dursue, est un gentilhomme originaire de Navarre (dans la partie confinant à la Biscaye) auquel la cidriculture normande est redevable de notables améliorations. Venu s’établir en Normandie du roi Louis XII, Dursus avait repoussé, en 1522, un corps d’Anglais débarqué à Urville pour surprendre Cherbourg, et il était devenu propriétaire et seigneur du fief de Lestre.

         Il aurait introduit de la Biscaye en Normandie des variétés de pommiers très supérieures à celles que l’on cultivait dans le nord de la France avant son arrivée, telles que l’Épicé, la Barbarie de Biscaye, la Greffe de Monsieur. C’est à partir de ce moment que les crus normands commencèrent à jouir d’une réputation méritée. » [2]

         Voir aussi : http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article11672

     

    LES REMPARTS DE LESTRE (Manche)     « Manoir de la Hougue (16e) a appartenu à Richard Lucas de Néhou. (…) Richard Lucas de Néhou, né à Lestre, mort à Tourlaville en 1675, est un chef d'entreprise de la Manche.

         Il naît à Lestre, au manoir de la Hougue. Selon certaines sources, il est d'abord militaire : il est enseigne de la compagnie des garde-côtes en garnison à Cherbourg.

         Il crée la première verrerie de Tourlaville, puis fonde en 1667 la manufacture des glaces de Tourlaville, voulue par Colbert. (…) Lucas de Néhou meurt à Tourlaville. Il y est inhumé le 26 décembre 1675. L'aîné de ses neveux, Guillaume de Bonval, lui succède à la tête de la manufacture. » [1]

    Photo ci-dessus du manoir de la Hougue à Lestre http://www.manchetourisme.com/manoir-de-la-hougue-a-lestre/pcunor050fs000n4

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikimanche

    [2] Extrait de Wikipédia

    [3] Extrait de Séance du 28 novembre 1907, Bulletin de la Société préhistorique française ; Année 1907 pp. 437-452 https://www.persee.fr/doc/bspf_0249-7638_1907_num_4_9_7814

    [4] Extrait de Annuaire du Département de la Manche, J. Elie, 1868

    [5] Extrait de Sur les anciens châteaux du département de la Manche, adressé à M. le comte d'Estourmel, préfet de ce département par M. De Gerville ; Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie Société des antiquaires de Normandie. 1824

    [6] Extrait de http://www.loomji.fr/lestre-50268/monument/chateau-tourville-17737.htm

    [7] Extrait de https://fr.geneawiki.com/index.php/50268_-_Lestre

    « LES REMPARTS DU BAIS (Calvados)LES REMPARTS DE SAINT-PHILBERT-SUR-RISLE (Eure) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :