• LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche)

    LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche) LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche) LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche)

     

    Ci-dessus : à gauche, photo extraite de https://www.google.com/search?q=vue+a%C3%A9rienne+la+Fi%C3%A8re+manche&client=firefox-b&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwi894eC9bDdAhVOXhoKHRPnBS0Q_AUICygC&biw=1224&bih=767#imgrc=7MZvGUDnqwlpMM: ; au centre, photo aérienne extraite du site Géoportail ; à droite, photo extraite de https://www.booking.com/hotel/fr/ferme-manoir-la-fiere.html?aid=323269&lang=fr&label=db_pays

     

         Le site de La Fière est une ancienne butte médiévale qui contrôlait le pont sur le Merderet. Le lieu devint un objectif stratégique lors du débarquement de 1944. Un parc Mémorial des parachutistes y a été aménagé. [NDB]

     

         « Le Merderet est un affluent de la Douve. La platitude de ce fond de vallée est soulignée par la forte présence de saules têtards le long des chaussées voire des fossés. Les routes sont généralement surélevées afin que la traversée du marais reste possible l’hiver. Dominant la vallée du Merderet, la Fière, ancien fief blotti au creux d’une vaste motte féodale qui surveillait les gués antiques, fût le théâtre de combats parmi les plus décisifs du Débarquement. » [1]

     

    LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche) LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche)

    Ci-dessus le manoir de la Fière : à gauche, une photo extraite du site https://www.booking.com/hotel/fr/ferme-manoir-la-fiere.html?aid=323269&lang=fr&label=db_pays ; à droite, une photo extraite du site https://www.booking.com/hotel/fr/ferme-manoir-la-fiere.html?aid=323269&lang=fr&label=db_pays

     

         « Ancienne chapelle du château de la Fière. Le manoir existe encore, avec des vestiges du 16e et du Moyen-Age (motte féodale), une baie gothique et d'anciens communs. Il y a aussi un ancien moulin. Le domaine a été reconstruit au 19e. » [2]

     

    LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche)    LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche)

     Plan supposé de la motte de la Fière (à améliorer sans doute...) ; blason de la famille Le Sauvage dont des membres possédèrent La Fière « En 1392, André Le Sauvage et le Seigneur de Joganville, son beau-père, exercèrent leur droit de clameur lignagère sur le fief nommé de Mons ou La Fière, situé à Sainte-Mère Eglise, à la limite de Cauquigny, lequel avait été vendu l'année précédente par Jehan De Mons, de Remilly Sur Lozon, à Thomas de Camprond. » http://houesville.canalblog.com/archives/2012/12/15/25922360.html ; blason par Gilloudifs.

     

    LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche) LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche) LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche) LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche)

    Ci-dessus, photos aériennes de La Fière extraites du site Google Earth : 1. vu depuis le nord ; 2. vu depuis l'est ; 3. vu depuis le sud ; 4. vu depuis l'ouest.

     

    LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche)     « A 3 km à l’ouest du bourg, la route départementale qui conduit à Amfreville et à Picauville traverse une motte féodale, sur le territoire de la commune de Sainte-Mère-Eglise. A cet endroit se forme un escarpement dominant le marais du Merderet.

         A droite de la route sur le flanc ouest de la colline, le parc mémorial de la Fière est consacré au souvenir des soldats des troupes aéroportées américaines. Nombre de soldats ont trouvé la mort en ces lieux lors du parachutage ou au cours des combats qui ont suivi, pour le contrôle du pont et de la chaussée qui donne accès sur la rive opposée. Dans l’enceinte du parc mémorial, remarquez l’imposante statue de Iron Mike, parachutiste américain et la table d’orientation en bronze. » [3]

    Ci-dessus, plan extrait du cadastre napoléonien de 1809, Archives de la Manche, http://www.archives-manche.fr/

     

    LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche)     « Motte féodale : site de la fière, en bordure du Merderet. Il s'agit tout d'abord d'une vaste enceinte très ancienne, en demi-cercle, élevée sur les bords des marais de la vallée du Merderet, protégeant un gué encore existant à côté du pont actuel. Cette levée de terre énorme doublée d'un large et profond fossé, présente un diamètre de prés de 300 mètres. Mais, sans doute au début du moyen-âge, une seconde petite enceinte a été construite au sud, appuyée sur la grande enceinte qu'il était probablement devenu impossible de défendre, faute d'effectifs suffisants. Un segment de la grande enceinte fut séparé de celle-ci en son extrémité sud, par un petit fossé perpendiculaire ; ce segment isolé, élargi par des apports de terre, devint ainsi une véritable motte féodale qui se trouve donc pratiquement au milieu de la nouvelle et plus petite enceinte . Un ancien moulin, un manoir, divers communs, une chapelle désaffectée, s'élèvent au centre aplani du demi-cercle retranché. » [4]

    Photo ci-dessus extraite de https://fr.tripadvisor.be/LocationPhotoDirectLink-g608795-d1747648-i102779365-B_B_a_la_Bataille_de_La_Fiere-Sainte_Mere_Eglise_Manche_Basse_Normandie_.html

     

    LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche) LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche) LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche)

    Ci-dessus, le site stratégique de La Fière, lorsque le "marais blanchit" ; documents extraits de http://community.battlefront.com/topic/83234-wip-la-fi%C3%A8re-map-and-battle/

     

         « Le pont de la Fière est un endroit stratégique contrôlée par les allemands. En effet, ce pont et celui de la commune de Chef-du-Pont sont les deux seuls points d’accès important pour couper le Cotentin en deux, puis pour prendre Cherbourg, seul port en eau profonde, permettant ainsi le ravitaillement des armées. Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 les Américains envoient des troupes avec l’ordre de prendre le pont et de le tenir coûte que coûte. Ce qu’ils firent malgré les pertes et les assauts allemands. » [5]

     

    LES REMPARTS DE LA FIERE (Manche)     « Lors des opérations du Débarquement, le 6 juin1944, des milliers de parachutistes américains, notamment de la 82e Airborne et de la 101e Airborne, y sont largués par erreur, nombre d'entre eux périssent noyés dans les marais inondés par les Allemands.

         Le parc mémorial de La Fière est aménagé sur la colline, le long de la route menant à Picauville, pour rendre hommage aux troupes aéroportées américaines. Une réplique de la statue du soldat américain Iron Mike de Fort Bragg (Caroline-du-Nord) y est installée, ainsi qu'une table d'orientation permettant de mieux comprendre les combats. » [6]

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de http://www.parc-cotentin-bessin.fr/fr/un-marais-par-vallee-gc54.html

    [2] Extrait de http://lafrancedesclochers.clicforum.com/t340-Sainte-Mere-Eglise-50480.htm

    [3] Extrait de http://www.ot-baieducotentin.fr/wp-content/uploads/2013/02/SME-Carte-ville-2014-ORANGE_WEB_29042014.pdf

    [4] Extrait de http://archive.li/Ho1Do#selection-1913.0-1915.965

    [5] Extrait de https://www.camping-utahbeach.com/wp-content/uploads/2018/05/Livret-MACO.pdf

    [6] Extrait de https://www.wikimanche.fr/La_Fi%C3%A8re

     

    Ci-dessous, document extrait de www.randonnees-normandes.com/.../130-en-savoir-plus-sur-la-randonnee-de-ste-mer...

    « LES REMPARTS DE DIVES-SUR-MERLES REMPARTS DE REBAIS (Eure) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :