• LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)

         Situées à peu de distance l'une de l'autre, s'élèvent les mottes féodales de la Baroche-sous-Lucé et de Lucé.

     

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)

    Ci-dessus, une photo aérienne extraite du site Géoportail.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne) LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne) LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)

     

         La motte féodale de la Baroche-sous-Lucé, derrière la mairie date comme celles de Sept-Forges et de Lucé, du 10e ou 11e siècle. Cette motte était surmontée d'une sorte de donjon en bois, ancêtre du château fort, avec une basse-cour, des palissades également en bois et entouré d'un fossé d'eau. [NDB]

     

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)   LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)

    Plan de situation de la motte de La Baroche-sous-Lucé ; blason de la famille de Lucy par Jimmy44Image created for the Blazon Project of the French Wikipedia. - Own workiThe source code of this SVG is valid.This vector image was created with Inkscape by Jimmy44., CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3831760

     

         « Aux alentours du 11e siècle fut construite la motte du Bourg. À cette même époque, les défrichements commencent à La Baroche. » [1]

     

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne) LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)

    Photos ci-dessus : à gauche extraite de http://www.ville-domfront.fr/guillaume-le-conquerant-et-domfront/ ; à droite, extraite de http://www.cdcdupaysdandaine.fr/?page_id=4205

     

         « Située à la limite de la Normandie et du Maine, elle fut donc très tôt un lieu propice aux constructions féodales afin de protéger cette frontière. (...)
         Cette motte, appelée plus communément « la Butte » se trouve aujourd'hui au cœur du bourg. (...)

         Autrefois sur cette motte, il y eut un château probablement en bois car aucun vestige ne subsiste à son sommet. Cette motte féodale fut à plusieurs reprises réduite en taille, en particulier lors de la construction de l'école au début du 20ème siècle. » [2]

     

    « La « Butte » de La Baroche

     

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)    Au cœur du Bourg, subsiste depuis 900 ans une motte féodale. Située derrière l'ancienne école, elle est le plus ancien témoin de l'histoire de la commune. Au fil des siècles, elle a subsisté, malgré les multiples transformations qu'elle a dû subir. La motte a en effet été en partie détruite pour remblayer de nombreux chemins vicinaux, ou pour être remplacée par des jardins, et cours. Ronde à l'origine, elle devait être entourée d'un fossé large de 5 à 6 mètres, dont on ne voit aujourd'hui aucune trace. » [1]

         « Le fossé qui entourait jadis ce monticule a été comblé, mais son emplacement a été conservé, la route en suit maintenant le trajet. » [2]

          « Elle mesure aujourd'hui 8 mètres de hauteur alors qu'elle en faisait, selon un aveu de 1689, 12 à 15 m de hauteur, un diamètre de 30 m au sommet et 60 m à la base.

          La motte appartenait à la seigneurie du Bois Jousselin. Ce village se trouve à environ un kilomètre au nord du Bourg. Sur la motte, ne reste aucune trace de constructions. Cela est probablement dû au fait que sur la plupart des mottes féodales de ce type, les édifices y étaient construits en bois. Il se composaient d'une forteresse de bois au sommet, et d'une palissade autour.

         Derrière la Butte  se trouve un ancien calvaire datant du 16e siècle. Il a sans doute été réalisé par un artisan local. (...)

         On trouvait à La Baroche trois seigneuries importantes :

         - Celle du Bois Jousselin, dont dépendait la motte, de nombreuses maisons sises au bourg, et une douzaine de villages.

         - Celle du Bois Blondel, avec sa chapelle, parmi sa mouvance, on trouvait le moulin de Thibois et probablement celui de Gasquais.

         - Celui de Quincé. » [1]

     

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne) LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)

     Photos ci-dessus : à gauche extraite du site Google Earth/Map ; à droite, le calvaire du 16e siècle extrait de https://www.ot-domfront.com/se_situer/communes/la_baroche.htm

     

         « La commune de La Baroche a vu naître quelques personnages importants. Parmi ceux-ci, on trouve deux évêques, Grégoire Langlois et Guillaume Bonnet, respectivement évêque de Sées et de Bayeux.
    Grégoire Langlois, mort en 1404 fonda un collège à Paris et un autre à Angers. Quant à Guillaume Bonnet, il fonda lui aussi un collège à Paris.
    La famille de Quincé, qui possédait le fief du même nom a également donné deux gouverneurs à la ville de Domfront : Joachim et Louis de Quincé.
         Joachim de Quincé participa aux guerres d'Italie, il obtint du Pape, des reliques de St Julien qu'il donna à Domfront. Il porta le titre de comte du Saint-Empire Romain Germanique. Son fils, Louis fut l'un des fondateurs du collège de Domfront. »
    [2]

     

    --------------------------------------------------

     

    La motte féodale de Lucé

     

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne) LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne) LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)

    Photos ci-dessus : à gauche extraite de https://clubcitroendelabaie.jimdo.com/activites-du-club/vie-du-club-historique-sortie/2018/ ; au centre et à droite extraites de https://www.lucey.net/webpage63.htm 

     

              « Motte féodale, à 50 m au sud de l'église, surnommée « la Colline » (...)

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)  LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)

    Plan de situation de la motte de Lucé ; blason de la famille de Lucy par Jimmy44Image created for the Blazon Project of the French Wikipedia. - Own workiThe source code of this SVG is valid.This vector image was created with Inkscape by Jimmy44., CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3831760

     

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne) LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)

    Ci-dessus : à gauche une photo aérienne extraite du site Géoportail ; à droite, plan extrait du cadastre napoléonien de 1834, Archives de l'Orne, http://archives.orne.fr/

     

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)     La paroisse de Lucé formait à ses débuts une baronnie, propriété de la famille de Lucé et dépossédée sous Philippe-Auguste. Celle-ci comprenait dix-neuf fiefs, situés sur les paroisses de Lucé, La Baroche, Saint-Front, et Avrilly. Le moulin principal était celui de Bazeille, sur le ruisseau du même nom. On trouvait à Lucé trois principaux manoirs : Cheviers, la Brisollière et la Chauvière. Plusieurs grandes familles sont originaires de cette paroisse ou s'y sont établies, en particulier, les de Lucé, mais aussi les de Royers, les Silleur.

         Au milieu du 12e siècle, Lucé appartient à Richard de Lucé. Quand la famille de Lucé est dépossédée de ses terres, le fief est alors remis à Robert de Quincé. Depuis cette époque, Lucé est confondu avec la vicomté de Domfront. » [1]

     

    Photo ci-dessus extraite de https://clubcitroendelabaie.jimdo.com/activites-du-club/vie-du-club-historique-sortie/2018/

     

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)     « De Lucy ou de Luci est le nom d'une vieille famille noble normande originaire de Lucé en Normandie, l'une des grandes familles anglo-normandes baronniales qui s'est enracinée en Angleterre après la conquête normande. Les premiers enregistrements concernent Adrian de Luci (né vers 1064 à Lucé, en Normandie, en France), entré en Angleterre après William le Conquérant. La montée de cette famille pourrait être due à Henri Ier d’Angleterre, bien qu’il n’y ait aucune preuve historique que tous les de Lucys appartenaient à la même famille. Le nom de famille est latin, Lucy, Luci, Lucé dérivent de Lucius, qui signifie « lumière », mais comme la plupart des Normands ou des Anglo-Normands, les origines peuvent être de type Viking (Norsemen). » [3]

     

    Photo ci-dessus extraite de https://www.lucey.net/webpage63.htm

     

    LES REMPARTS DE LA BAROCHE ET DE LUCE (Orne)     « La motte de Lucé a plus de neuf cents ans et se trouve dans l’Orne en région de Normandie. L'endroit a probablement été nommé d'après Lucius, une personne qui a occupé la région pendant l'occupation romaine. Le fossé environnant de 15 à 18 pieds de large a presque disparu. À la fin du 17e siècle, la motte mesurait 180 pieds de diamètre à la base et 90 pieds au sommet, avec une hauteur de 45 pieds. Aujourd'hui, il est seulement d'environ 24 pieds de haut. La maison forte originale a probablement été construite en bois. Il est entendu que la propriété de Lucé a été confisquée de bonne heure, pour des raisons inconnues. » [4] 

     

    Photo ci-dessus extraite de https://www.lucey.net/webpage63.htm

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikipédia

    [2] Extrait de https://www.ot-d

    [3] Extrait de https://en.wikipedia.org/wiki/De_Lucy

    [4] Extrait de https://www.lucey.net/webpage63.htm

     

    Bonnes pages :

     

    https://www.lucey.net/webpage1.htmomfront.com/se_situer/communes/la_baroche.htm

    « LES REMPARTS D'ARGUEIL (Seine-Maritime)LES REMPARTS D’ÉCOTS (Calvados) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :