• LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)

    LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados) LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados) LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)

    A droite, une photo aérienne extraite du site Géoportail.

     

    La motte féodale de Gouvix :

         Un château fort dit « Château de la Motte » s'élevait à Gouvix. Il a aujourd'hui complètement disparu. [NDB]

     

         « Edifice première moitié 12e siècle ; basse-cour occupée par une ferme, sur l'emplacement d'une ancienne motte féodale, datant du 18e siècle dont il reste des chapiteaux sculptés remployés dans la charretterie ; porte de pressoir datée 1579 ; fossé comblé vers 1950. » [1] 

     

    LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)   LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)

     Plan de situation de la motte de Gouvix ; blason de la famille de Gouvix (Gouvis) http://www.blason-armoiries.org/heraldique/e/emaux.htm (mais est-ce le bon blason ?)

     

         Michel Fixot, 1968 :  « Motte de Gouvix (Coordonnées Lambert : 406 750 X 151 450).

     

    LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)     La photographie aérienne montre bien le site de cette motte édifiée dans le village de Gouvix, au sommet du versant oriental de la vallée de la Laize (Cliché IGN Mission Mézidon-Villers-Torigny, 1947, n°154). Sans précision particulière, le vieux plan cadastral de la commune de Gouvix montre le dessin des parcelles C35 et C36 (voir ci-dessous) qui reproduit le plan de la motte : ce n'est plus qu'un monticule aux formes lourdes, dans I'angle d'un herbage. Les anciens fossés ont été très récemment comblés (D'anciennes pierres tombales auraient même servi au remblai, au sud-ouest de la motte.), et la trace en est bien visible dans la végétation. L'ancienne plate-forme sommitale possède un diamètre de 25 m. environ ; elle conserve au nord-est les vestiges d'un puits. Les bâtiments d'une ferme à cour fermée s'adossent de ce côté de la motte, et entament une partie de sa circonférence. Il ne subsiste plus aucune trace de basse-cour. Se trouvait-elle entre la motte et la vallée et  suivait-elle a peu près les contours de l'herbage dans lequel se trouve la motte ? Nous aurions plutôt tendance à croire que les bâtiments de la ferme ont occupé sa place. 

     

    Ci-dessus, une photo aérienne (1950-1965) extraite du site Géoportail.

     

    LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados) LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)

    Ci-dessus : à gauche, un plan extrait du Cadastre napoléonien (1809-1830), Archives du Calvados, https://archives.calvados.fr/accueil.html ; à droite, une photo extraite de ce même article de Michel Fixot.

     

    LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)     Cette motte de Gouvix est curieusement rapprochée de deux autres fortifications de terre voisines, l'enceinte d'Urville et la motte de Bretteville-sur-Laize. L'ouvrage de Gouvix ne semble pas en relation avec une route franchissant la Laize en cet endroit. En revanche, il n'est pas éloigné de celle qui passe la rivière à Urville. Reste une dernière question a poser à propos de cette motte de Gouvix.

         F. Galeron ne la signalait pas, mais décrivait « le chatel de Gouvix, planté sur un roc au-dessus du ruisseau de Laize » (Galeron (F.) Statistiques de l'arrondíssement de Falaise. t. III. p. 120. La description est reprise par Arcisse de Caumont, Cours d'antiquités monumentales, t. V. p. 119.). ll nous a été difficile de reconnaître « les larges fossés à double enceinte » (F. Galeron, Statistique monumentale de l'arrondissement de Falaise, t.2, p.43), « la roche enveloppée de maçonnerie ». Cependant, au sud-ouest du village, au lieu-dit les « Roches », territoire qui dépend de la commune d'Urville, un tertre de terre s'appuie encore aux rochers qui surplombent la vallée. On peut également retrouver sur quelques dizaines de mètres « les circonvallations - bien atténuées - du côté du village de Gouvix » ; mais en direction de l'est, on ne distingue plus rien qui puisse s'organiser en fonction d'une motte, et, bien plus, une longue barre de roches domine l'ensemble. Le cas est donc très suspect ; reste à savoir s'il serait possible de retrouver les fondations des maconneries que F. Galeron prétend avoir vues ; en attendant, nous doutons de la réalité de ce « chatel de Gouvix » planté sur ses rochers, dans un site trop évocateur pour une imagination romantique.» [2]

     

    LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)

    Ci-dessus, la ferme qui s'est implantée sur la motte de Gouvix ; photo extraite du site Google Map.

     

         Frédéric Galeron, 1829 :

     

     LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)      « Sur un roc escarpé, au bord de Laize et sur sa rive droite, on reconnaît l'emplacement de la motte féodale des anciens Gouvix. D'un côté, les eaux du ruisseau, de l'autre, de larges fossés à double enceinte, la défendaient contre les surprises. La roche était enveloppée d'épaisses maçonneries, dont les débris roulent encore journellement au fond du vallon. Sans doute il y avait des châteaux bien mieux défendus que celui-là par la nature ; mais l'art avait puissamment contribué à le rendre d'un difficile accès, et les profondes circonvallations que l'on remarque encore, vers le village de Gouvix, suffisent pour le démontrer. Du reste, cette motte de Gouvix, le seul souvenir des seigneurs primitifs, était méconnue des habitants, et les possesseurs d'Outrelaise eux-mêmes ne nous l'avaient pas indiquée. En la retrouvant, nous avons éprouvé une de ces joies d'antiquaire, que des profanes ne savent ni goûter ni apprécier. » [3] 

     

    Ci-dessus, une photo aérienne extraite du site Google Earth.

     

         Arcisse de Caumont, 1850 :

     

         « M. Galeron a signalé, sur un roc escarpé et à droite de la Laize, l'emplacement de la motte féodale des anciens seigneurs de Gouvix. D'un côté, les eaux de la rivière, de l'autre, de larges fossés à double enceinte la défendaient contre les surprises ; la roche était enveloppée d'épaisses maçonneries dont les débris roulent au fond du vallon.

         C'était vraisemblablement l'ancienne demeure de la famille de Gouvix. Les seigneurs de Gouvix sont connus pour avoir fondé, au 12e siècle, la commanderie de Voismer, à Fontaine-le-Pin ; ils sont cités parmi les bienfaiteurs de l'abbaye d'Ardennes. » [4] 

     

         « La maison que les Templiers avaient établie à Voismer devait son origine aux libéralités des seigneurs de Gouvix, Pierre de Gouvix et Guillaume son fils, qui avaient constitué pour eux, en 1148, dans le fief de Fontaine-le-Pin, la terre et seigneurie de Voismer. Nous avons trouvé une charte de Robert de Gouvix, de l'année 1203, par laquelle ce seigneur approuvait et confirmait toutes les donations que Guillaume de Gouvix, son père, et Pierre de Gouvix, son grand-père, avaient faites à l'Ordre du Temple. » [5] 

     

    A proximité :

     

    LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados) LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)

     

    - Le château d’Outrelaise (16e-18e siècles)

         « Un château est érigé à cet endroit à la fin du 16e siècle, de 1584 à 1604. De très nombreux travaux ont lieu jusqu'en 1620 dans un premier temps. Un jardin à la française est aménagé sur le site au 18e siècle, remplacé par un parc à l'anglaise entre 1822 et 1827. Des travaux intérieurs ont lieu encore à l'extrême fin du 19e siècle. Le domaine fait l'objet d'une inscription comme monument historique depuis le 18 octobre 1971 : la façade nord et la toiture correspondante de l'aile Henri IV, le grand salon et son décor, la rampe d'escalier. Un arrêté du 29 mars 2005 complète le précédent en protégeant les façades et les toitures du bâtiment principal et la cheminée de la bibliothèque au rez-de-chaussée, le décor de poutraison des chambres du premier étage de l'aile Henri IV, les éléments de décor de l'ancienne chapelle, le parc et ses divers éléments y compris les aménagements hydrauliques. Le 23 mai 2005 un arrêté de classement protège le pavillon d'entrée en totalité, les façades et les toitures de ses deux ailes et le colombier. » [6]

     

     LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados)LES REMPARTS DE GOUVIX (Calvados) 

    - L’église Notre-Dame (12e-14e siècles) contenant les pierres tombales de Robert d’Urville et de son épouse Aélis de Falaise à l'origine placées dans l'église Saint-Vigor d'Urville. Les dalles ont été transférées en l'église Notre-Dame de Gouvix en 1910 et classées la même année à titre d'objet aux monuments historiques.

    Photo de droite extraite de https://www.facebook.com/Calvadospatrimoine/photos/a.2179679149018029/2055568041429141/?type=3&theater


     Sources :

     

    [1] Extrait de http://www.inventaire.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_98=LOCA&VALUE_98=%20Gouvix&NUMBER=2&GRP=0&REQ=%28%28Gouvix%29%20%3aLOCA%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=3&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=100&MAX3=100&DOM=Tous

    [2] Extrait de Les Fortifications de terre et les origines féodales dans le Cinglais par Michel Fixot, Publications du CRAHM, 1968 - 123 pages https://books.google.fr/books?id=l5_aCg3J2fMC&pg=PA97&lpg=PA97&dq=motte+de+Gouvix&source=bl&ots=KP_GliXfRu&sig=ACfU3U1uFrMyPDE53Zjq03lasW7FhtogWA&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwirj7vIs4nhAhUlzoUKHS-fBrkQ6AEwB3oECAwQAQ#v=onepage&q=motte%20de%20Gouvix&f=false

    [3] Extrait de la Statistique de l'arrondissement de Falaise par Frédéric Galeron, Brébisson, Desnoyers, Brée l'aîné, 1829. https://books.google.fr/books?id=qjIbAAAAYAAJ&pg=PA133&lpg=PA133&dq=motte+de+Gouvix&source=bl&ots=9Edx9i-NPD&sig=ACfU3U2NxYdn_EnZoQddoKfODJvrE225yw&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwirj7vIs4nhAhUlzoUKHS-fBrkQ6AEwCHoECBAQAQ#v=onepage&q=motte%20de%20Gouvix&f=false

    [4] Extrait de la Statistique Monumentale du Calvados, volume 2, par M de Caumont, 1850.

    [5] Extrait de l'Annuaire des cinq départements de la Normandie publié par l'Association normande, date d'édition : 1902

    [6] Extrait de https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_d%27Outrelaize

    « LES REMPARTS DE FLERS (Orne)LES REMPARTS DE BRICQUEBOSQ (Manche) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :