• LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)

    LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)

     

    Photos ci-dessus : au centre, une photo extraite de http://www.villagesdefrance.fr/dept/page76_brayetbresle.htm ; à droite, une photo aérienne extraite du site Géoportail.

     

    LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)     À Cuverville-sur-Yères, on trouve les ruines d'un château-fort. D'une enceinte carrée à tours circulaires, il ne reste plus que la porte du 13e siècle soigneusement conservée. Ce château contrôlait le passage sur la rivière l'Yères. La maison située à côté serait la plus ancienne maison civile de la vallée. Le comté d'Eu renfermait douze baronnies : Sauchay, Grandcourt, Déville, Le Besle, Fréauville, Saint-Martin le Gaillard, Le Fresne, Ecotigny, Bosc-Geffroy, Mainières, Longroy et Cuverville. Cette baronnie de Cuverville comprenait vingt-deux fiefs ou parties de fief et vavassories. [NDB]

     

         " Fief des seigneurs de Pardieu d'Avresmenil, château fortifié en ruine à Gratte Panche et porte ogivale du 12e siècle. " [1]

     

    LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)     LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)

     

     

    Plan hypothétique de la situation du château de Cuverville-sur-Yères ; blason de la famille de Pardieu par Nicolas C — moi et mon logiciel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6625481

     

    LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)

     

    Ci-dessus : à gauche et au centre, photos extraites de https://actu.fr/normandie/cuverville-sur-yeres_76207/en-bordure-de-lyeres-a-la-decouverte-de-la-plus-ancienne-maison-de-la-vallee_5670242.html ; à droite, vestiges, rue de la Motte-Féodale par APictche — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=40835837

     

         " En bordure de l’Yères, à la découverte de la plus ancienne maison de la vallée

     

         Au milieu d'une boucle de randonnée de 16 kilomètres, s'élèvent une maison et la porte d'un ancien château médiévaux. Ce sont les vestiges de la baronnie de Cuverville. L'habitation serait la plus ancienne de la vallée. Un peu d'histoire...

     

    LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)     Dans un écrin de verdure et au son des clapotis de l’Yères s’élève une bâtisse. D’après les guides touristiques et les cartes de randonnées, elle serait « la plus ancienne construction civile de la vallée ». À ses côtés, les ruines d’un château du 12-13e siècles dont il ne subsiste que la porte en forme d’ogive. Un circuit de randonnée propose un départ de Sept-Meules, direction du bois du Tôst avec un passage à Cuverville-sur-Yères. 16 kilomètres à serpenter à travers les deux versants de la vallée. Et soudain apparaissent ces deux vestiges médiévaux dont l’histoire est encore floue.

     

    Ci-dessus, plan extrait du cadastre napoléonien (19e s.) ; Archives de la Seine-Maritime, http://www.archivesdepartementales76.net/

     

    Fondation donnée aux moines du Tréport ?

         En bordure de rivière, la vieille maison, maçonnée à la chaux rouge, faite de chêne, de pierre calcaire et de brique, est le témoin de la baronnie de Cuverville.

         « J’ai racheté une ruine, pas une maison ! »

     

    LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)     Rattachée à la famille du comte de Eu ou du comte de Longueville, selon les hypothèses des historiens, la motte féodale, comprenant le château et la maison, aurait été érigée par Henri de Cuverville ou Henri Ier de Eu. La fondation aurait été donnée aux moines de l’abbaye du Tréport en 1107.

         En 1989, Michel Maillart, alors viticulteur à Ecueil dans la Marne, et son épouse rachètent cette maison à l’histoire fragmentaire.

         « J’ai racheté une ruine, pas une maison ! » Selon lui, elle est postérieure au château.« La porte d’entrée appartient au château qui a été construit au moment des invasions normandes vers l’an 1000. La maison, c’est plus mystérieux. D’après ses dimensions, ce n’était pas la maison de n’importe qui. »

         Les historiens locaux ayant travaillé sur le sujet penchent donc pour la maison du fermier de la baronnie : chambres, écuries et granges comprises." [2]

     

    LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)

     

    Ci-dessus ; à gauche, une photo extraite du site Google Earth ; au centre, une photo extraite du site http://vadrouil.feuquieres.over-blog.com/article-vallee-de-l-yeres-par-cuverville-77123399.html ; à droite, une photo extraite du site http://floriewayer.centerblog.net/34-la-baronnie-de-cuverville

     

    LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)     " Laurent de Sainte-Beuve, chef de la branche aînée de sa maison, fut tué à la bataille d'Azincourt, en octobre 1415. Monstrelet ne l'a pas oublié dans sa liste, ni les Anglais dans leurs confiscations. Ses biens furent donnés, pour la plus grande partie, par Henri V à Robert de Wilughby, personnage important dont les descendants figurent encore au premier rang dans la noblesse anglaise. Laurent avait épousé, vers 1408, à quarante-deux ans, Catherine de Montmorency, âgée de dix-neuf ans, de la branche de Beausault-Breteuil et ne laissa d'elle qu'une fille de trois ou quatre ans, Marie, qui fut mariée, en 1437, à Robert d'Estouteville, sire d'Auzebosc près d'Yvetot, frère de Louis, capitaine du Mont-Saint-Michel, et de Guillaume, cardinal et archevêque de Rouen. Par leur mère, Marguerite d'Harcourt, cousine germaine de Charles VI, ces trois frères tenaient à la maison de France, qui, dans l'occasion, reconnaissait cette parenté (le P. Anselme, vin, 93). Marie porta à cet époux tous les biens de sa branche, notamment Cuverville-sur-Yères, baronnie du comté d'Eu, et cinq fiefs tenus dûment du roi, pour lesquels, le 4 août 1415, son père avait rendu aveu, savoir Sainte-Beuve-en-Rivière, Le Mesnil-Mauger, Montagny-sur-Andelle, Trubleville et Crasville-la-Roquefort." [3] 

     

    A proximité :

     

    LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)         LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)L'église Notre-Dame, construite au 13e siècle et remaniée au 16e siècle, fut reconstruite après les incendies de 1810 et 1918. C'est un lieu de pèlerinage très connu, elle contient de nombreux ex-voto marins. [NDB]

     

    LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE CUVERVILLE-S/YERES (Seine-Maritime)

     

     Ci-dessus, à droite, une photo aérienne extraite du site Google Earth.

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikipédia

    [2] Extrait de Actu.fr publié le 16 Avril 2017 https://actu.fr/normandie/cuverville-sur-yeres_76207/en-bordure-de-lyeres-a-la-decouverte-de-la-plus-ancienne-maison-de-la-vallee_5670242.html

    [3] Extrait des Mémoires de la Société académique d'archéologie, sciences et arts du département de l'Oise (Beauvais) : date d'édition : 1877 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k414706k/f236.item.r=%22Cuverville%20sur%20Y%C3%A8res%22.texteImage

    « LES REMPARTS DE FOURGES (Eure)LES REMPARTS DE NEAUPHE-SUR-DIVE (Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :