• LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados) LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados) LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)     " Le château de Creully est un édifice construit entre les 11e et 17e siècles à Creully dans le Calvados. Il connut tout au long des siècles de multiples transformations et aménagements. (...)  22 barons de la même famille vont se succéder dans le château de 1035 à 1682. " [1]

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)  LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

     

    Plan du château de Creully ; Blason par Anno16Cette image a été réalisée pour le Projet Blasons de la Wikipédia francophone — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Anno16., Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1363523

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)     « Le premier baron de Creully, Hamon le Dentu (Hains-az-Dentz) (mort en 1047) était descendant de Rollon, chef d'une région appelée Normandie en 911 sous Charles III après le traité de Saint-Clair-sur-Epte. Il fit édifier sur l'emplacement d'un ancien oppidum gaulois la première forteresse (probablement en bois) dominant la vallée de Seulles. »

         « Vers 1050 : le château ne ressemble pas à une forteresse défensive, mais plus à un grand domaine agricole.

         Son architecture ressemble à celle de l'église de Creully car ces deux monuments sont de la même période... » [1]

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)     « Au 12ème siècle, Mabile, fille et héritière de Robert-Fitz-Haimon épouse Robert de Caen, fils naturel du roi d'Angleterre (Henri Ier), qui devient ainsi le 3ème baron de Creully. 

         Au 13ème siècle, le château revient à la famille de Tillières, alliée par mariage aux premiers barons de Creully. En 1336 éclate la guerre de Cent Ans, Richard V, 12ème baron de Creully, reste fidèle au roi de France.» [2]  

     

     

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)     « A l’origine, la résidence comprenait une vaste salle charpentée, s’élevant à dix-sept mètres de haut, séparée d’un collatéral en appentis par une série d’arcades. Cette salle était du type des "hall" (aula) où le seigneur tenait ses assemblées. A ses côtés, formant rempart le long de la vallée, un long bâtiment résidentiel à deux niveaux divisés en plusieurs pièces, accueillait les appartements privés. S’y adjoignaient encore les cuisines et autres communs. La salle basse du 12e s., entièrement voûtée, a été conservée.
         La grande salle (aula) a été réaménagée du 14e au 16e s., divisée sur sa hauteur et dotée d'une façade Renaissance. Mais des traces du hall du 12e s. sont encore visibles dans le pignon sud-est (baies bouchées, rampant du toit). » [3]

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

     

         « Vers 1360 pendant la guerre de Cent Ans, le château de Creully se modifie en place forte. Au cours de cette période, son architecture va subir des démolitions et reconstructions à chaque occupation anglaise ou française.

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)     La tour carrée est surélevée au 14e siècle. Construction de la tour de guet au 15e siècle. Apparition du pont-levis devant l’entrée du donjon, qui sera détruit plus tard (16e et 17e siècles). Fortification de la façade et destruction d’autres bâtiments. susceptibles de mettre en danger les habitants en étant assiégés (écuries, entrepôts, cuisines extérieures)... » [1]

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

     

         « A l'issue de la guerre, après la bataille de Formigny, le château revient aux mains de son seigneur légitime, Philippe de Vierville. » [2]

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)     « … Le château est ensuite démoli sur ordre de Louis XI en 1461, par simple jalousie. Une légende dit qu'en 1471, Louis XI, de passage à Creully autorise sa reconstruction pour remercier les Creullois de leur accueil chaleureux.

     

         Aux 16e et 17e siècles, les barons l’aménagent. Comblement du fossé intérieur et destruction du pont-levis. Construction de la tourelle Renaissance et des grandes fenêtres sur la façade " période de paix ". [1]

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados) LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados) LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)     Les communs qui sont d’anciennes écuries datent du 17e siècle.

              En 1682, le dernier baron de Creully, Antoine V de Sillans, trop endetté, vend son château à Colbert, ministre de Louis XIV, qui meurt l'année suivante sans l'habiter.

         De 1682 à 1789, occupation des lieux par la descendance de Colbert.

         À la Révolution, le domaine sera confisqué et vendu à différents riches propriétaires terriens... » [1]

     

     LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)    « La BBC  installe son premier studio d'émission, le 6 juin 1944 dans le château. Il servit également à la diffusion des nouvelles de la bataille de Normandie par la BBC qui installa un studio dans la tour carrée du château (qui, aujourd'hui, abrite le musée de la radio dédié à cette partie de l'histoire.) »  [2]


          " Lors du débarquement de Normandie, Creully se situe à la limite des secteurs de débarquement de Gold Beach (Britanniques) et de Juno Beach (Canadiens). Il est libéré dans l'après-midi du 6 juin 1944 par les 4/7th Royal Dragoon Guards rejoints par les Royal Winnipeg Rifles.

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

     

         [ Deux jours plus tard, le 8 juin, général Montgomery installa sa roulotte-quartier général, camouflée sous des meules de paille, dans le parc du château de Creullet. Le 12 juin 1944, Montgomery reçut successivement, dans le Grand Salon du château de Creullet dans lequel il avait établi son nouveau quartier général, Winston Churchill le 12 juin, général de Gaulle de passage à Creullet le 14 avant son discours de Bayeux, le général Eisenhower le 15 et enfin le roi Georges VI le 165. Le QG de Montgommery déménagera à Blay le 23 juin. ]

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)     En 1946 la commune de Creully en devient propriétaire. Il est toujours propriété de la commune. Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis juin 2004.

         Le château abrite de grandes salles qui servent de nos jours pour différentes manifestations : mariages, concerts, congrès, expositions. " [1]

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados) LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados) LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

     

    Légende :

     

    La légende de la Dame aux ciseaux 


    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)     " Nous sommes dans la deuxième moitié du 15e siècle, la guerre de Cent ans venait de se terminer ; le château de Creully était en travaux ; restauration autorisée par Louis XI.
         Au sein du château forteresse, une couturière oeuvrait pour un baron de Creully, un Vierville, et surtout pour la baronne.
    Cette couturière très habile de ses mains confectionnait les plus beaux habits appréciés par les femmes du château. Elle avait réalisé pour elle une houppelande de couleur violette. Une des trois couleurs autorisées, les deux autres étant le noir et le gris ; le rouge et le vert étaient portés que par les nobles. Ce code des couleurs s’appliquait aux enfants de moins de sept ans ; les mâles étaient en blanc et les fillettes en bleu ciel.
         Cette femme nommée « Guillemette » était fort belle ; elle savait s’apprêter de quelques bijoux ; même ses ciseaux de couturière qu’elle portait à sa ceinture étaient affublés d’un morceau de létice.
    Non loin d’une des pièces du château réservées aux gardes, elle fut abordée par le baron lui-même qui souhaitait s’entretenir au sujet de la baronne disait-il. Mensonge car, retirés des yeux et oreilles, ils eurent une aventure car on ne refuse rien au baron.
         Les mois passèrent quand Guillemette rencontra le baron et lui demanda de l’écouter : « ta lignée est en moi comme tu le vois à mon ventre, tu m’as enceinté ».
        Ne voulant admettre cette situation, le baron, encore jeune, sentait la colère montait en lui, injuria la couturière et lui indiqua : « jamais je ne reconnaîtrai cette progéniture ; ce n’est pas un héritier des Vierville ».
          Guillemette, déçue, à bout de nerfs, se porta face au baron et le gifla de toutes ses forces.
         Outrage extrême !
         Le baron se jeta sur la femme et lui attrapa sa chevelure, faisant tomber une petite templette qui participait au maintien de tresses ; il arriva à attraper les ciseaux et d’un coup furieux, il poignarda la pauvre couturière de sa mère.
         Le liquide de couleur rouge tâcha les vêtements de la belle Guillemette qui eut la force de murmurer : « je te maudis » avant de quitter (provisoirement) ce château de Creully.

         Il fallait faire disparaître le corps ; le baron choisit une des multiples caves du château, en particulier une très humide à l’aplomb des remparts à l’est. Ainsi ce crime ne fut porté à la connaissance des habitants du lieu.
         Creully et son château s’entouraient de brume remontée de la Seulles qui coulait au pied des remparts et dans la chambre du baron la mèche d’un creuset s’éteignit par manque d’huile. Le baron dormait.
        Le meurtre de Guillemette était un fait d’hier.
        Malgré l’absence d’orage sur la contrée, un bruit se fit entendre brusquement comme un coup de tonnerre.
         Le baron se réveillât brusquement ; ses yeux à demi ouverts, il vit une forme de femme non loin de sa couche qui brandissait une grande paire de ciseaux. La forme d’une blancheur de lait de brebis s’adressa à lui : « Jusqu’à la fin des ans, des milliers d’années, je serai là, sur ce domaine, pour rappeler à toi-même et à ta descendance la lâcheté des barons de Creully ».
         Le dernier des barons de la lignée des Vierville n’eut pas de descendance mâle….
         Certaines nuits, des hommes ou des femmes en errance autour du château, parfois dans les fossés qui le bordent, ont vu et on verra encore une grande forme d’une couleur blanche avec à la main une paire de ciseaux, la Dame aux ciseaux. " [4]

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikipédia

    [2] Extrait de http://www.fetedesplantes.fr/histoire-de-creully

    [3] Extrait de http://www.mondes-normands.caen.fr/france/patrimoine_architectural/normandie/bessin/creully/0241Creully/index.htm

    [4] Extrait du site Creully en Normandie (Creully-sur-Seulles) https://www.creully.net/2012/09/creully-la-legende-de-la-dame-aux.html

     

    Bibliographie :

     

    • Le Château de Creully, par E. Impey

    • La Baronnie de Creully, par J.J. Vigoureux »

     

     

    Bonnes pages :

     

    O http://creully.blogspot.fr/ 

    O http://fgn.normandyguides.com/crepon-chateau-de-creully.html

    O http://racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/Creully.pdf

     

         L'auteur du blog "Creully en Normandie" [ http://creully.blogspot.fr/2012/04/le-baile-du-chateau-de-creully.html ] signale l'existence d'un baile au château de Creully. « un baile est une enceinte fortifiée qui s’étendait au-devant ou tout autour de l'enceinte princi­pale. Tout château-fort de quelque importance avait son baile. C’était là que venaient se réfugier en cas d'alerte les habitants du voisinage. » :

         « La face sud subsiste seule. Elle borde, vers le milieu de la côte, la route qui monte de la vallée jusqu'à l'église. On voit d'abord une grande tour, puis un mur élevé dont la pre­mière moitié est renforcée par de gros contreforts ; l'extrémité s'orne d'une échauguette assez récente. A partir de cette échauguette commençait la face est. C'était le grand, mur, dont nous avons parlé et qui n'a été démoli qu’entre 1837 et 1839, lorsque Monsieur de Marguerye, propriétaire du château, vendit en sept lots les ter­rains de l'ancien cimetière, avec charge de construire les maisons sur un plan uniforme et de mettre un fronton à celle du milieu.... » NDB : je l'ai donc rajouté sur le plan ci-avant. 

     

    LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados) LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados) LES REMPARTS DE CREULLY (Calvados)

     

    Ci-dessus : Photo 1 : "Salle romane, qui reste de la résidence du seigneur du 13e siècle. Cette salle, une des seules de cette époque encore en état en Normandie, est soignée, ce qui indique qu’elle ne servit pas seulement de cellier". Photo et texte extraits de http://www.patrimoine-normand.com/index-fiche-30740.html ; Photo 2 : vue aérienne du château extraite du site Flickr : https://www.flickr.com/photos/nonsenz/5654815992 ; Photo 3 : autre photo aérienne extraite de http://www.spottinghistory.com/view/2688/chateau-de-creully/

     

        Ci-dessous, le château de Creully (Calvados) à travers les gravures... Une production de creully.blogspot.com : https://www.youtube.com/watch?v=wmmZGzJSPgo 

     

     

     

         Voir aussi cette vidéo : https://vimeo.com/329619589

    « LES REMPARTS DE PACY-SUR-EURE (Eure)LES REMPARTS DE BRIONNE (Eure) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Fred
    Vendredi 19 Juillet à 09:42
    Dommage que la police municipale en profite pour mettre des procès verbal de stationnement sur des zones très mal indiqué interdit de stationnement attention
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :