• LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)

    LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)

     

    LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)     « C'est sur la côte ouest du Cotentin que l'on peut découvrir la petite commune de Chanteloup. Elle est située à une douzaine de kilomètres au nord de Granville à l'est de Bréhal, canton dont elle dépend. Son nom, aujourd'hui chantant à nos oreilles, devait le paraître moins à nos ancêtres pour avoir ainsi nommé le lieu. » [1]

          « Le monument est situé dans le département français de la Manche, à 500 m au sud du bourg de Chanteloup. » [2]

     

      LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)  LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)

     Plan hypothétique du château de Chanteloup ; En haut : blason des Paynel par ArocheCette image a été réalisée pour le Projet Blasons de la Wikipédia francophone — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Aroche., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2817264 ; Au milieu : blason des Estouteville par Jimmy44Cette image a été réalisée pour le Projet Blasons de la Wikipédia francophone — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Jimmy44., CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3791288 ; En bas : blason des Montgommery (Lorge) http://vignats.e-monsite.com/pages/vignats-patrimoine-et-histoire/les-montgommery.html

     

    LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)      « Ensemble de bâtiments médiévaux et Renaissance. Décor sculpté de la première Renaissance. Le château médiéval se présente comme un polygone irrégulier entouré de douves formées par un étang artificiel. Un pont dormant en pierre donne accès à l'ancienne poterne. Sur le flanc sud du château se dresse le donjon. Il comportait à l'origine une salle basse voûtée et quatre étages à chambre unique. Dans la partie orientale est conservé un vestige d'appareil défensif. Une grosse tour cylindrique, paraissant contemporaine de la base du donjon, présente un escalier à vis à la base. Du côté nord, une console témoigne des anciens mâchicoulis. Le logis Renaissance comprend un bâtiment avec deux ailes, complété par un second bâtiment plus petit. Dans l'angle se dresse une tour carrée. Les ailes droite et gauche ont été amputées. Le décor se localise autour des fenêtres : pilastres, candélabres... Le vocabulaire de la première Renaissance d'influence italienne se lit sur les façades de ce logis. » [3] Ci-dessus, photo extraite du site Géoportail.

     

    LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)

     

          « Le nom du château de Chanteloup est mentionné pour la première fois dans une charte souscrite en 1022 au profit de l'abbaye du Mont-Saint-Michel. » [4]

     

    LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)     « Un seigneur de Chanteloup ou Canteleu alla à la conquête avec Guillaume. Il posséda en Angleterre des fiefs et des domaines nombreux, et sa famille figure parmi les barons anglais jusqu’au commencement du 14e siècle. Plusieurs Chanteloup, établis en Angleterre, furent inhumés dans le prieuré de Studely, dont ils avaient été les bienfaiteurs.

         On cite comme étant allés à la croisade avec Robert dit le Magnifique, lorsqu’il partit avec grand foison de chevaliers, barons et aultres gens de Normandie, Guillaume, Robert et Foulques de Chanteloup. 

         Guillaume de Chanteloup, attaché au roi Jean Sans-Terre, suivit la fortune de ce prince et, prenant parti pour lui contre ses barons, il abandonna la cause du prince Louis, fils de Philippe-Auguste. Gautier, un de ses fils, devint évêque de Worcester ; et Thomas, son petit-fils, qui fut d’abord chancelier de l’Université d’Oxford, devint ensuite évêue d’Hereford. » [5]

     

    LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)

     

          « A la fin du 13e siècle, Agnès de Chanteloup épousa Foulques Paynel, troisième du nom, et porta dans cette famille la seigneurie de Chanteloup. » [7]

     

         « Plus tard, et dans les premières années du 15e siècle, un autre mariage fit passer les grands et les nombreux domaines réunis de Chanteloup et des Paynel dans la famille d’Estouteville.

         Lorsque le roi d’Angleterre fut devenu maitre de la Normandie, il confisqua tous les domaines de ceux qui se déclarèrent contre lui. Il donna la terre et la seigneurie de Chanteloup à un seigneur anglais du nom d’Edmond Rauseor, et il chargea le comte de Suffolk de raser la forteresse. Il paraît que cet ordre n’aurait pas été exécuté, car elle est citée au nombre de celles que reprirent sur les anglais, en 1449, les troupes du connétable de Richemont. Charles VII rendit le domaine de Chanteloup à Louis d’Estouteville, qui lui était resté fidèle. » [5]

     

    LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)     « Le château, reconstruit par Antoine d'Estouteville vers 1520, se présente comme un polygone irrégulier entouré de douves formées par un étang artificiel. » [4]

     

         « Un siècle après, Chanteloup devint la propriété des Bouillé, dont l’un, Regney de Bouillé, fut capitaine de cinquante hommes d’armes de l’ordonnance du roi Louis XIII. » [5]

     

         « En 1594, le château soutint contre Vicques, chef des ligueurs, un siège de plusieurs mois. Nicolas Fortin, qui en était gouverneur, fut anobli par Henri IV. » [6]

     

         « Le 20 février 1652, Jehan de Montgommery, seigneur de la Motte, Champservon, Potterel, les Provostières, etc.... fils de Gabriel Il et de Suzanne de Bouquetot acquiert de Messire Daillon, comte du Lude et de dame Eléonore de Bouillé, son épouse, le château, terres et seigneuries de Chanteloup, assis en la vicomté de Granville, avec tous ses droits, circonstances et dépendances, moyennant la somme de 90 mille livres. (...)

         Jean de Montgommery (mort en 1664), fils de Gabriel II, époux d'Elisabeth de Montboucher. A la révocation de l'Edit de Nantes, il fut exilé par Louis XIV à Chanteloup : c'est-à-dire qu'il reçut l'ordre de ne plus s'éloigner de son château. » [7]

     

    LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche) LES REMPARTS DE CHANTELOUP (Manche)

     

         « La marquise de Thiboutot, qui la tenait des Montgommery, la vendit à Pierre Duprey. Cette Chatellerie, dont les revenus étaient alors de 4000 livres, s’étendait sur les paroisses de Coudeville, Saint Martin le Vieux, Sainte Marguerite, Bricqueville sur Mer et Cérences. » [5]

     

         « Château de Chanteloup 50510 Chanteloup, éléments protégés MH: le château : inscription par arrêté du 16 mai 1929. Façades et toitures de la partie Renaissance ; porte de la grande salle avec ses vantaux peints: classement par arrêté du 27 septembre 1975, propriété privée, ne se visite pas. » [4]

     

    Sources :

     

    [1] http://www.patrimoine-normand.com/index-fiche-30401.html

    [2] Wikipédia

    [3] http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00110361

    [4] http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu/chateaux-manche-chateau-a-chanteloup-chateau-de-chanteloup.html

    [5] https://www.le-petit-manchot.fr/cc-07-04-chanteloup-chateau/articles/

    [6] https://books.google.fr/books?id=nys6AAAAMAAJ&pg=PA43&lpg=PA43&dq=Ch%C3%A2teau+de+Chanteloup+Manche&source=bl&ots=OUrgdOJqTS&sig=eJvVGsY1oX1YuEVMy7e6zcKxifM&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj37tOXm-vTAhUBDsAKHTV6AGo4FBDoAQhKMAY#v=onepage&q=Ch%C3%A2teau%20de%20Chanteloup%20Manche&f=false

    [7] https://fr.geneawiki.com/index.php/50120_-_Chanteloup

     

    Bonnes pages :

     

    https://www.wikimanche.fr/Ch%C3%A2teau_de_Chanteloup

    http://www.patrimoine-normand.com/index-fiche-30401.html

    https://fr.geneawiki.com/index.php/50120_-_Chanteloup

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2000414/f337.item

    http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article11913

    https://www.le-petit-manchot.fr/cc-07-04-chanteloup-chateau/articles/

    « LES REMPARTS DE TOURNEBU (Calvados)LES REMPARTS DE NEAUFLES-SAINT-MARTIN (Eure) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :