• LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)

    A gauche, une carte postale de la bastille disparue ; au centre, une photo aérienne du Castel extraite du site Géoportail ; à droite une photo du château de Plain-Marais par Xfigpower — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=16799439

     

          Beuzeville-la-Bastille (Manche) possède un riche patrimoine :

         « Sur le territoire on trouve de nombreux ouvrages du Moyen Âge, outre ceux décrits, il y aurait eu également deux autres tours, dont l'une située au lieu-dit les Terrasses à l'est de la tour de la Bastille. On y voyait les restes d'une enceinte. » [1] 

     

         - la tour ruinée de la Bastille (1) du 14e siècle, détruite en 1928 dont on possède plusieurs cartes postales.

         - la motte féodale du Castelet ou du Castel (2)

         - le château de Plain-Marais (3) du 17e siècle (MH) qui possède des tourelles du 14e siècle et qui est entouré de douves.

         - l'église Saint-Vincent, d'origine gothique.

         - le manoir du Gros Palmier qui fut, aux 13e et 14e siècles, un château médiéval. Au 15e, il devint une prison. (NDB)

     

     Photo aérienne ci-dessus à gauche extraite du site Géoportail.

     

         « La petite commune de Beuzeville-la-Bastille (canton de Sainte-Mère-Église) s'appelait, au 14e siècle, Beuzeville-la-Chaussée. Elle est traversée, en effet, par une ancienne voie romaine » « venant de Grannonuni, Portbail, » « qui franchissait la rivière d'Ouve au Castel de Beuzeville, où existait un gué pavé, prenait dans le marais le nom de « chaussée Bacon », puis celui de « quérière Bertrand », et, se dirigeant sur Bayeux, traversait la baie de Veys. Le surnom actuel (1899) lui vient d'une tour carrée, dite la Bastille, élevée sur le bord de l'Ouve » [2] « ouvrage fortifié construit par Charles le Mauvais. » [1]

     

         « Il existait une foire à Beuzeville dès le 11e siècle ; car lorsqu'en l'année 1082, Robert, comte de Mortain, fonda sa collégiale, il lui donna la dime de la foire de Beuzeville. 

         D'après le registre des fiefs de Philippe- Auguste, Robert de Beuzeville tenait de la baronnie fide honore de Lithaire, un quart de fief, et Henri de Beuzeville tenait de la même baronnie un demi-fief de chevalier. » [3]

     

       

     Plan de situation : 1. la bastille de Beuzeville ; 2. la motte du Castel ; 3. le château de Plain-Marais ; blason de la famille de Carbonnel extrait de https://www.geneanet.org/gallery/?action=detail&rubrique=blasons&id=5998056&desc=carbonnel_famille_normande&individu_filter=carbonnel

     

    1. La bastille de Beuzeville (disparue) :

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     « L'ancien français bastille (réfection française de bastide, d'origine provençale, par changement de terminaison) a désigné un ouvrage militaire isolé, parfois provisoire. Il s'est appliqué à l'ouvrage fortifié, attesté dès 1361, qu'avait fait construire Charles le Mauvais, alors qu'il tenait la majeure partie du Cotentin. Adigard des Gautries et Lechanteur en fournissent une mention de 1374 : « la bastide de Beuseville assise nouvellement devant […] Saint Sauveur. » [4]

     

         « Elle servait à protéger le passage à gué du fleuve. On ignore la date à laquelle elle fut érigée : en 1330, dans le cadre du plan de défense des côtes ; ou en 1374, lors du siège de Saint-Sauveur-le-Vicomte. L'ouvrage aurait été attesté dès 1361 et construit par Charles le Mauvais.

         Le 16 octobre 1374, à Saint-Lô, « ordre donné par les commissaires du roi en Basse-Normandie de lever les deux tiers des fouages pendant un an, pour défendre Pont-l'Abbé et la bastide de Beuzeville, et chasser les ennemis du pays ». [1]

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     « A vrai dire, la bastille de Beuzeville n'était pas une forteresse, mais un poste d'observation, une tête de pont, commandant une route au milieu d'immenses prairies marécageuses et le passage d'un cours d'eau. Aussi, grâce à sa position et en dépit de ses faibles dimensions, a-t-elle joué un rôle non sans importance dans les guerres des 15e et 16e siècles. » [2]

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     « La bastille ou tour carrée, dont la paroisse tire son surnom, existait dès le 14e siècle ; elle avait été élevée pour défendre le passage de la rivière d'Ouve. Les Anglais, en 1375, avaient, dans le château de Saint-Sauveur, qu'ils occupaient, une garnison qui, dans ses sorties, dévastait et pillait la presqu'île du Cotentin. Charles V chargea Jean de Vienne, amiral de France, d'assiéger cette place, et de chasser du pays les Anglais qui le rendaient inhabitable. Jean de Vienne s'empara d'abord de la bastille de Beuzeville, ainsi que de la ville de Pierrepont et de la ville de Pont-l'Abbé ; il la fit fortifier en 1376. » [3]

         « Peu après le seigneur de la Ferté y place dix hommes d'armes. » [1] « Jean d'Arclais, en 1410, était capitaine du château de Beuzeville. (...)

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     Les Anglais s'étant emparés du château et de la bastille de Beuzeville, pendant leur occupation de la Normandie, ils leur furent repris en 1449, ainsi qu'une autre forteresse, » [3] « située au sud de la rivière, à l'entrée des marais », [2] appelée le Castel, dont une partie de l'enceinte existait encore il y a quelques années ; on pouvait à volonté remplir d'eau ses fossés. Un rôle sur parchemin, déposé aux archives de la Manche, fait connaître les noms des parochiens de Prélot poyant guet à la bastille de Beuzeville pour le quartier de Saint-Jehan-Baptiste milcccclv. » [3]


         « Au début de la Révolution, elle est encore debout et on y monte la garde en 1792 et on fait du feu dans la cheminée. Elle est détruite en 1928. » [1]

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     « Lors de la construction d'un pont sur l'Ouve, on a reconnu que la bastille était construite sur des pilotis de chêne, devenus aussi noirs et aussi durs que l'ébène : on a trouvé une grande clé en fer, qui, par ses dimensions, parait être celle de la tour, et une épée tranchante des deux côtés. Cette arme, cassée en deux, se trouve au château de Plain-Marais, appartenant à M. le comte de Beaufort.

         La bastille était située sur le fief de Plain-Marais, et dépendait de la baronnie de Varenguebec. » [3]

     

    Description

     

         « On remarque, à l'intérieur, du côté sud, les rainures où passaient les chaînes du pont-levis ; à l'extérieur, du même côté, on voit les traces de la maçonnerie d'une pile de pont. A l'entour sont les fondations d'ouvrages accessoires. Une partie de la rivière enveloppait cette petite forteresse, qui se trouvait dans une sorte d'îlot.
         Aujourd'hui, la bastille de Beuzeville n'est plus qu'une ruine qui se penche pittoresquement au bord de l'eau, mais dont les restes demeureront debout longtemps encore. » [2] 

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)

    Ci-dessus, une carte postale de la bastille de Beuzeville aujourd'hui détruite ; à droite, une photo du même lieu extraite du site Google Earth.

     

         « C'était une sorte de grosse tour de plan carré d'un peu moins de 7 mètres de côté qui était entourée par une petite cour à murailles basses formant une croix grecque. Elle a été construite sur des pilotis de chêne, que l'on a observés lors de la construction du pont. Dans l'appartement où se trouvait la cheminée, au midi, on voyait les rainures qui servaient à passer les chaînes du pont-levis. Du même côté, on voyait les restes de maçonnerie d'une pile de pont, car une partie de la rivière passait de ce côté, d'où sa position sur un îlot. Elle avait environ 10 mètres de hauteur, un toit en plate-forme, protégé par un parapet. Ces ouvertures étaient carrées. » [1]

     

    2. Le Câtelet ou Le Castel :

     

         « Le Câtelet est un ancien édifice fortifié, du 14e siècle, dont les vestiges se dressent sur la commune de Beuzeville-la-Bastille, en Cotentin, dans le département de la Manche en région Normandie. Les vestiges du Câtelet sont situés (…) au milieu des marécages, à l'entrée du marais de Beuzeville, au lieut-dit « le Castel ». [1]

     

         On trouve « un petit bâtiment isolé dans le marais de la Douve, et appelé le Castel. Cerné par la Rivière de la Trace (dérivation de la Douve) et une rigole circulaire, il est appelé Motte du Castel au 19e siècle sur la carte d'État-Major, et Bastille en 1689 sur la carte du diocèse de Coutances de Mariette de la Pagerie, et encore en 1757 sur celle qui figure dans le Recueil des Côtes Maritimes de France de Brion de la Tour. Cette construction paraît avoir donné son nom à l'actuel hameau de la Bastille à Picauville, de l'autre côté de la Douve. » [4] 

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)

     Ci-dessus, deux photos extraites des sites Google Earth et Google Map.

     

    Histoire

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     En septembre 1374, Jean de Vienne fait renforcer les bastides de Pierrepont (commune de Saint-Sauveur-de-Pierrepont, Pont-l'Abbé (communes de Picauville et Étienville) et Beuzeville, dans le cadre du siège de Saint-Sauveur-le-Vicomte.

         Elle est reprise aux Anglais en 1449. » [1]

    Plan ci-dessus extrait du cadastre napoléonien du 19e siècle ; Archives de la Manche, http://www.archives-manche.fr/

     

         « Le câtel relevait directement de la chatellenie de Varenguebec que le duc de Coigny réunit à son duché. » [3]

     

    Description

     

        « Le Câtelet se présente sous la forme d'une plate-forme circulaire d'environ 35 mètres de diamètre, formée de terre amassée. Le plateau central est bordé par un parapet bas en moellons formant cercle. Les fossés à sa base pouvaient être remplis à volonté. » [1]

     

    3. Le château de Plain-Marais :

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     « Le château de Plain-Marais est une ancienne maison forte, du 14e siècle, entièrement remaniée au 17e siècle, qui se dresse (...) sur une colline dominant le marais (...). sur la commune de Beuzeville-la-Bastille, en Cotentin, dans le département de la Manche en région Normandie. » [1]

    Photo ci-dessus extraite de https://www.francebleu.fr/emissions/fier-de-mon-50-la-vie-des-communes/cotentin/visite-en-cinq-episodes-de-lionel-robin-au-coeur-des-villages-du-departement-et-rencontre-avec-ceux-qui-les-font-vivre-54

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)

    Ci-dessus, à gauche, une photo aérienne extraite du site Géoportail ; à droite, une photo aérienne extraite du site Google Earth.

     

    Histoire

     

         « L’un des premiers actes signalant l’existence du château de Plain-Marais est le registre des fiefs dressé sous Philippe-Auguste : il mentionne pour feudataires Robert de Beuzeville, tenant un quart de fief de Haubert, et Henri de Beuzeville pour un demi-fief de chevalier. » [5]

     

          « La seigneurie est au 11e siècle la possession de Guillaume de Mortain, qui en prébende une partie au profit de l'église de Mortain. (…) En 1400, elle est entre les mains d'un seigneur du nom de Carbonnel. (...)

         En 1410 Jean d'Arclais, seigneur de Montboscq, en est le capitaine. En 1429 c'est au tour de Jean de Talbot d'occuper la place. Le château, comme Le Câtelet, relevaient de la châtellenie de Varenguebec. (…)

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)

     

     1. blason de la famille d'orglandes par Ster3oPro — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=43668315 ; 2. blason de la famille Simon de Plain-Marais par ArocheCette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Aroche., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6627815 ; 3. blason de la famille de Gourmont par Gilloudifs ; 4. blason de la famille de Thieuville http://sophie.demeautis.free.fr/joomla/index.php/blasons-et-couronnes/armoiries-par-ordre-alphabetique/269-t ; 5. blason de la famille de Thiboutot Par Jimmy44 (talk) 20:40, 1 January 2012 (UTC)Cette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17874790

     

          Par son mariage avec Jeanne de Carbonnel, Jean d'Orglandes est seigneur de Plain-Marais. Elle passa ensuite dans les familles Simon de Plain-Marais (devenus plus tard Saint-Simon), de Gourmont, de Thieuville, de Thiboutot, de Juigné et de Beauffort... » [1] « et enfin à Clémentine Félicité de Levis-Mirepoix. Celle-ci l’avait cédé le 10 avril 1897 à Adelise Pauline d’Aigneaux, fille du marquis Guillaume Paul . Il est actuellement la propriété de ses descendants. (...)

     

     LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)

     

    1. blason de la famille Leclerc de Juigné par Jimmy44 (talk) 10:53, 10 December 2011 (UTC)Cette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17631461 ; 2. blason de la famille de Beauffort par A.T-2012Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape. — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=21871172 ; 3. blason de la famille de Lévis-Mirepois par ZigeunerCette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personnelCette image vectorielle contient des éléments, éventuellement modifiés, qui ont été extraits de : Pièce héraldique chevron triple.svg., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3665039 ; 4. blason de la famille d'Aigneaux par SanglierT — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=36512888 

     

         En 1944 la propriété servit quelques jours à la 90e division d'infanterie avec le général Landrum à sa tête, comme état major au moment des offensives difficiles et sanglantes vers Etanclin. » [5]

     

    Voir à ce sujet pour plus d'informations : http://www.chateaudeplainmarais.fr/fr/index.php?menu=histoire

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)

     Photo ci-dessus extraite du site http://www.chateaudeplainmarais.fr/

     

         « Signalons que durant la Révolution, alors que les bleus étaient venus arrêter la marquise de Thiboutot, celle-ci fut sauvée par les habitants de Beuzeville et placée par eux au milieu des faucheurs, qui opéraient dans un champ voisin, avec lesquels elle se confondit. La propriété ne semble pas avoir subi de dommages sérieux à cette époque. » [5]

     

         « Étienne-Charles-Olivier Le Clerc, comte de Juigné (Versailles, 30 juillet 1776 - château de Plain-Marais à Beuzeville-la-Bastille, 6 janvier 1831), est un homme politique français du 19e siècle. Il est châtelain de Plain-Marais » [1] 

    Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Le_Clerc_de_Juign%C3%A9

     

    Description

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     « Le château de Plain-Marais se présente sous la forme d'un quadrilatère entouré de fossés secs, larges de 10 mètres et profonds de 3 mètres.

        À l'origine, la maison-forte était entouré de murailles et de fossés secs qui se remplissaient lors de l'inondation des marais. Du château primitif du 14e siècle, il nous reste des caves voûtées sur piliers cylindriques. Le logis, tours et ailes en retour d'équerre sont du 15e ou 16e siècle. L'ensemble a été entièrement remanié dans la seconde moitié du 17e siècle. Il a été alors bastionné à la Vauban. » [1]

    Photo ci-dessus extraite de http://myopenweek.com/fr/monuments/Chateau-de-Plain-Marais-30165_1#prettyPhoto

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     « Le principal intérêt de Plain-Marais est constitué par ses douves, formant un rectangle au centre duquel est inscrit le château. Ces fossés secs qui se remplissent en fonction de l'inondation des marais ou déclenchées, s’étendant sur prés de 15 mètres de larges, et profond de plus de cinq mètres, sont bordés aux quatre angles par des tours carrées aux murs inclinés. A leur extrémité, des échauguettes en encorbellement permettaient une surveillance permanente du glacis. De part et d’autre du pont d’accès en façade, deux autres échauguettes s’inscrivent dans une muraille oh demeurent encore les échancrures nécessaires au passage des poutres de soutènement du pont-levis. Au niveau du sol des douves, deux ouvertures condamnées, dont l’une vient d’être démurée, conduisent à de petites pièces ; elles servaient probablement de réceptacle aux balanciers.

    Plan ci-dessus extrait du cadastre napoléonien du 19e siècle ; Archives de la Manche, http://www.archives-manche.fr/

     

         Sous le pont, réédifié au 17e siècle sur voute de pierre, un souterrain mène d’une part à une grande salle voutée sous la cour d’honneur, et d’autre part au bord de la rivière la Douve, distante de plus de trois cents mètres. Une tradition orale veut d’ailleurs que ce souterrain se prolonge sous le marais et rejoigne « l’Isle-Marie » qui lui fait face (...)

         Avec le retour de la paix, à la fin de la guerre de Cent ans, le rôle militaire de Plain-Marais disparut en partie : au début du 17e siècle, les murs d’enceinte des douves furent abaissés et les fortifications transformées, plus tard, à la Vauban. Si le chemin de ronde demeura tel qu’il est actuellement, ses pourtours furent décorés de balustres en façade et de place en place sur les côtés. Sur l'arrière, une porte voûtée, surmontée d’un escalier et d’un passage dallé, mène à un vaste bassin demi-circulaire entouré de degrés de pierre, qui symbolise l’art du jardin tel que le concevait la Renaissance italienne. Probablement ses pourtours étaient-ils ornés de statues à la romaine, dominés par des cyprès. De part et d’autre des côtés latéraux existaient deux autres bassins, dont le tracé demeure intact.

          La façade sur la cour d’honneur offre au regard averti une disparité dans la construction. Le bâtiment central, élevé sur des caves formées de voûtains soutenus pur des piliers cylindriques qui paraissent remonter au 14e siècle, a été plusieurs fois rebâti. Son extérieur a été remanié pour la dernière fois au 15e siècle ; il est encadré par deux tourelles du 15e, prolongées en équerre par deux ailes inégales paraissant de la même époque. L’ensemble est centré par un fronton demi-circulaire orné d’un aigle au vol éployé ; le tout est surmonté d’un buste à l’antique. L’entrée principale, précédée d’un perron aux marches légèrement cintrées, est dominée par une pierre portant les armes des Saint-Simon .
         Tout au contraire de cette façade, l'arrière offre une symétrie parfaite d’un bâtiment bordé par deux ailes en avancée, centré également par un perron de quelques marches et dominé par un fronton demi-circulaire orné d’un médaillon ; il est, lui aussi, surmonté d’un buste humain.
    Les deux ailes portent encore l’une et l’autre des archères qui prouvent leur destination première : tours de défense au 16e siècle, réunies entre elles par un mur d’enceinte, percé ultérieurement de fenêtres. » [5]

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche) Photo ci-dessus extraite du site http://www.chateaudeplainmarais.fr/

     

    Protection :

     

         « Au titre des monuments historiques ; les façades et toitures du château et des communs, les douves avec leur pont et balustres qui les entourent font l'objet d'une inscription par arrêté du 5 mai 1975 ; le jardin bastionné du château : l'assiette de la plate-forme bastionnée, à l'exception des bâtiments et des douves avec leur pont et leurs balustres déjà protégés, les deux portails et les trois bassins, l'avant-cour avec ses murs, le mur d'entrée, avec ses deux tours, l'assiette de l'avenue d'accès font l'objet d'une inscription par arrêté du 11 février 1998. » [1]

    ___________________________

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     Texte de De Gerville, 1825 : « Beuzeville-la-Bastille. A deux lieues au midi d'Orglandes, à l'extrémité méridionale de l'arrondissement de Valognes, on trouve, dans la petite paroisse de Beuzeville-la-Bastille, l'emplacement d'un château-fort, et la ruine de la tour quarrée dont la paroisse tire son nom. Le gué qu'on trouve en cet endroit de la rivière, y a fait placer la tour de la Bastille : le castel, autre forteresse, est un peu plus bas, dans la même paroisse.

          J'ignore l'époque de la construction du château : celle de la Bastille remonte seulement au 14e siècle. Elle fit alors changer le surnom de la paroisse qui s'appelait auparavant Beuzeville-la-Chaussée.

          Dans un acte de l'année 1376, cité par Dom Le Noir dans le livre intitulé La Normandie, pars d'États, on voit que, pour resserrer la garnison anglaise de Saint-Sauveur-le-Vicomte, l'amiral Jean de Vienne prit cette année plusieurs forteresses, et entre autres la Bastille de Beuzeville, qu'il avait enforchiée (fortifiée).

         Quelques années après, le seigneur de la Ferté, chargé de répartir soixante-dix hommes d'armes dans les places-fortes du Cotentin qui en avaient le plus de besoin, en mit dix à Beuzeville.

            L'histoire du connétable de Richemont indique le château et la Bastille de Beuzeville, parmi les forteresses du Cotentin qui furent reprises aux Anglais, en 1449.

         Les ruines de la Bastille consistent en un reste de tour quarrée, penchée au bord de l'Ouve, d'une manière assez pittoresque ; on y voit des fondations d'ouvrages accessoires.

         Le castel est un peu plus bas, au midi de la rivière, à l'entrée du marais de Beuzeville ; une partie de son enceinte existe encore. Les fossés, qu'on pouvait à volonté remplir d'eau, et l'inondation du marais, en faisaient toute la force. On n'y retrouve aucune trace de maçonnerie.            La tour de la Bastille n'est pas tellement ruinée qu'on ne puisse encore bien reconnaître une partie de ses détails. Au commencement de la révolution, elle était presque entière : on y a monté la garde en 1792, et l'on a fait du feu dans la cheminée, dont on voit encore la place : le toît n'a été enlevé que depuis ce temps. Dans l'appartement où est la place de la cheminée, on remarque, vers le midi, les rainures qui servaient à passer les chaînes du pont-levis ; à l'extérieur, du même côté, on voit les restes de la maçonnerie d'une pile de pont : une partie de la rivière passait de ce côté, de manière que la Bastille était réellement dans une île.

          La tour avait environ trente-cinq pieds de hauteur ; une plate-forme avec son parapet régnait autour du toît : je n'ai point trouvé de traces de crénaux ou de machicoulis.

         Toutes les ouvertures étaient carrées ; les pierres de taille en ont été enlevées durant la révolution.

         Il y avait, dit-on, deux autres tours à la Bastille ; ce qui est assez probable, car on voit les restes d'une enceinte dans une pièce contigùe, nommée les Terrasses, au levant de la tour actuelle.

         Cette ruine a été dessinée par M. Dennys Herbert, fils du colonel anglais Herbert, qui réside depuis quelques années à Valognes, et par un dessinateur qui ne m'est pas connu. Je possède une copie du dessin de M. D. Herbert.

             La Bastille était située sur le fief de Pleinmarais, dépendant de la baronnie de Varenguebec. Ce fief , possédé en 1400 par un seigneur du nom de Carbonnel, passa par mariage à un d'Orglandes, fut longtemps possédé par les Simon, vint aux Gourmont, et enfin aux Thieuville. Madame la marquise de Thiboutot, née Thieuville, qui en est aujourd'hui propriétaire, y fait sa résidence. » [6]

     

    A proximité : l'église Saint-Vincent

     

    LES REMPARTS DE BEUZEVILLE-LA-BASTILLE (Manche)     « Placée sur une éminence en avancée sur le marais, la petite église de Beuzeville la Bastille donne à celui qui la contemple en hiver, lorsque ces vastes étendues sont gorgées d'eau, l'impression d'un navire ancré dans l'éternité. Géraud de Féral » [7]

         « L'église est sous le vocable de saint Vincent. Elle fut donnée à l'abbaye de Blanchelande par les fondateurs Richard de la Haye (du-Puits) et Mathilde de Vernon, sa femme. Mais le patronage passa à l'abbaye de Lessay, qui céda à l'abbaye de Blanchelande ses droits sur l'église de Cambridge, en Angleterre, l'an 1192, en vertu d'une sentence arbitrale de l'évêque Guillaume de Tournebu. » [8] 

         « L’église a été construite fin du 13e début 14e siècle. Elle est en forme de croix et comprend donc une chapelle de part et d'autre du transept. Le clocher placé au dessus du transept a une forme particulière, carré à la base il devient octogonal ensuite. » [7]

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikipédia

    [2] Article d'Émile Travers extrait de http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2013/05/29/27277541.html

    [3] Extrait de l'Annuaire du département de la Manche, année 1867, article de Mr Renault https://www.le-petit-manchot.fr/cc-20-05-beuzeville-la-bastille/articles/

    [4] Extrait de https://www.wikimanche.fr/Beuzeville-la-Bastille

    [5] Extrait de http://www.chateaudeplainmarais.fr/fr/index.php?menu=le_chateau

    [6] Extrait des Recherches sur les anciens châteaux de la Manche par Gerville ; Mémoires de la société des Antiquaires de la Normandie, Volume 1 ; 1825 https://books.google.fr/books?pg=PR1&id=8NIDAAAAYAAJ&hl=fr&output=text

    http://le50enlignebis.free.fr/spip.php?article11868

    [7] Extrait de https://www.eglisesenmanche.com/eglises-du-nord-cotentin/b/beuzeville-la-bastille/

    [8] Extrait de https://fr.geneawiki.com/index.php/50052_-_Beuzeville-la-Bastille

     

    Bonnes pages :

     

    Site officiel du château de Plain-Marais :

    http://www.chateaudeplainmarais.fr/

     

    O https://www.wikimanche.fr/Beuzeville-la-Bastille

    O https://www.wikimanche.fr/Ch%C3%A2teau_de_Plain-Marais

    O https://www.eglisesenmanche.com/eglises-du-nord-cotentin/b/beuzeville-la-bastille/

    O https://www.le-petit-manchot.fr/cc-20-05-beuzeville-la-bastille/articles/

    O http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu/chateaux-manche-chateau-a-beuzeville-chateau-plain-marais.html

     

    Pour apprécier l'environnement de Beuzeville-la-Bastille, vous pouvez consulter cette belle vidéo où l'on survole un instant le site du Castel... :

    « LES REMPARTS D'OSMANVILLE (Calvados)LES REMPARTS DE BOIS-ARNAULT (Eure) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :