• LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)

     

         Beaussault (canton de Forges-les-Eaux, Seine-Maritime) : château fort des 11e-12e siècles

     

         « On voit à Beaussault les vestiges effacés d'un ancien château seigneurial dont les fossés subsistent encore. » [1]

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)     1903 : « Les restes de l'ancien château se trouvent près de l'église et forment une enceinte encore très complète. De hautes murailles, entourées d'eau, tapissées de lierre épais, donnent à ces ruines un aspect très pittoresque. L'entrée à peu près intacte, les vieux murs, flanqués de tours rondes et carrées, indiquent nettement une construction du 13e siècle. » [6]

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)     « Beaussault était défendu par un château-fort qui aujourd'hui présente un ensemble de ruines encore assez important. Rien ne subsiste de la tour d'origine qui devait s'élever sur la motte située à l'ouest de l'entrée. Par contre, une tour-porche datée de la seconde moitié du 12ème siècle s'y dresse en bon état de conservation. » [2]

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)

     

    Plan hypothétique du château de Beaussault (en attendant mieux...) ; blason de la famille de Montmorency-Beaussault modifié d'après celui de la famille de Montmorency créé par Jimmy44 Cette image a été réalisée pour le Projet Blasons de la Wikipédia francophone — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Jimmy44., CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2628793

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)

     

         « C'est au 11e siècle qu'on commence à parler de ce lieu. Un seigneur de Beaussault accompagna le duc Guillaume à la conquête de l'Angleterre.

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)     Érard de Montmorency, grand échanson de France, est un des plus anciens seigneurs connus de Beaussault.

         Il était fils de Mathieu II de Montmorency et de Jeanne de Brienne ; il fut la tige des seigneurs de Breteuil et de Beaussault. Cette seigneurie lui vint par son mariage avec Clémence de Muret, sa seconde femme. (…) » [1]

     

         « En 1150, une charte de l'abbaye de Lannoy cite le nom de Godefroy de Beaussault.
    Au 12ème siècle, Simon de Beaussault est cité dans un texte. » [3]

     

         « Vers 1329, la seigneurie de Beaussault passe à une branche des Montmorency. » [2]

     

         « En 1333, nous trouvons comme seigneur de Beaussault, Jean de Montmorency qui avait épousé Isabelle de Néelle. » [6]

     

         « En 1415, Louis de Beaussault périt à Azincourt. Neuf ans plus tard, deux membres de la même famille furent tués au combat de Verneuil. » [2]

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)     La forteresse aurait été démolie vers 1430 :

         « Rappel, dans un mandement du Conseil du roi, de l'ordre donné, le 10 sept. 1432, au lieutenant du capitaine de Neufchàtel, pour que, en toute hâte, il se transportât à Beaussault, et fît désemparer et démolir la forteresse, de manière à ce que les ennemis de Beauvais ne s'y pussent loger ; 9 février 1433. Bib. Imp. » [4]

     

            « Antoine de Roye, fils de Mathieu de Roye et de Catherine de Montmorency, dame de Beaussault, fut tué à la bataille de Marignan en 1515. Charles de Boye, son fils, fut, après lui, seigneur de Beausault. Éléonore de Roye, sa fille, dame de Beaussault, épousa Louis de Bourbon, prince de Condé. En elle s'éteignit la famille des sires de Roye. (…)

         La terre de Beaussault fut vendue le 20 août 1579 par Henri de Bourbon, prince de Condé, à François d'Epinay-Saint-Luc.

         Le 15 septembre 1706, elle fut revendue par une marquise de Saint-Luc à M. Thomas Le Gendre de Collande. Besancourt et Gaillefontaine étaient compris dans cette vente. (...)

         La terre de Beaussault appartient à M. le marquis du Hallais Coëtquen. » (1852) [1]

     

          « Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route. La visite du château est impossible. » [3]

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)

     

    Ci-dessus ; à gauche, plan extrait du cadastre napoléonien ; au centre, photo aérienne extraite du site Géoportail ; à droite, photo aérienne extraite du site Google Earth.

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)     « Des rares renseignements qui nous sont fournis par les textes, il semble résulter que la terre de Beaussault relevait du fief de la Ferté-en-Bray dans les premières décennies du 11e siècle.

         Plus tard, elle passa sous le contrôle des sires de Gournay, grands bâtisseurs de châteaux et redoutables chefs de guerre. On voit ces derniers impliqués dans la plupart des conflits qui marquèrent l'histoire de cette zone frontalière du duché à partir du milieu du 11e siècle.

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)     Situé à proximité de l'église paroissiale Saint-Germain, le château présente un ensemble de ruines encore assez imposant. Rien ne subsiste plus de la tour qui devait s'élever sur la motte située à l'ouest de l'entrée.

         Mais cette dernière est conservée dans son état de la seconde moitié du 12e siècle et constitue un beau specimen de tour-porche. En entrant dans la cour, on pourra voir quelques vestiges du mur d'enceinte et surtout, à droite, les murs d'une grande salle dans lesquels s'ouvrent, sur deux côtés, de larges fenêtres surmontées d'arcs brisés. Cette salle est sans doute contemporaine de la tour-porche. » J. Le Maho [5]

     

    Bibliographie :  - Les châteaux normands de Guillaume le Conquérant à Richard Cœur-de-Lion, catalogue de l'exposition du Musée de Normandie, 15 mai-31 août 1987, p. 54 

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)

     

     Ci-dessus, trois cartes postales montrant la grande salle aux arcs brisés.

     

    " Beaussault (Seine-Maritime). Le Château

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)     Le site, localisé en périphérie du village et de l’enclos ecclésial, est implanté à flanc d’un vallon large et peu profond. Il se caractérise par un tertre quadrangulaire partiellement arasé, en position de barrage, et un enclos polygonal connexe.

     

    Beaussault, le Château.

     

    A- Tour porche ; B- Bâtiment pourvu d’une cheminée ; C- Grande salle ; D- Tour de latrines ; E- Construction inderterminée ; I- Tertre (motte) ; Ia- Plateforme sommitale de la motte ; Ib– Fossé de la motte ; II- Basse cour ; Iia- Surface de la basse cour ; Iib- Fossé de la basse cour. - Dessin et mise au net D. Cocagne

     

         Le tertre mesure 35 m x 24,40 m à la base, avec une plateforme sommitale de 29,44 m x 22 m. Il est entouré d’un fossé en croissant d’une profondeur maximale de 2,50 m pour une ouverture maximale de 5 m, protégeant la partie nord du tertre. Les élévations sont variables selon le côté observé (de 3 à 8 m). Cela s’explique par la présence d’une vaste plateforme, de 46,8 m x 41,6 m au sud de l’enclos principal. Elle est défendue dans sa partie NE par un autre fossé en croissant taillé dans le calcaire, d’une profondeur maximale de 5 m pour une largeur en surface de 15 m. Cette plateforme est intégralement close par une succession de murs en moyen appareil de moellons calcaires.

         Cinq bâtiments remarquables sont conservés. Une tour porche rectangulaire à étage défend l’accès de l’enclos. Au SO, un bâtiment à deux niveaux doté d’une cheminée devait avoir une fonction résidentielle. Au nord, un vaste bâtiment quadrangulaire (23,88 m x 11,30 m) à trois niveaux présente des aménagements de confort décoratif (baies et enduits en faux joint), il s’agit probablement de la grande salle du site. À la limite entre l’enclos et le tertre s’élève une tourelle quadrangulaire à quatre niveaux. Une ouverture d’évacuation percée à la base permet de l’identifier comme tour de latrines. Enfin, un mur et le départ à angle droit d’un second indiquent que la plateforme du tertre comportait vraisemblablement des constructions.

         Les sources, peu nombreuses, concernent soit les détenteurs de la seigneurie, soit les éléments remarquables du village. On ne trouve aucune mention dans les textes du site en tant que tel. (Relevé et étude : Diégo Cocagne) " [7]

     

    Sources :

     

    [1] Extrait des Recherches ...sur les possessions des Sires normands de Gournay, le Bray normand et le Bray picard et sur toutes les communes de l'arrondissement de Neufchâtel N.-R. Potin de La Mairie, 1852 https://books.google.fr/books?id=NbJJJsS2HuIC&pg=PA178&dq=Beaussault+ch%C3%A2teau&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjUvfyLscfVAhUDB8AKHVF3AdwQ6AEIJjAA#v=onepage&q=Beaussault%20ch%C3%A2teau&f=false

    [2] Extrait d'une note rédigée à partir d'un texte de Jacques LE MAHO dans "Les châteaux normands...", et d'un commentaire sur une carte postale ancienne. http://www.mairiedebeaussault.com/pages/historique-et-patrimoine.html

    [3] Extrait de http://chateau.over-blog.net/article-seine-maritime-chateau-de-beaussault-77607362.html

    [4] Extrait de https://books.google.fr/books?id=mm1RAAAAcAAJ&pg=PA42&dq=Beaussault+ch%C3%A2teau&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwivoICytsfVAhVsJsAKHcmIBzk4WhDoAQhVMAk#v=onepage&q=Beaussault%20ch%C3%A2teau&f=false

    [5] Extrait d'un article de Jacques Le Maho dans http://www.mondes-normands.caen.fr/France/patrimoine_architectural/normandie/Pays_bray/forges_les_eaux/06-01beaussault/index.htm

    [6] Extrait de Annuaire des cinq départements de la Normandie publié par l'Association normande (Caen), 1903

    [7] Extrait de Haute-Normandie. Étude microtopographique - Responsable d’opération : Anne-Marie Flambard Héricher, Aude Painchault, Diégo Cocagne, Bruno Lepeuple et Gilles Deshayeses - fortifications de terre de Haute-Normandie. 2011 - p. 324-326 https://journals.openedition.org/archeomed/11138#tocto3n7

     

    LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE BEAUSSAULT (Seine-Maritime)

     

     Ci-dessus : photos glanées sur le net ; photo 1 extraite de http://forteresses2009.canalblog.com/archives/2009/09/06/14974891.html ; photo 2 extraite de http://www.basaarts.nl/images/normandie/beaussault1%20_Medium_.jpg ; photo 3 extraite de http://www.mairiedebeaussault.com/album-photos/photos-de-la-commune/img-2281.html ; photo 4 extraite de http://forteresses2009.canalblog.com/archives/2009/09/06/14974891.html ; photos 5 et 6 extraites de http://www.basaarts.nl/images/normandie/beaussault1%20_Medium_.jpg

     

    Bonnes pages :

     

    O https://books.google.fr/books?id=YrhDAAAAYAAJ&pg=PA584&dq=Beaussault+ch%C3%A2teau&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjUvfyLscfVAhUDB8AKHVF3AdwQ6AEIQDAF#v=onepage&q=Beaussault%20ch%C3%A2teau&f=false

    O http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k414708b/f713.image.r=Beaussault

    « LES REMPARTS DE HOULBEC (Eure)LES REMPARTS DE MARCHAINVILLE (Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :