• LES REMPARTS DE BARVILLE (Eure)

    La motte de Barville

     

         " Le nom de la localité est attesté sous la forme Barevilla en 1195.

         Bare-villa a pour origine toponymique barr qui signifie un lieu situé en hauteur ou au sommet. " [1]

     

     

     

     

    Ci-dessus, une photo extraite de https://www.eure-tourisme.fr/Fiche/Detail/Balades-et-randonnees/Barville/Circuit-de-Barville/ITI-ITINOR027V506OQJ

     

         

     

     

    Ci-dessus : à gauche, une photo extraite du site Géoportail ; à droite, une photo extraite du site Google earth.

     

         Une motte féodale s'élève à proximité de l'église et du manoir de Barville. [NdB]

     

         " Barville, Eure, ar. Bernay, c. Thiberville

         O Motte. Une famille est citée en 1195 " [2] 

     

       

     

    Plan de situation de la motte de Barville :blason de la commune de Barville par User:SpedonaCette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par User:Spedona., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2774955

     

    A proximité :

     

         - Le manoir de Barville du 16e s inscrit MH le 9 septembre 1933 :

     

         " La construction du manoir est datée du 16e siècle. L'édifice présente un corps de logis rectangulaire avec une partie bâtie en retour. Les magnifiques façades sont composées depans de bois (colombage) avec un remplissage de tuileaux calepinés en chevrons, ou un habillage d'ardoises. Ce recours au tuileau, caractéristique des pays voisins d'Auge et d'Ouche, est quelquefois observé dans le Lieuvin. Les hautes toitures en tuiles avec lucarnes sont ornées de souches en briques et d'épis de faîtage colorés. Le manoir est entouré d'un parc clos par des alignements d'arbres. Cet écrin de verdure est complété par de petits pavillons annexes (à colombage) et par un étang. L'édifice a survécu à la Seconde Guerre Mondiale, malgré le voisinage d'un aérodrome allemand durant le conflit. Le domaine, actuellement propriété privée, est entretenu et mis en valeur. " [3] 

     

         - L'église Notre-Dame de Barville date des 12e, 16e et 17e siècles.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de Wikipédia

    [2] Extrait du Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France de Charles-Laurent Salch, Strasbourg, Editions Publitotal, 4ème trimestre 1979

    [3] Extrait de http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fwww.eure.gouv.fr%2Fcontent%2Fdownload%2F17849%2F123043%2Ffile%2FESSENTIEL_CONSEIL_99%2520Barville%2520en%2520Lieuvin_Manoir%2520du%2520XVI_ZFSP.pdf

     

    « LES REMPARTS DE REVILLE (Manche)LES REMPARTS DE CRIEL-SUR-MER (Seine-Maritime) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :