• LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)

    LES REMPARTS D'AVRANCHES     « La ville d'Avranches, perchée à une centaine de mètres d'altitude, est située à l'extrémité d'une barrière granitique orientée est-ouest. Ce rempart naturel, anticlinal spectaculaire du massif armoricain, culmine à l'est dans le Mortainais pour s'achever à l'ouest face à la baie du Mont-Saint-Michel. Au pied des flancs nord et sud de ce massif, coulent respectivement les deux rivières, la Sée et la Sélune, qui se jettent dans la mer. Avranches surplombe les deux estuaires et occupe par conséquent une position stratégique indéniable. » [1] 

     

    LES REMPARTS D'AVRANCHES LES REMPARTS D'AVRANCHES LES REMPARTS D'AVRANCHES

     

    Avranches.pngLES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)

     Plan hypothétique des remparts de la ville d'Avranches ; Blason par Flappiefh Cette image a été réalisée pour le Projet Blasons de la Wikipédia francophone — Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide.Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Flappiefh., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5951255

     

    La construction du donjon aux 11e – 12e siècles

     

     LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)    « La construction du donjon d’Avranches remonterait sans doute à l’époque ducale (11e- 12e siècle), quand, aux alentours de l’An Mil, le duc de Normandie Richard Ier nomme le premier comte d’Avranches, Robert.
         Le donjon d’Avranches présentait un plan quadrangulaire de 36 mètres de long sur 26 mètres de large avec une élévation sur 3 niveaux. Sa structure est caractéristique des donjons anglo-normands, que l’on retrouve de part et d’autre de la Manche après la Conquête de 1066. Un plan de construction similaire aurait été suivi, entre autres, par les bâtisseurs de la Tour de Londres. Il est intéressant de noter que des blocs de pierre taillée provenant de bâtiments gallo-romains, utilisés en réemploi lors de la construction des murs médiévaux, sont encore visibles aujourd’hui rue Belle Andrine.
         En 1204, lors du rattachement de la Normandie, les fortifications d’Avranches subissent d’importantes destructions par Guy de Thouars.

    Photo ci-dessus extraite du site : http://chateau.over-blog.net/article-manche-chateau-avranches-53830039.html

     

    LES REMPARTS D'AVRANCHES LES REMPARTS D'AVRANCHES

     

     LES REMPARTS D'AVRANCHESLes perturbations des 18e - 19e siècles

     

         Les fortifications d'Avranches sont déclassées au 18e siècle : les remparts sont vendus en parcelles. Le donjon, quant à lui, est probablement laissé à l’abandon dès cette époque.
         Le percement d’une nouvelle artère pour prolonger la rue d’Office en 1848, la rue Belle-Andrine, entraîne la destruction des vestiges du donjon d’Avranches. La tour encore visible aujourd’hui est une courtine, un mur de liaison entre deux bastions, et date du 13e siècle. » [2]
     

     

    LES REMPARTS D'AVRANCHES LES REMPARTS D'AVRANCHES LES REMPARTS D'AVRANCHES

     LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)Titre :  Mélanges : documents / Société de l'histoire de Normandie ; Auteur : Société de l'histoire de Normandie. Auteur du texte Éditeur :  A. Lestringant (Rouen) Date d'édition : 1925 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k39619t/f6.image.r=plan%20villes%20de%20Normandie

     

    Histoire du bourg et du château :

     

    LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)     « On dit que le roi Childéric aurait fait bâtir le premier château en 460. Un autre château est construit vers 950 par Onfroi le Dane sur les vestiges d'une ancienne enceinte romaine. » [4] « Le but étant de surveiller la frontière face à la Bretagne.
         En 1015,  Robert, demi-frère du duc de Normandie, habite le donjon. »
    [3] « Guillaume le Conquérant y séjourne en chemin vers la Bretagne. » [4] « Durant le premier tiers du 11ème siècle, le fils de Robert possède le donjon et les terres avec le titre de comte. Quelques années après, ayant usurpé des terres de l'abbaye de Saint Benoit sur Loire, ce comte est banni et Avranches est possession de son cousin : Guillaume Werlenc.
         En 1050, ce nouveau comte d'Avranches entre en conflit avec le duc de Normandie. Il est banni et s'enfuit en Italie.
         En 1055, Richard Goz est le nouveau comte d'Avranches.
         En 1065, le nouveau comte d'Avranches, Hugues le Loup (fils de Richard Goz) fonde l'abbaye de Saint-Sever.
         En 1066, Hugues donne des bateaux à Guillaume le Conquérant et participe à la conquête de l'Angleterre.
         En 1101, à la mort de Hugues, son fils devient le vicomte d'Avranche. La cité est si importante que le duc de Normandie, Etienne de Blois, donne sa fille en mariage au vicomte. Quelques années après, le vicomte meurt en mer sans descendant. La cité revient à son cousin : Briquessart de Bayeux. »
    [3]

         « En 1141, Geoffroy Plantagenêt s'en empare. » [4] « Au milieu du 12ème siècle, la cité d'Avranches perd sa position dominante. » [3]      « En 1203, Guy de Thouars prend la ville et fait raser ses fortifications. Le château est une nouvelle fois reconstruit. » [4]    

         « En 1204, la Normandie continentale est rattachée au royaume de France. Avranches devient une cité royale. » [3]     

    LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)     « En 1236, Saint-Louis fortifie Avranches par de hautes murailles et y reconstruit le château précédemment endommagé. » [4]

    « Relevé, réalisé quelques années après 1750, il nous offre à la fois un plan et une élévation de toute la ligne de fortification située entre la porte Baudange et la porte de Ponts. Ce document est sans doute une des pièces d'archives les plus utilisées par les historiens avranchins. » extrait de : http://www.le-petit-manchot.fr/cc-03-01-avranches-donjon-d-avranches-3-origine-du-donjon/avranches/articles/1446/

         « Au 14ème siècle, amélioration des défenses de la ville.
         En 1590, l'armée du duc de Montpensier attaque Avranches. Les canons ébranlent puis réduisent les défenses de la ville assiégée. La raison ?.... Les habitants de la cité prennent le parti de la Ligue ultra catholique, et refusent de reconnaître Henri IV "Le protestant" comme roi légitime.
          En 1639, certains habitants n'acceptant pas les impôts levés par Richelieu "contre les Salines" se rebellent et brûlent les faubourgs. Le château est épargné. »
    [3]

          « Au 17e siècle, Avranches n'a plus que des gouverneurs. Les comtes de la famille Carbonnel de Canisy s'y succèdent pendant plus d'un siècle.

     

    LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)  LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche) LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche) LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)

    Vue d'Avranches au 18ème siècle. Au centre, gravure lithographie de la cathédrale d'Avranches belle andrine signée Jacques Simon 

          À partir de 1744, Avranches perd son statut de place forte. Le château est morcelé et vendu à diverses personnes.

         En 1757, les échevins font combler les fossés à l'est du château et vendent par portions l'emplacement des fausses braies où les acheteurs font des jardins. Il se construit des maisons parfois appuyées sur les murs du donjon.

          Par manque d'entretien, les toitures du donjon disparaissent et les premières voûtes s'effondrent.

    LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)      En 1810, on construit sur la partie nord du donjon une tourelle carrée pour accueillir le télégraphe sur le ligne de Paris à Brest. Il était auparavant sur les tours de la cathédrale Saint-André qui menaçaient ruine. Cette tourelle est abattue en 1877.

          Les eaux s'infiltrent dans les murs et la partie sud du donjon s'écroule en 1883.

          En 1919, la « Tourelle » de la porte de Ponts s'effondre faute d'entretien.

     

    LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche) LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche) LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)

                     Différentes vues de la porte de Ponts aujourd'hui disparue.

     

          Le donjon disparaît au 19e siècle lors du percement de la rue de la Belle-Andrine. Seuls les pans de murs subsistent de part et d'autre de la voie. Au sommet d'un mur de courtine crénelé, on découvre un panorama sur Avranches, le Mont-Saint-Michel, la baie et la vallée de la Sée. » [4]
         « En 1944, les bombardements détruisent partiellement murs et portes. A la fin du 20ème siècle, quelques murs et tours sont consolidés et remontés. » [3] 

         En 2006, ouverture du Scriptorial d'Avranches situé à l'abri des remparts de la ville d'Avranches. Son objectif est de faire découvrir et de mettre en valeur la collection des manuscrits survivants de la bibliothèque médiévale de l'abbaye du Mont-Saint-Michel.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------

     

    LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche) LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche) LES REMPARTS D'AVRANCHES (Manche)

    Plan du donjon d'Avranches extrait de http://www.christopherlong.co.uk/donjon-avranches/donjon08.html ; Représentation du donjon extrait du site : http://www.christopherlong.co.uk/donjon-avranches/donjone.html http://a142.idata.over-blog.com/0/23/09/69/chateau/14-27-50-61-76/50-manche/avranches/avranches-croquis-01.jpg

     

         « Le donjon d'Avranches est un ancien monument de la Manche, situé à Avranches, au cœur du château.

         Construit par les premiers comtes d'Avranches au 11e siècle, il mesure 36 mètres de long sur 26 de large. Ses trois niveaux abritent une grande salle, une chambre et peut-être une chapelle, ce qui en fait le prototype des donjons anglo-normands postérieurs à la bataille d'Hastings, et notamment de la Tour de Londres.

         Le donjon, symbole de la puissance ducale, est démantelé après le retour de la Normandie sous le giron de la couronne française en 1204.

         En 1810, on construit sur la partie nord du donjon une tourelle carrée pour accueillir le télégraphe sur le ligne de Paris à Brest. Il était auparavant sur les tours de la cathédrale Saint-André qui menaçaient ruine. Cette tourelle est abattue en 1877.

         En 1848, le percement de la rue Neuve d'Office (aujourd'hui rue de la Belle-Andrine, derrière la mairie) éventre le centre du bâtiment, dont les restes s'écroulent en 1883. 

         Le donjon en ruines est décrit par Édouard Le Héricher : « Assurément c’est une curieuse chose qu'une promenade à travers ce chaos de constructions gigantesques, dans lesquelles se confondent toutes les formes et toutes les lignes et dans lesquelles les hommes de nos jours se creusent des demeures, comme des fourmis dans le tronc d'un chêne. » [5]

     

    Sources :

     

    [1] http://www.christopherlong.co.uk/donjon-avranches/donjon.html

    [2] http://www.avranches.fr/Vie-culturelle-sport-et-loisirs/Musees-et-patrimoine/Le-Patrimoine-civil

    [3] http://chateau.over-blog.net/article-manche-chateau-avranches-53830039.html

    [4] https://www.wikimanche.fr/Ch%C3%A2teau_d%27Avranches

    [5] https://www.wikimanche.fr/Donjon_d'Avranches

     

    Bonnes pages :

     

    http://chateau.over-blog.net/article-manche-chateau-avranches-53830039.html

    http://www.christopherlong.co.uk/donjon-avranches/donjon.html

    http://www.le-petit-manchot.fr/cc-03-01-avranches-donjon-d-avranches-1-le-site/avranches/articles/1446/

    http://www.le-petit-manchot.fr/cc-03-01-avranches-donjon-d-avranches-2-rappel-historique/avranches/articles/1446/

    http://www.le-petit-manchot.fr/cc-03-01-avranches-donjon-d-avranches-3-origine-du-donjon/avranches/articles/1446/

    http://www.le-petit-manchot.fr/effondrement-du-donjon/avranches/articles/1446/

    http://www.le-petit-manchot.fr/photographies-de-l-effondrement/avranches/articles/1446/

    http://www.le-petit-manchot.fr/l-analyse-des-vestiges/avranches/articles/1446/

    http://www.le-petit-manchot.fr/le-plan-du-donjon/avranches/articles/1446/

    http://www.le-petit-manchot.fr/architecture-du-donjon/avranches/articles/1446/

    http://www.le-petit-manchot.fr/donjon-d-avranches-ducs-et-barons/avranches/articles/1446/

    « LES REMPARTS D'ARGENTAN (Orne)LES REMPARTS DE BAYEUX (Calvados) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :