• LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime) LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime) LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)

     

    A droite, une photo extraite du site Géoportail

     

     LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime) « Au-dessus de la vallée de la Durdent, le hameau d’Auffay-la-Mallet (à ne pas confondre avec la ville d’Auffay) abrite un joli manoir datant de la fin du 15e siècle. » [1]

          Le manoir d'Auffay-la-Mallet a été bâti au 15e siècle. Par l'élégance de sa construction, le bon goût de son ornementation et par la beauté de son site, ce manoir est l'un des plus beaux châteaux du Pays de Caux. [NDB]

         « Le manoir d'Auffay est situé dans la commune de Oherville (Seine-Maritime) dans le Pays de Caux. » [2]

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     Léon Palustre, La Renaissance en France :
         « Transportons-nous sur la haute colline qui porte le château d'Auffay. Le voyage, bien qu'assez difficile, en vaut la peine ; car là existe, perdue au milieu des bois, l'une des constructions les plus originales que l'on puisse rencontrer. Les effets de mosaïques que nous avons déjà signalés au Tréport sont bien dépassés ; aux silex blancs et noirs taillés en cubes, on a ajouté des briques de différentes couleurs. L'appareil change presque à chaque instant et passe du spicatum au zigzagué, du losange au réticulé, du chevronné à l'obliqué. C'est une fête des yeux dont on n'a pas l'idée, et jamais à si peu de frais on n'est parvenu à égayer des murs qui, sans cela, eussent paru d'une tristesse morose et d'une insupportable froideur. » [3]

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)

     

    Plan de situation du manoir d'Auffay à Oherville ; blason de la famille de Houdetot par Bibar Cette image a été réalisée pour le Projet Blasons du Wikipédia francophone. — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=63624670

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)

     

    Photo ci-dessus photo par Paubry — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=28226128

     

    Histoire

     

         « Une installation castrale des 11e et 12e siècles se trouvait là comme en témoigne une motte. » [1]

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « Le castel primitif, d'aussi loin que nous puissions connaître
    son histoire, était l'apanage des Mallet de Graville, qui de
    leur nom l'appelèrent Auffay-la-Mallet. Le mariage de Colard de Houdetot avec Jeanne Mallet l'incorpora, au 13e siècle, au domaine de la famille de Houdetot. Ce manoir féodal était assis sur une motte à double enceinte, dont on retrouve encore des vestiges dans le bois dit du Vieux
    château, et dominait à pic la belle vallée de la Durdent. Aucun document précis ne nous est parvenu sur ce manoir. On présume qu'il fut détruit en 1386.
         Il est certain que le seigneur d'Auffay, Richard de Houdetot,
    préparait, en 1383, comme capitaine de Dieppe, la grande invasion de l'Angleterre méditée par Charles VI. Il s'agissait de rendre aux Anglais tous les maux que, depuis quarante ans, ils faisaient à la France. Les préparatifs de l'expédition furent immenses ; mais cet effort, le plus puissant que la France ait
    jamais tenté sur mer, «vint à néant», dit Froissard. On était à la fin de l'année 1386. Est-ce que les Anglais, usant de représailles, auraient alors détruit le château d'Auffay ? Il est permis de le croire. Cependant, nous nous demandons quels Anglais pouvaient être en Normandie en 1386. Quoi qu'il en soit de la part qu'auraient prise les Anglais à l'incendie du château de leurs pires ennemis de Normandie, c'est bien vers la seconde moitié du 14e siècle que disparut l'ancien manoir féodal d'Auffay-la-Mallet. » [4] 

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « La famille d'Houdetot est l'une des plus anciennes et des plus considérables du pays de Caux, et possédait dans ses biens la terre d'Auffay-la-Mallet, au moins dès le 14e siècle, car nous voyons Richard d'Houdetot, bailli de Rouen, en, 1381, qualifié de seigneur patron de Veauville-sur-les-Baons, de Oherville et de Auffay-la-Mallet. » [3]

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « En 1485, Jean de Houdetot, seigneur du lieu, de Harville (aujourd’hui Oherville) et d’Auffay-la-Mallet, dans le pays de Caux, et son épouse Marie de La Mothe donnent à leur fils aîné Jacques (mort en 1513) pour son mariage le fief d’Auffay. En 1492, ce même Jean de Houdetot, avant de décéder, ne donne à ses quatre autres enfants, Guillaume, Robert, Ambroise et Perrette, que le tiers de tous ses biens. Autrement dit, l’aîné, Jacques, qui selon la coutume particulière du pays de Caux devrait hériter d’un tiers des biens de son père, hérite non seulement de deux tiers (les fiefs de Houdetot, Harville et Bihorel), mais aussi du fief d’Auffay. » [5]

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « Ce sont vraisemblablement Jean d'Houdetot (mort en 1492) et son fils Guillaume (mort après 1524) qui ont bâti l'actuel manoir qui a appartenu à leur famille jusqu'au 17e siècle. » [1]

     

         « Au 16ème siècle, François Ier séjourne au manoir en reconnaissance de la fidélité que lui témoigne la famille d'Houdetot. » [6]

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « Le logis date des premières années du 16e siècle et a été modifié peu après le mariage d'Antoine de Houdetot (mort après 1531) et Catherine de Canonville-Raffetot (notamment pour le vestibule). » [2]

     

         « La succession de Marie-Louise de Houdetot fut recueillie par sa tante Marie-Geneviève-Adrienne de Houdetot, fille d'Adrien et de Marguerite Feuillette, et femme de Laurent-Paul Le Poulletier de Motenant, conseiller du roi, maître ordinaire à la cour des Comptes et Finances de Normandie. Née et baptisée à Oherville le 27 mai 1697, elle y mourut le 17 pluviôse an IX (6 février 1801) âgée de 103 ans 8 mois. 

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     Le château d'Auffay, qui était demeuré, depuis le 13e siècle jusque vers 1760, dans la descendance masculine des d'Houdetot, passa, après Marie-Louise et avec Marie-Geneviève-Adrienne, à la famille Le Poulletier.

         Laurent Le Poulletier, époux de Mademoiselle de Captot, en hérita de sa mère et ajouta à son nom patronymique celui d'Auffay.
    Alfred-Laurent-Joseph Le Poulletier d'Auffay, fils de Laurent, étant mort en 1861, le château fut dévolu à sa fille, mariée au comte de Vergès, colonel au 18e régiment de chasseurs à cheval (mort en 1878).

         En 1891, cette belle demeure fut acquise par Mademoiselle
    Marie Le Verdier, alliée aux d'Houdetot d'Auffay par son arrière-grand-tante maternelle, Suzanne-Madeleine Carrel de Mésonval. » [4]


    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « Au début du 19ème siècle, Victor Hugo, venu en voisin de Villequier, exprime dans des poèmes la beauté du site.

         Au 19ème siècle, Guy de Maupassant est également un des familiers des hôtes du manoir.

         Passant de mains en mains, le domaine fut acquis à la fin du 19ème siècle par Melle Le Verdier. » [6]

     

         « Quelques travaux (façade méridionale) sont l'œuvre, vers 1900, de l'architecte rouennais Émile Janet. » [2]

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « Depuis 1980, la famille de Prunelé fait perdurer cette tradition littéraire et artistique. Le manoir accueille régulièrement des expositions culturelles.

         Au 20ème siècle, quelques cinéastes, trouvant le cadre idéal, réalisent des scènes moyenâgeuses. » [6]

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « Le manoir a été utilisé pour le tournage de certaines adaptations télévisées des nouvelles de Maupassant. » [1]

     

         « Le manoir a récemment changé de propriétaire (Famille Vimont) » [2] « En 1992, d’autres travaux de restauration ont été réalisés. » [1]

     

    Architecture

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « Au nord, la construction prend l’aspect d’une forteresse avec deux grosses tours cylindriques qui l’encadrent, une tourelle d'escalier polygonale, des mâchicoulis à l'étage, des canonnières à la base des tours, et des douves. Elle est complétée par une tourelle au sud-ouest. Des transformations au 16e donnent un aspect Renaissance au manoir. On le remarque surtout en observant les ouvertures de la façade, côté sud. » [1]

     

    Ci-dessus, le château d'Auffay, à Oherville. Auteur : Dujardin, Paul (1843-1913). Héliograveur ; Letellier, Emile-André (1833-1893). Photographe (Le Havre) Date d'édition : 1893

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « Le logis se compose d'un corps rectangulaire cantonné de deux tours d'angle et d'une tourelle polygonale au centre de la façade nord, et en façade sud d'une tourelle au sud-ouest. La construction se caractérise par une succession de lits alternés de briques, pierre calcaire et silex composant un riche décor. L'ensemble présente un aspect fortifié (fossés et petites ouvertures) du côté nord, qui s'oppose à la façade méridionale où le décor de la fin des 15e et 16e siècles s'impose. » [2]

     

    Ci-dessus un plan extrait de La demeure noble en Haute-Normandie par Xavier Pagazani, chapitre 8 : Les lieux des plaisirs seigneuriaux : jardins, prés, parcs, vergers et garennes https://books.openedition.org/pufr/8070 Auffay-la-Mallet, à Oherville (Seine-Maritime). Plan général restitué sur fond de plan cadastral ancien, état vers 1520. A : cour (1 : maison noble ; 2 : mare ; 3 : colombier ; 4 : maison du fermier ; 5 : jardin potager ; 6 : ancienne motte castrale) ; B : jardin d’agrément ; C : parc ; D : bois (sur le coteau). 

     

         « L’aspect cauchois se révèle avec l’appareillage de brique, de silex taillé blond et noir, de grès, disposés en damiers ou à bâtons brisés, offrant un décor polychrome particulièrement original et esthétique. » [1]

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)     « En Pays de Caux, avec le manoir du Fay à Yvetot, le manoir d'Auffay à Oherville, le manoir d'Ango à Varengeville-sur-Mer, la maison Henry IV à Saint Valery-en-Caux, le pigeonnier de Veules-les-Roses, ces cinq édifices sont remarquables pour la mosaïque de matériaux assemblés provenant du Pays de Caux (silex- briques - pierre de Seine) et pour les façades de style « Renaissance ». [7]

     

          « Le plafond à caissons du vestibule, daté de 1523, est attribué (sans preuve) à Jean Goujon. Le domaine comprend également un colombier de même style et une motte castrale encore ceinte de son fossé. » [2]

     

          « Le colombier qui jouxte le manoir comprend 1 470 boulins. Il abrite le « Musée des colombiers Cauchois ». [1]

     

    Protection

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)      « Ce domaine est désormais une résidence privée. Il est visitable pendant la période estivale, lors des journées du patrimoine, ainsi que son colombier. Des manifestations culturelles y prennent part fréquemment (expositions, vernissages, représentations théâtrales…).

         Le château fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 2 février 1932.

         Le colombier fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 6 septembre 1996. » [2]

    Ci-dessus, une photo extraite de https://www.routard.com/photos/normandie/127523-colombier_manoir_d_auffay_oherville.htm

     

    Sources :

     

    [1] Extrait de http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=76483_1

    [2] Extrait de Wikipédia et http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00100780

    [3] Extrait de La Normandie monumentale et pittoresque... Seine-inférieure, 1re [-2e] partie... Éditeur : Lemâle (Le Havre) ; Date d'édition : 1893 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62340920/f517.image.r=Auffay-la-mallet?rk=21459;2

    [4] Extrait du Recueil des publications de la Société havraise d'études diverses ; Éditeur : Impr. Lepelletier (Hâvre)/Société havraise d'études diverses (Le Havre) ; Date d'édition : 1908 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5567084q/f412.item.r=%22Auffay-la-Mallet%22.texteImage

    [5] Extrait de https://books.openedition.org/pufr/8065?lang=fr

    [6] Extrait de http://chateau.over-blog.net/article-seine-maritime-manoir-auffray-oherville-122549669.html

    [7] Extrait de http://levaillant.pascal.over-blog.com/2014/10/le-manoir-d-ango-varengeville-su-mer-76-mosaique-et-renaissance.html

     

    LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime) LES REMPARTS D'AUFFAY-LA-MALLET (Seine-Maritime)

     

    Bonnes pages :

     

    O http://chateau.over-blog.net/article-seine-maritime-manoir-auffray-oherville-122549669.html

    O https://sitesavisiter.com/manoir-d-auffay

    O https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62340920/f517.item.r=%22Auffay-la-Mallet%22.texteImage

    O https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5567084q/f409.image.r=%22Auffay-la-Mallet%22?rk=64378;0

    O La Normandie monumentale et pittoresque... Seine-inférieure, 1re [-2e] partie... Éditeur : Lemâle (Le Havre) Date d'édition : 1893 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62340920/f517.image.r=Auffay-la-mallet?rk=21459;2

    O Recueil des publications de la Société havraise d'études diverses ; Éditeur : Impr. Lepelletier (Hâvre)/Société havraise d'études diverses (Le Havre) ; Date d'édition : 1908 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5567084q/f412.item.r=%22Auffay-la-Mallet%22.texteImage

    « LES REMPARTS DE MEREY (Eure)LES REMPARTS DE MONTISAMBERT (Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Ronald H.L.M. Ramsay
    Lundi 25 Novembre à 01:49
    Ronald H.L.M. Ramsay

    A most interesting and useful site. This is an aspect of French architecture that was unfamiliar to me.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :